Thunder

Le Thunder se paye Paul George pour son retour à OKC : 4è victoire de suite, bilan positif à l’Ouest, ça ne rigole plus !

Dans une saison caractérisée par le retour de certaines superstars sur leurs anciennes terres, on a eu droit la nuit dernière à celui de Paul George à Oklahoma City. Et s’il a eu un accueil bien sympatoche de la part du public d’OKC, le Thunder n’a pas voulu lui faire de cadeaux. 

Paul George n’a joué que deux saisons du côté de l’Oklahoma, mais visiblement il a fait forte impression. Très applaudi lors de l’introduction des joueurs, PG-13 s’est rendu compte qu’il avait toujours la cote à OKC, et il a kiffé le moment après les sifflets d’Indiana il y a deux semaines. Sa demande de transfert durant l’été n’a donc pas terni sa réputation, et les fans du Thunder n’ont pas oublié sa campagne calibre MVP de l’an passé ou sa contribution en dehors des parquets. Ceci étant dit, en parlant de niveau de MVP, on ne peut pas dire que Paul George ait particulièrement brillé devant son ancien public. 18 points au compteur à 6/17 au tir, avec 5 pertes de balle en plus, on a connu PG plus inspiré. Mais surtout, les Clippers sont tombés pour la troisième fois en cinq matchs. Privés de Kawhi Leonard et Patrick Beverley, les hommes de Doc Rivers avaient pourtant le match en main. +8 au milieu du quatrième quart, ça semblait bien engagé. Sauf qu’encore une fois, les Clippers n’ont pas réussi à conclure, la faute notamment à un Dennis Schroder on fire dans le money time. En sortie de banc, il a planté 16 points dans les six dernières minutes, permettant à Oklahoma City de finir sur un 28-14 pour finalement s’imposer 118-112. Une victoire qui prouve que ce Thunder-là ne lâche décidément jamais rien. Ça fait plusieurs fois qu’OKC nous fait le coup, et la bande à Chris Paul est désormais sur quatre victoires consécutives, la neuvième en 12 matchs, le tout pour un bilan positif (15 victoires – 14 défaites) et une septième place à l’Ouest.

Et comme un symbole, le jeunot Shai Gilgeous-Alexander a sorti l’une des plus belles performances de sa carrière. Le gamin a égalé son record en carrière – réalisé vendredi contre Phoenix – avec 32 points à 12/25 au tir, et cinq passes décisives en prime. Le genre de performance qui explique pourquoi les Clippers étaient tellement séduits par le bonhomme quand il évoluait à Los Angeles en tant que rookie l’an passé. Mais pour récupérer PG-13, la franchise de la Cité des Anges n’a pas eu le choix, il a fallu le lâcher et SGA confirme cette saison tout le bien qu’on pouvait penser de lui, avec une très belle progression qui explique en partie les résultats surprenants du Thunder cette année. Autre joueur qui a particulièrement brillé face aux Clippers la nuit dernière, Steven Adams. Le pivot néo-zélandais a pesé sur les raquettes avec 20 points, 17 rebonds (record de la saison) et 3 interceptions au compteur, à 10/15 au tir en 31 minutes. Là aussi, on parle de l’une des meilleures perfs de la saison pour Stevie, peut-être boosté par les rumeurs qui courent actuellement sur un intérêt des Hawks à son égard. Chris Paul a lui ajouté 12 unités, 7 rebonds et 6 caviars à tout ça, tandis que Nerlens Noel et Abdel Nader ont également apporté leur pierre à l’édifice en sortie de banc.

En plein boom actuellement, le Thunder a gâché le retour de Paul George pour décrocher une nouvelle victoire et ainsi poursuivre sur sa très belle dynamique. Clairement, cette équipe d’OKC fait plaisir à voir et surprend son monde. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top