Rockets

James Harden ferme encore des bouches : 55 points avec seulement 5 lancers tentés, le respect c’est quand vous voulez

Tiens tiens, encore une soirée au bureau. Et ? Encore une performance monstrueuse de James Harden. Si les Rockets se font fait peur à Cleveland, ils ont quand même pu se rassurer grâce à la ligne fabuleuse de leur franchise player. Monsieur le barbu, premier du nom.

Il y a un moment où il va falloir commencer à hausser les épaules et avouer, avec le sourire. Concernant les détracteurs de Harden, que dire ? Dieu sait s’il reste des sujets à aborder, notamment concernant la période printemps-été, mais si on se penche uniquement sur l’aspect offensif du basket et la place de James parmi les meilleurs scoreurs de tous les temps, comment continuer à le rabaisser ? Roi de la provocation pour obtenir des lancers francs par wagons de douze, l’arrière est un joueur qui a souvent fait soupirer ses observateurs car la méthode est aussi efficace que chiante à regarder. Lancers, trois-points, jeu près du panier, et on y retourne. Tiens, encore une fin de match foirée par Houston car Harden veut ses lancers mais les arbitres avalent le sifflet dans le money-time. Tiens, encore un match terminé avec un énorme total de points, mais c’est tout de suite beaucoup plus facile quand t’as une blinde de lancers. Oui, c’est ce qu’on a entendu, ce qu’on entend et ce qu’on va continuer d’entendre car James nourrit le débat. Cependant, cette nuit c’était un peu la session correction dans la région de Cleveland. Alors comme ça, je ne peux pas planter de gros total de points si je n’ai pas mes 12-16 lancers par soir ? Vous vous foutez de ma gueule, c’est ça ? Les Cavs, mauvais timing pour eux, sont tombés sur le Harden tout fâché, qui veut bien agir pour finir par l’emporter. Et pourtant, c’est peu dire si Cleveland avait fait le job pour renverser la hiérarchie, entre le très bon match de Kevin porter Jr et l’invraisemblable 24-0 que les Cavs vont imposer à Houston dans le bordel le plus total en seconde période. Oui, évidement, les potes de Darius Garland vont perdre dans l’Ohio parce que c’est mercredi…. oui, et bien non. Ce qui suivit fût la représentation même d’une équipe d’expérience et de sagesse.

Sans panique, en suivant son leader jusqu’au bout, les Rockets vont faire le nécessaire et repartir avec la gagne. De 10 points de retard à un buzzer final qui sonne avec le sourire, il n’y a qu’un pas et Houston l’a tapé sans manque de rythme. Au centre de tout cela se trouvait donc James Harden, qui a trouvé un autre moyen de rentrer dans l’histoire. Planter 40, 45, 50 ou 60 points, c’est déjà arrivé cette saison et cela peut se produire encore un paquet de fois. Mais planter ces totaux en ayant aussi peu de lancers ? Là on est sur quelque chose de bien plus rare. Et cette nuit, à Cleveland, dans un match qui deviendra très vite anecdotique dans l’histoire des Rockets, James a toqué à la porte de l’histoire avec un gros H. Marquer 55 points avec seulement 5 lancers francs tentés ? Bonjour, voici la deuxième performance all-time. Dans l’intégralité de la story que possède la NBA, il n’y a eu qu’un seul autre soir au cours duquel un joueur a davantage planté de points en allant aussi peu sur la ligne. C’était Rick Barry, à l’ancienne, qui marquait 64 points avec 5 lancers là aussi tentés. Dans un registre nettement différent et sans prendre de shoot à la cuillère, Harden a été extrêmement sale, chirurgical, entre ses shoots de loin, ses floaters et ses finitions pleines de toucher. Eh, les pourcentages vont avec hein (20/34 aux tirs, 10/18 du parking), donc ce n’est pas non plus comme si James avait arrosé comme un dingue dans l’Ohio. Comme dit un poil plus haut, il est certain qu’on oubliera tous cette perf assez rapidement car ce sont les Cavs en face. Mais il n’y a pas que cela, il y a aussi le fait que, aujourd’hui, on prend pour acquis l’excellence offensive de Harden. Et on regarde la prouesse du jour en se demandant limite pourquoi il n’a pas déjà fait cela. Ne participons pas à ce jeu-là trop longtemps, il faut savoir reconnaître le niveau d’un homme même s’il est régulier et hors-normes, et James l’a rappelé cette nuit à Cleveland.

Nia-nia-nia, Harden peut pas scorer s’il a pas ses lancers, Harden vit sur la ligne, Harden a besoin des arbitres pour l’emporter. Alors oui… mais non. En tout cas, ce mercredi, le gaucher des Rockets a tenu à fermer quelques bouches. Ce jeudi sera fortement appréciable en ce sens, si on arrive tous à se mettre d’accord sur le barbu pendant 24h.

6 Commentaires

6 Comments

  1. je

    12 décembre 2019 à 14 h 19 min at 14 h 19 min

    Pour le coup c’est plutôt l’admin de ce site qui ferme des bouches lol.

  2. Drumond

    12 décembre 2019 à 15 h 23 min at 15 h 23 min

    Harden c’est un super match contre les Cavs et quelques autres super matchs pour le dernier MVP, leader actuel au scoring.
    Ce que l’auteur de cet article à oublié de mentionner c’est :

    – record all-time de matchs avec au moins 14 tirs loupés derrières l’arc (!!!) le second sur la liste n’en a que 5
    – 32% de réussite à 3 pour le mois de décembre (en comptant ce match, hier il était en dessous de 30%), tout en étant de loin celui qui tire le plusà 3pts (14, le second est à 10 tirs par match)
    – leader de TO par match, est détenteur du record all time du nombre de ballons perdus dans une saison
    – leader, comme chaque année du nombre de LF tenté par match.

    Bref le mieux pour que les gens ferment leur bouche une bonne fois pour toute serait que la saison de Harden soit à l’image de ce match contre la triste équipe des Cavs. Objectivement c’est loin d’être le cas.

    • Chev

      12 décembre 2019 à 16 h 13 min at 16 h 13 min

      Ha merci ton commentaire fait du bien !

      • yoyo

        12 décembre 2019 à 17 h 58 min at 17 h 58 min

        Drumond tu porte bien ton nom .Harden shoot à 56% à deux points ,si il prenait pas autant de 3pts les gens comme toi serait encore plus en PLS .T’enlève drummond et blake , tu met juste Harden et les piston serait mieux classé .

    • Franz Kasmayer

      12 décembre 2019 à 17 h 55 min at 17 h 55 min

      Hahaha, les haters sont seront toujours de mauvaise foie ! So fun !

  3. el barbudo

    13 décembre 2019 à 9 h 54 min at 9 h 54 min

    Et encore un carton d’Harden contre un vrai candidat au titre.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top