Bucks

Les Bucks atomisent les Clippers pour une 14è victoire de suite : une démonstration de force, joyeux anniversaire Giannis !

+28 à la fin du match, +41 au début du quatrième, c’était hardcore.

Source image : YouTube

Le match était attendu. L’affiche était magnifique. Et cette fois-ci, toutes les stars étaient présentes sur le parquet, même Kawhi Leonard. Le Bucks – Clippers de cette nuit promettait beaucoup, mais le match a tourné au massacre, avec une équipe de Milwaukee qui a violemment écrasé la bande à Doc Rivers. 119-91, merci d’être venus les gars. 

On savait que les Bucks étaient chauds. On savait qu’ils étaient sur une série de 13 succès consécutifs avant d’accueillir les Clippers au Fiserv Forum. Mais malgré ça, on ne s’attendait pas à une telle démonstration de force de la part des hommes de Mike Budenholzer. Pas face à une équipe comme les Clippers également en grande forme et surtout avec toutes ses stars. Kawhi Leonard était là, Paul George également, et on imaginait donc plus une grosse bataille sur le parquet de Milwaukee. Eh bien on était à côté de la plaque, autant que les Angelinos cette nuit, eux qui n’ont pas vu le jour dans le Wisconsin. 119-91 au tableau d’affichage, un tableau d’affichage qui indiquait même… 108-67 à huit minutes du buzzer final (non ce n’est pas une erreur). Un score qui montre à quel point les Clippers ont pris cher dans ce match. Et celui qui a le mieux résumé la rencontre, c’est le coach de Los Angeles Doc Rivers, qui a déclaré après la branlée que son équipe avait fait « un cadeau à Giannis ». Parce que oui, Antetokounmpo fêtait son quart de siècle vendredi et on peut dire qu’il a passé une bonne soirée avec ses copains et le public. Le Greek Freak a terminé avec 27 points, 11 rebonds, 4 passes décisives à 11/20 au tir, le tout en seulement 26 petites minutes passées sur le parquet. Et comme c’était son anniversaire, il s’est offert un petit plaisir perso nommé Ivica Zubac.

Dur de faire plus symbolique comme action par rapport à ce match, durant lequel les Daims ont dominé Los Angeles sur tous les fronts, et notamment dans l’intensité déployée. Il y avait un monde d’écart d’un point de vue collectif, avec d’un côté une équipe qui tourne à plein régime et de l’autre une formation qui se cherche encore, en particulier sur le plan offensif où L.A. a été assez pathétique face à la grosse défense de Milwaukee. Ce match montre le chemin que doivent encore parcourir les Clippers pour maximiser leur potentiel, alors que les Bucks donnent l’impression de se connaître par cœur. Aujourd’hui, difficile de trouver une équipe plus dominante dans la Grande Ligue. On peut parler des Lakers, eux aussi impressionnants, mais les Bucks sont juste inarrêtables actuellement. Une 14è victoire de suite donc, sans aucun doute la plus significative, et le meilleur bilan de la NBA avec 20 succès en 23 matchs, le tout avec le meilleur différentiel de points (+13,6 points). Offensivement comme défensivement, les Daims font des ravages sous l’impulsion évidemment d’un Freak toujours plus fort et déjà favori pour décrocher un deuxième titre de MVP de la saison. On n’y est pas encore bien évidemment et beaucoup de choses peuvent se passer au cours d’une saison régulière de 82 matchs, mais ce qu’on est en train de voir actuellement de la part de Milwaukee, c’est championship material comme ils aiment bien dire aux States.

Les Bucks ont tout simplement explosé l’un des poids lourds de l’Ouest et la concurrence peut clairement trembler. L’équipe la plus redoutable en NBA aujourd’hui, elle se situe dans le Wisconsin et on se demande bien qui va pouvoir faire tomber cette machine de guerre. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top