Blazers

Carmelo Anthony était prêt à raccrocher les sneakers juste avant de signer aux Blazers : on remercie tous Mario Hezonja pour son niveau de N3

On l’a échappé belle !

Source image : NBA League Pass

Carmelo Anthony, c’est la belle histoire de la NBA en ce moment. Boudé par la Ligue pendant un an, il a retrouvé une place aux Blazers et assure sous ses nouvelles couleurs. Mais visiblement, il a sérieusement envisagé de tout arrêter juste avant d’arriver à Portland. Ouf, on a eu chaud !

Une longue traversée du désert. Voilà comment on pourrait résumer la période de Carmelo Anthony avant sa signature à Portland mi-novembre. Vous connaissez l’histoire, donc on ne va pas revenir dessus, mais il est clair que c’était une année compliquée pour Melo. Il s’est forcément senti exclu de l’univers NBA, il a vu des mecs 50 fois moins talentueux que lui décrocher des contrats, et il a également entendu beaucoup de critiques à son sujet. Quand vous additionnez tout ça, et que les mois passent sans le moindre appel, il y a de quoi perdre espoir par rapport à un éventuel retour dans la Grande Ligue. Et si l’on en croit ses propos lors d’un entretien avec Rachel Nichols d’ESPN, il était à deux doigts de se faire une raison.

« Je me préparais. Je m’étais préparé à quitter le jeu si la bonne situation ne se présentait pas. […]

Oui, j’étais prêt à raccrocher. C’était difficile. Mais à un moment donné, je me disais, ‘Tu sais quoi ? J’ai beaucoup donné à ce jeu. J’ai joué 15, 16 ans. Je suis prêt à renoncer’. »

Avec ses passages ratés à Oklahoma City et Houston, Carmelo Anthony avait vu sa réputation se dégrader sérieusement ces dernières années. Du coup, il avait conscience qu’il devait rejoindre une équipe vraiment dans le besoin et dans laquelle il pouvait s’exprimer correctement.

« Si j’avais rejoint une équipe juste pour être dans une équipe, et que les choses ne se seraient pas bien déroulées, j’aurais pris les critiques, de toute façon. Ici, dans une situation comme Portland, je peux juste venir pour jouer mon jeu dans une organisation qui me désire, avec des joueurs qui me désirent. Il n’y a pas de meilleur sentiment que de se sentir désiré. »

Et aujourd’hui, Carmelo Anthony le rend bien sur le terrain, avec des belles performances sous ses nouvelles couleurs. Depuis son arrivée dans l’Oregon, Melo a joué sept matchs pour des moyennes de 16,4 points et 6,0 rebonds en sept titularisations et 30,3 minutes par rencontre, le tout à 44% au tir, 37% du parking et 85% depuis la ligne des lancers francs. Il a même décroché tout récemment un titre de meilleur joueur de la semaine à l’Ouest, un titre très contestable certes mais qui montre quand même la belle intégration de l’ancienne star des Knicks à Portland, qui reste sur trois victoires sur les quatre derniers matchs. Les Blazers avaient effectivement bien besoin de lui vu la gueule de leur frontcourt. Pour rappel, des mecs comme Anthony Tolliver, Mario Hezonja et Nassir Little ont débuté des matchs sur le poste 4 suite à la blessure de Zach Collins. Ça ne fait pas rêver hein. La patience de Carmelo Anthony a donc fini par payer, et le niveau actuel du bonhomme montre à quel point il a continué à bosser pendant cette période compliquée, durant laquelle il a également pu reposer son corps tout en changeant sa façon de voir les choses.

« Le plus important par rapport à tout ça, c’est que j’ai pu reposer mon esprit. Je ne pense pas que les gens comprennent à quel point c’est important. Quand tu peux faire ce qu’il faut pour être bien dans ta tête, tout le reste suit. »

Carmelo Anthony a traversé une période difficile, mais il ressort visiblement grandi de cette expérience, et ça se voit aujourd’hui à Portland. Comme quoi, la persévérance, ça débouche souvent sur de belles choses. Voilà, c’était la leçon du jour made by TrashTalk. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top