One-on-One

Cocorico, Evan Fournier cartonne en ce moment : Vucevic absent, Vavane a enclenché le mode CDM

Tiens, y’a comme un air de Mondial là non ?

Source image : NBA League Pass

Cet été, lors du Mondial en Chine avec l’Équipe de France, on avait vu Evan Fournier dans un costume de leader offensif qui lui allait très bien. Chez le Magic, la dynamique est habituellement un peu différente mais avec le All-Star Nikola Vucevic qui drague l’infirmière du club, Vavane a forcément plus d’opportunités et on peut dire qu’il en profite bien le bonhomme.

Le superbe Mondial d’Evan Fournier, au terme duquel il avait terminé dans le meilleur cinq du tournoi grâce notamment à son scoring (presque 20 points par match), pouvait potentiellement servir de rampe de lancement afin de bien débuter la saison NBA 2019-20, et ainsi rebondir après un exercice pas top. Car l’an passé, Vavane avait connu une campagne mitigée sur le plan individuel, avec des stats en baisse et une réussite offensive décevante pour un joueur de son talent. Il avait lui-même déclaré dans un Apéro Fournier x TrashTalk que ses performances en tant que scoreur n’étaient pas forcément à la hauteur de ses espérances. Il avait progressé dans d’autres aspects du jeu, le playmaking notamment, et s’était montré bien clutch pendant la saison du Magic, mais sa moyenne de points (15,1) était la plus faible depuis sa première année en Floride (2014-15, troisième saison NBA), avec des pourcentages moins bons dans toutes les catégories de tir (43,8% au tir, 34,0% du parking, 80,6% aux lancers, 46-38-87 la saison d’avant). On espérait donc que son trip réussi en Chine allait le booster pour bien démarrer sa saison au sein d’une équipe du Magic motivée pour confirmer le superbe finish de l’année dernière, quand Orlando avait tout raflé sur son passage pour accrocher les Playoffs et même prendre un match face aux futurs champions en titre.

Aujourd’hui, on peut dire qu’on a retrouvé un Evan bien plus tranchant au scoring, en particulier sur les dernières sorties du Magic. Si d’une manière générale, l’équipe floridienne connaît un début de saison pas facile avec seulement huit victoires en 19 matchs et une attaque qui galère, Fournier répond présent et profite notamment de l’absence du pivot All-Star Nikola Vucevic pour sortir des perfs de patron. La nuit dernière, face aux Warriors, le dégarni de Charenton a égalé son record en carrière avec 32 points au compteur, à 13/21 au tir dont 6/10 du parking, tout en marquant un panier décisif en pénétration dans les dernières secondes. Certes, on peut dire que c’était Golden State en face, qui est loin d’être une référence défensive, mais on peut dire aussi que le Magic a dû s’employer pour remporter la rencontre 100-96. Et cette grosse prestation, elle n’est pas isolée. Car quelques jours plus tôt, à Cleveland, Fournier avait atteint la barre des 30 points, également dans une victoire d’Orlando. Vavane est donc particulièrement chaud en ce moment et le Magic a plus que jamais besoin de lui. Vucevic a raté les cinq derniers matchs, six si on compte celui face à Toronto dans lequel il s’est blessé après seulement 11 minutes sur les parquets. Aaron Gordon a également manqué trois rencontres entre-temps. Sur ces six matchs, Fournier tourne quand même à 24,2 points de moyenne à 46,2% au tir, dont 39,1% derrière l’arc et 87,9% depuis la ligne des lancers francs. Dans le jargon, on appelle ça step-up. Au niveau du collectif, ça reste difficile avec deux succès pour quatre défaites mais Vavane fait vraiment le job en attaque.

Il est actuellement en train de montrer qu’il peut assurer un rôle offensif encore plus important que celui qu’il possède depuis qu’il évolue à Orlando. En ce moment, il est clairement le leader de l’attaque, ses chiffres augmentent et son efficacité au tir reste plus que correcte. On connaît le personnage, il n’est pas du genre à fuir ses responsabilités et avec son côté compétiteur, il prend clairement cette situation comme un challenge. Et puis surtout, il marque des points – au sens figuré – par rapport à son futur contrat. Parce que oui, il ne faut pas l’oublier, Evan Fournier peut potentiellement tester le marché l’été prochain, s’il décide de décliner sa player option de 17 millions de dollars. Autrement dit, il est en quelque sorte dans un contract year, et c’est évidemment une bonne chose d’arriver à la table des négociations avec des arguments solides. S’il poursuit sur sa lancée et confirme son début de saison séduisant sur le plan offensif (19,2 points de moyenne, record en carrière, à 47,7% au tir, 42,6% de loin, 85,1% aux lancers), ce sera le moment idéal pour lui de signer un nouveau contrat sur le long terme, à Orlando ou ailleurs. Mais en attendant, va falloir enchaîner afin de vraiment remettre le Magic sur le droit chemin, surtout que Vucevic ne semble pas encore prêt à retrouver les parquets. La saison est évidemment encore très longue et rester régulier est tout sauf facile.

Le Magic connaît un début de campagne compliqué avec des résultats assez médiocres et pas mal de bobos, mais Evan Fournier est là, en mode Coupe du Monde. Le Frenchie fait plaisir à voir et on ne va pas se mentir, ça nous rappelle quelques bons souvenirs. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top