Celtics

Danny Ainge pense qu’il aurait dû nettoyer l’effectif l’année dernière : c’est vrai qu’il y avait un petit embouteillage à Boston

Danny Ainge Boston Celtics Free agency

Bon ça va, il s’en est plutôt bien sorti le Danny.

Source image : YouTube

Alors que les Celtics réalisent un début de saison très séduisant avec une solidarité retrouvée, le contraste avec l’année dernière est assez frappant. Il y avait sans doute plus de talent qu’aujourd’hui, mais il y avait surtout un embouteillage et cela a beaucoup perturbé le collectif. Selon Danny Ainge, il aurait fallu faire quelques changements au cours de la saison.

On peut mettre le doigt sur beaucoup de choses pour expliquer la campagne très décevante des Celtics l’an passé. Ils étaient attendus comme des candidats au titre, mais ils n’ont jamais vraiment réussi à tourner à plein régime malgré l’un des meilleurs effectifs de la Ligue, à la fois très talentueux et très profond. Au contraire, on a assisté à une équipe de Boston qui n’avait d’équipe que le nom. Avec leur talent intrinsèque, les Verts ont quand même remporté près de 50 matchs en saison régulière mais on voyait bien que les mecs n’étaient pas sur la même longueur d’onde. Et puis en Playoffs, ils ont pris tarif contre Milwaukee. C’est simple, il y avait juste trop d’éléments importants dans cette équipe et certains ont eu du mal à l’accepter. On pense évidemment à Terry Rozier, qui n’a pas trop apprécié d’être sur le banc quasiment toute la saison à cause du retour de Kyrie Irving. On se rappelle aussi des galères de Jaylen Brown dans un rôle plus limité avec la présence de Gordon Hayward. Ces mecs-là, avec Jayson Tatum également, avaient cartonné lors des Playoffs 2018 en l’absence de Kyrie et Hayward, mais ce fut beaucoup plus compliqué l’an passé avec l’effectif au complet. Le coach Brad Stevens n’a pas su trouver la bonne formule pour équilibrer tout ça et d’une manière générale, on a senti un vestiaire divisé, avec un Kyrie Irving évidemment loin d’être irréprochable dans son rôle de leader et une ambiance bien morose. Tout ça, le boss Danny Ainge le sentait évidemment, et il regrette de ne pas être intervenu.

« Avec le recul, je pense qu’on aurait dû nettoyer un peu l’effectif pour faciliter la tâche de Brad Stevens, afin qu’il prenne plus de plaisir à coacher. Cela n’a juste pas marché. Et je le savais, on avait parlé de ça. À l’avenir, je ferai plus attention dans la construction d’une équipe avec autant de profondeur » a-t-il déclaré à ESPN.

Les résultats corrects de Boston durant la saison régulière ont retenu Danny Ainge, qui n’hésite pas à prendre ses responsabilités par rapport à cet échec. Le manager général a d’ailleurs une nouvelle fois défendu Kyrie Irving, qui représente une cible idéale pour les critiques. Forcément, quand vous avez une équipe de Boston qui a retrouvé un très beau basket depuis son départ, avec dans le même temps une formation de Brooklyn, la nouvelle équipe de Kyrie, qui réalise un début de saison mitigé après la surprise de l’an passé, blâmer Uncle Drew est un jeu d’enfant. Mais pour Danny, c’est un raccourci qu’il faut éviter.

« Je pense que c’est idiot que Kyrie soit ciblé comme étant le responsable juste parce qu’il n’est plus avec nous cette année. Je blâme tous les joueurs, et je me blâme moi-même. »

En parlant de Kyrie Irving, il ne fera pas son grand retour à Boston cette nuit. Blessé, il est indisponible pour la rencontre et évitera ainsi la bronca des fans des Celtics, qui avaient entouré le 27 novembre sur leur calendrier avant le début de la saison. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top