Nets

Spencer Dinwiddie est dans le bon mood : des starts, des wins et des smiles, qui a besoin de Kyrie ?

Spencer Dinwiddie Brooklyn Nets

Spencer enchaîne des performances aussi élégantes que son prénom.

Source image : NBA League Pass

Kyrie Irving est absent depuis désormais cinq matchs. Paradoxalement (ou pas), les Nets sont actuellement sur une bonne forme. Pour le bilan comptable, les hommes de Kenny Atkinson affichent un très sympathique quatre victoires pour une seule défaite. Si la raison principale de cette bonne période pour Brooklyn se résume surtout à quatre termes, à savoir « Chicago », « Charlotte », « Sacramento » et « Knicks », Spencer Dinwiddie a également sa part de responsabilité là-dedans. 

Cinq bons matchs des Nets sans leur leader, et cinq matchs à plus de 20 points pour Dinwiddie, qui est passé du banc à la lumière. Il a d’ailleurs réalisé la nuit dernière, face aux voisins de New York, sa seconde meilleure marque de la saison au scoring après les 34 unités lors d’une victoire acquise sur le parquet de Portland au début du mois. Contre les Knicks, il a fini la rencontre avec un joli total de 30 points tout ronds et une nouvelle win collective. Il a également ajouté à sa ligne statistique 4 rebonds et 4 passes, de bon augure. Sous son impulsion, les Nets roulent bien, même sans leur meilleur joueur. L’équipe partage la balle, chaque joueur fait le boulot sans demander son reste, et la patte Atkinson semble être une valeur assez sûre désormais pour faire fonctionner un groupe collectif. La nuit dernière, Jarrett Allen a fini en 18 points et 10 rebonds, Taurean Prince avec 14 points, 11 rebonds et 5 assists, et Joe Harris a inscrit 13 points dont quatre dans le money time. Le groupe de seconds couteaux peut hausser le niveau en cas de besoin. Et en ce moment c’est bel et bien Dinwiddie qui montre la plus grosse progression individuelle, comme l’affirme son coach pour ESPN.

« Juste le joueur qui fait basculer les choses en ce moment. »

Le combo guard a prouvé, et pas uniquement cette année, qu’il pouvait prendre soin du backcourt d’une équipe capable d’enchaîner les succès en régulière. Il avait déjà réalisé une belle campagne l’an passé en sortie de banc et semble être dans le moule du parfait sixième homme. Mais sans Kyrie Irving (et Caris LeVert), son rôle est plus important et pour l’instant, il a vraiment step-up en tant que titulaire. Il peut endosser les responsabilités à la création, que ce soit pour lui ou ses collègues. Ses dernières bonnes performances dans les victoires des Nets ont même fait naître quelques suppositions sur le fait de reconsidérer le rôle de Dinwiddie quand Kyrie reviendra. Faut-il associer les deux hommes dès le début du match en attendant le retour de LeVert ? Il faut émettre quelques réserves sur cette éventualité. Les deux extérieurs ayant besoin de la balle pour exister, le fait de les faire cohabiter pourrait diminuer leur impact respectif. Sur le sujet, le numéro 8 de Brooklyn a répondu façon politiquement correct.

« Je ne suis pas le coach, je ne prends pas ces décisions. Si c’est le nouveau rôle, c’est ce que je ferai, et si ce n’est pas le cas, ce n’est pas le cas. »

Avec Kyrie qui manquera encore au moins les deux prochains matchs de son équipe, un déplacement la nuit prochaine à Cleveland puis un voyage pour le TD Garden de Boston dans la nuit de mercredi à jeudi, Spencer Dinwiddie devra confirmer sa bonne forme du moment. Les Nets ne sont plus dans le négatif aujourd’hui et l’arrière va tenter de maintenir le bilan de Brooklyn à l’équilibre, voire plus.

Source texte: ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top