Pistons

Sekou Doumbouya a foulé un parquet NBA pour la première fois : un air-ball à 3-points, un rebond volé par Dede, bienvenue chez les grands

Sekou Doumbouya 24 novembre

Officiel, il y a désormais un Frenchie de plus en NBA.

Source image : NBA League Pass

Il faisait pour l’instant le bonheur du Grand Rapids Drive, en G League, à défaut de trouver grâce aux yeux de Dwane Casey dans le roster des Pistons. Hier l’absence de Blake Griffin laissait une minuscule fenêtre en bout de rotation et le coach de Detroit a donc décidé de lancer son Frenchie dans le grand bain pour la première fois de sa carrière. Et si le résultat ne restera pas dans les annales, on peut donc dire officiellement depuis cette nuit que la France compte un représentant de plus en NBA. Well done, et maintenant on passe la seconde ?

Le résumé de cette grande première ? Accrochez-vous car ça va très vite. Entré à deux minutes et quatorze secondes de la fin du match lorsque le match était évidemment plié (il était d’ailleurs plié avant même le début), Sekou a finalement eu un très très très très bref aperçu de ce qu’est la vie d’un joueur NBA. Deux remises en jeu, youhou, un rebond arraché à lui par… Andre Drummond, une tentative de béquille par cet empaffé de Dragan Bender, un backdoor évitable laissé à D.J. Wilson et, cerise sur le gâteau, un énorme air-ball à 3-points histoire de (ne pas) prendre confiance. Voilà, c’est tout, merci ne nous avoir suivi et à très vite pour d’autres focus sur vos joueurs préférés.

Sekou Doumbouya peut-il se servir de cette première entrée en jeu comme d’un déclic pour enfin lancer sa carrière ? Probablement pas, car Dwane Casey a clairement laissé entendre à plusieurs reprises en début de saison que le très jeune ailier français devrait d’abord se construire et patienter en G League avant d’espérer quoique ce soit. Pourquoi pas, mais vu le niveau des Pistons en ce début de saison… on serait presque tenter de conseiller gentiment au COY 2018 de tenter des trucs, car quitte à être mauvais autant le faire avec panache et originalité. C’est en tout cas un retour évident vers le Drive qui attend Sekou, qui continuera probablement à faire parler son body à l’échelle inférieur en attendant tranquillement son heure.

Rien d’exceptionnel donc mais un coup de chaud en mode Jean-Mi Patriote sur les coups de 3h20 du matin, quand les quelques courageux encore devant le match auront entonné avec nous une bonne Marseillaise des familles. Allez Sekou, on n’oublie pas que tu n’as que 18 ans, et à ton âge la majorité des gamins mangent encore leurs crottes de nez en scred.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top