Celtics

Marcus Smart en lâche une à Pat Beverley : « je ne dis pas qu’il est mauvais, je dis juste que je suis à un autre level »

meme spiderman 5 novembre

Le prochain Celtics – Clippers ? Le 14 février prochain, et c’est même pas une blague.

source image : wikipedia

Ceux qui ont vécu en direct le Clippers – Celtics de mercredi soir l’auront bien noté, l’intensité déployée tout au long du match et notamment dans les dernières minutes avait tout d’une soirée de Playoffs. Au milieu de cette guerre de tranchées deux hommes, Marcus Smart et Pat Beverley, qui ont poussé leurs équipes respectives à un niveau défensif assez démentiel pour un match de novembre. Il fallait bien qu’on en reparle et, bonne nouvelle, les deux hommes s’en sont chargé pour nous.

Après la rencontre, remportée d’un poil de chatte (l’animal) par les Clippers, Pat Beverley avait pouffé de rire lorsqu’un journaliste lui avait demandé de comparer son intensité défensive à celle de Marcus Smart. Il est vrai que sur ce match, et globalement H24 dans sa vie de tous les jours, ce bon vieux Patoche avait lâché une mixtape à 200 000 Volts, terminant notamment la rencontre avec… 16 rebonds, preuve la plus marquante d’un match vécu tel un fou échappé de l’asile. Des interceptions clutchissimes, des tirs qui le furent encore plus, et voilà comment le pitbull de Los Angeles devenait le héros de la victoire de l’un des plus beaux matchs de la saison. On connait la bête, on sait son goût pour le trashtalking, et le brave homme en a donc rajouté une couche en post-game, pour le plus grabd plaisir de nos oreilles.

Oui mais voilà, malgré la défaite, de l’autre côté Marcus Smart n’avait pas grand chose à se reprocher et n’a que très peu goûté à la mini-déclaration de guerre de son adversaire californien, et… il l’a très rapidement fait savoir. Car quand un chien vole l’os d’un autre chien, cet autre chien a de grandes chances de mordre :

Mettez-moi face à lui et je pense que l’on saura vite qui remporte la bataille. Je crois que mon jeu parle pour lui-même. Je ne dis pas que Pat n’est pas un bon joueur de basket, je ne dis pas que c’est un mauvais défenseur, mais aujourd’hui je suis juste à un autre level. »

Bien envoyé Marcus, on attend désormais la riposte de Patoche. Pour analyser un peu cette opposition ? Disons que Marcus est un peu belgé d’avoir perdu, très probablement un peu belgé aussi de toutes les singeries de Beverley en fin de match, et il a donc voulu remettre le débat du terrain sur le tapis. Difficile d’ailleurs de faire des comparaisons entre les deux joueurs, disons simplement que si les deux hommes se valent aujourd’hui dans leur partie de terrain, Marcus semble avoir développé ces dernières saisons une palette offensive légèrement supérieure à celle de Patou. Et on est franchement bien content pour lui.

Tout ce que l’on veut désormais, c’est évidemment connaître la date de la prochaine rencontre entre les deux tourtereaux. Et comme la NBA sait si bien le faire, le prochain Celtics – Clippers aura lieu à Boston le… 14 février prochain. Sortez les chandeliers, surtout si vous aimez les relations un peu tumultueuses.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top