Magic

Match référence pour Markelle Fultz : 19 points, la finition des Wizards et une jauge de confiance boostée à 1000

Markelle Fultz

Quand Evan te regarde comme ça, tu sais que t’es sur la bonne voie.

Source image : NBA League Pass

Dans la dernière victoire du Magic, à domicile face aux Wizards, plusieurs joueurs ont brillé mais c’est bien Markelle Fultz qui est reparti avec le plus d’applaudissements. Il faut dire que le phénomène a tout simplement… claqué son meilleur match en carrière.

Ah ! Ouais, façon Dennis Brogniart. Ah, en voilà un qui nous fait plaisir, à trouver son rythme, ses marques et encore plus de confiance dans ses initiatives. Le Fultz Train, qui avait perdu pas mal de voyageurs depuis sa Draft, est en train de retrouver du monde à bord, et le match de ce dimanche ne fera qu’ouvrir les portes aux curieux se baladant du côté d’Orlando. Le cadre de ce match, remporté contre Washington, était peut-être idéal pour Markelle. Car il y avait le rythme de jeu, frénétique quand on affronte Monsieur Scott Brooks, et il y avait les pépins à la mène, entre une blessure pour Michael-Carter Williams ou une gène pour DJ Augustin. Déjà que les solutions au post 1 ne sont pas innombrables chez le Magic, voir deux meneurs vétérans se faire mal était triste à voir pour la franchise, mais idéal pour le Colonnel Fultz. Ce qu’il fallait, à ce moment précis, c’était saisir sa chance. Il fallait que Markelle bombe le torse, affronte Isaiah Thomas l’autre meneur talentueux de l’université de Washington (coucou Dejounte Murray), et reparte avec la victoire. Avec la performance qui va bien, si possible. Et c’est exactement ce que Fultz va assurer, en agressant les Wizards comme il sait le faire. Ses dimensions, son explosivité, sa confiance balle en main et son gabarit capable d’encaisser les contacts, autant d’éléments qui vont permettre à MF de réaliser un match de MF, record en carrière avec 19 points à 8/10 au shoot, accompagnés de 3 rebonds, 2 passes et 1 interception. Et quelle interception…

C’est cette interception, en toute fin de match, qui va sceller le sort de Washington et faire exploser tout le public d’Orlando. D’Evan Fournier, gueule grande ouverte, au banc du Magic en passant par Fultz lui-même, cette dernière action clutch va servir de signature pour le meneur, sachant très bien qu’il vient de ponctuer sa meilleure soirée dans sa jeune carrière. Bradley Beal prenant feu, la franchise de Floride craignait une prolongation et voulait éviter ce désastre en réalisant un dernier bon stop défensif. Cela tombe bien, le All-Star de la capitale pénétrant dans la raquette, c’est Markelle qui va intercepter sa passe hasardeuse et foncer vers le panier. Pendant que tout le public se lève, Fultz toise son seul défenseur en contre-attaque, Davis Bertans, et l’intéressé sait qu’il a un net avantage athlétique sur l’ex-sniper des Spurs. Dribble posé, appel un pied, je monte et je plante mon dunk… avec la faute. « And OooOOooOoOOOOne ! » peut-on l’entendre hurler, avec un Fournier les yeux exorbités à quelques mètres de lui. Ce cri, mélange de frustration et de soulagement, est salvateur pour Markelle. Car il sait qu’il a été là quand son équipe avait besoin de lui, il a répondu présent en réalisant une solide performance, et il a montré à son coaching staff que sa titularisation était une bonne idée. Le début d’une grande aventure ? Pas si vite, chaque chose en son temps. D’abord, il va falloir que Fultz enchaîne les bonnes performances du genre, en restant agressif. Il va falloir surveiller la bonne distribution des munitions auprès des cadors de son équipe (Vucevic impeccable hier soir, Fournier également, Ross préchauffe), afin de ne marcher sur les pieds de personne. Si MF défend bien, profite des occasions qui lui sont données, et crée ses chiffres à base d’efforts et de détermination ? Alors oui, là on pourra parler de belle aventure sous les ordres de Steve Clifford.

Match référence pour Markelle Fultz ? Match référence pour Markelle Fultz. Et action référence, dans cette dernière minute face aux Wizards. Il ne suffit que de cela, parfois, pour lancer la carrière de quelqu’un. En espérant que cela serve de booster pour le meneur, qui en a bien besoin après avoir enchaîné les doutes par le passé. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top