Mavericks

Dallas l’emporte face aux Raptors : 110-102, Lukaps Doncingis et Krista Porzicic maladroits mais le collectif vaincra

La gueule des mauvais soirs cette nuit pour Luka, mais ça se traduit par… 26 points, 15 rebonds, 7 assists et la win.

Source image : NBA League Pass

Encore une belle victoire avec la manière pour Luka Doncic et Kristaps Porzingis. Les Mavericks sont certes tombés sur une équipe de Toronto émoussée mais les hommes de Rick Carlisle ont réalisé un match solide des deux côtés du terrain. En dépit des absences de Kyle Lowry et Serge Ibaka pour ce road trip à l’Ouest, les Raptors ont été courageux lors des déplacements à répétition dans le Far West. Victoires chez les Pelicans, les Lakers et les Blazers, avec un bilan final de trois wins pour deux défaites en comptant celle de ce soir face à Dallas. Les troupes usées de Nick Nurse peuvent rentrer à Toronto la tête haute.

Après trois quart-temps, les Raptors étaient encore totalement dans la rencontre avec un retard d’un tout petit point. Mais dans le début du quatrième, et avec Luka Doncic sur le banc, les Mavericks vont appuyer sur l’accélérateur pour enclencher un gros run. Avec 9 minutes et 43 secondes à jouer, Dallas augmente son écart à neuf unités. Toronto ne déjoue pas et continue à bien faire circuler le ballon comme les Canadiens en ont l’habitude, mais c’est bel et bien la dimension physique qui fait la différence à ce moment de la rencontre. Le rythme s’intensifie de nouveau et les hommes de Rick Carlisle se projettent toujours plus vite en transition. Norman Powell va maintenir l’espoir en vie avec plusieurs gros tirs inscrits. Mais Dallas jouait tout simplement mieux au basket cette nuit. La balle a circulé, et cela même sans que Doncic en soit le maestro (sept pertes de balles pour le prodige). Les hommes du Texas se trouvent bien, tout le monde est en mouvement, et les possessions avec des tirs ouverts se sont enchaînées. Même constat en défense, où toute l’équipe de Dallas s’est particulièrement appliquée. Toujours des erreurs d’inattention dans ce compartiment du jeu pour Doncic, mais le Slovène ne peut pas être parfait à vingt ans.

Les Mavericks sont désormais à sept victoires pour cinq défaites et se hissent au sixième rang de l’Ouest. Ce début de saison 2019-20 est extrêmement intéressant pour l’équipe et si le duo Doncic-Porzingis était alléchant sur le papier mais surtout à moyen terme, leur connexion semble tellement établie et les résultats sont si positifs que la franchise de Marc Cuban peut ambitionner une campagne de post-season peut-être dès cette année. La saison n’en est qu’à son début, il y a encore bon nombre d’épreuves à traverser pour Lukaps Doncingis, à commencer par éviter les soucis physiques, mais Dallas propose en ce début d’exercice NBA l’un des jeux les plus intéressants et inspirés. Le roster de Carlisle affrontera dans la nuit de lundi à mardi les voisins Spurs, en toute petite forme, puis réception ensuite des meurtris Warriors, et des légers Cavaliers, pour finir la semaine au Toyota Center pour un duel de division face aux Rockets. Les Mavs peuvent légitimement viser trois victoires sur ces quatre matchs.

Luka Doncic et Kristaps Porzingis ont cumulé à eux deux un assez laid 12/34 au shoot ce soir. Malgré cela, Dallas l’a emporté face à une équipe de Toronto certes en forme lors de ses derniers matchs mais très certainement fatiguée en cette fin de road trip. Pascal Siakam a encore joué 41 minutes et Fred VanVleet 39, ce qui justifie en partie le pourcentage au shoot et les difficultés montrées en fin de rencontre. Les Mavericks consolident quant à eux, petit à petit, leur vrai bon début de saison. Et en dépit de leur duo de stars européennes, Coach Carlisle instaure un vrai fond de jeu pour ses troupes et le collectif des Texans tend à s’imposer comme l’un des plus léchés de NBA. 

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top