Hawks

Entorse à la cheville pour Trae Young : grosse inquiétude à Atlanta, le meneur s’est salement blessé

trae young

Pire image possible pour les fans des Hawks.

Source image : NBA League Pass

C’est la pire des nouvelles qui pouvait arriver, chez les Hawks. En déplacement à Miami pour son quatrième match de la saison, Trae Young s’est salement blessé à la cheville et a dû quitter les siens en plein second quart-temps. Grosse inquiétude du côté d’Atlanta.

Plutôt la corde ou le verre de cyanure ? Difficile à dire, mais les tentations sont nombreuses actuellement pour les supporters de la franchise de Géorgie, qui viennent de perdre leur jeune patron. Après une saison rookie splendide et qui laissait présager un avenir encore meilleur, Young avait démarré sa deuxième saison professionnelle avec les deux pieds enfoncés sur l’accélérateur. Une mixtape à Detroit, une autre contre Orlando, deux soirées suffisamment épiques pour que Trae reçoive le titre de Joueur de la semaine dans la Conférence Est, à plus de 38 points, 7 rebonds et 9 passes de moyenne sur ses deux premières sorties. Le soir suivant ? Ce sont les Sixers, posant notamment une pression tout-terrain sur le phénomène, qui calmaient la machine, en l’emportant à Atlanta. Frustrés par la défaite au finish, les Hawks se déplaçaient en back-to-back à Miami et on se demandait justement comment Ice Trae allait répondre. Sur le début de la partie ? De la distribution, plutôt que de forcer le scoring sur une défense du Heat focalisée sur le numéro 11. Puis dans le second quart, un premier panier, et une bombe de près de 10 mètres histoire de lancer vraiment les affaires de sa franchise. 10 minutes à jouer avant la pause, Trae part au panier en contre-attaque, se faufile entre deux défenseurs mais pose un sale appui sur le pied de Justise Winslow. L’action repart de l’autre côté pour Miami, sauf que tout le banc d’Atlanta est déjà figé, conscient de ce qui vient de se passer. Crac, la cheville a salement tourné. Au sol, Young ne peut plus bouger et le pire semble être arrivé au meneur. Temps-mort Hawks, le staff médical des visiteurs fonce sur le jeune joueur qui a le visage marqué par la douleur. Impossible de se relever de lui-même, il va falloir l’aide de ses coéquipiers pour rejoindre le vestiaire. Après une première semaine grandiose, Trae doit quitter les siens et laisser la machine entre les mains de ses potes.

Pas de retour sur le parquet, évidemment, et une première update qui nous vient des Hawks directement : entorse à la cheville, rien de gravissime au niveau des rayons-X, plus d’informations lorsque des examens approfondis seront réalisés à Atlanta. Une entorse de quel niveau ? Et à quel endroit précisément ? Pour le rendre absent combien de temps ? Impossible à dire pour le moment, tout ce qu’on sait réside ici. Trae Young a difficilement posé le moindre poids sur sa jambe droite, ce qui ne donne pas souvent les meilleures projections pour la suite. La tristesse est donc double aujourd’hui, à la fois pour le joueur et pour son équipe. Le joueur, car Ice Trae était parti sur des bases folles, donnait une dose de kiff assez incroyable sur ce début de saison, et avait l’intention de faire le show le plus longtemps possible. L’équipe, car peu de franchises peuvent affirmer qu’elles dépendent autant d’un seul homme. Dans sa deuxième saison seulement, Young est devenu l’option A, B, C, D, E et F des Hawks en attaque, dans le scoring comme dans la création pour les autres. C’est simple, sa seule présence sur le parquet, et lorsqu’il touche la balle, crée une attraction de la défense adverse qui permet justement aux De’Andre Hunter, Alex Len et John Collins de l’effectif de se régaler. Que nous réservera Lloyd Pierce et son staff en l’absence du phénomène ? On ne sait pas, mais ça va sérieusement transpirer dans les bureaux d’Atlanta. Car passer de la création de Trae Young à celle d’Evan Turner, ou alors responsabiliser immédiatement des semi-créateurs comme Cam Reddish, De’Andre Hunter ou Kevin Huerter, c’est flippant. Les doigts sont croisés, qu’on aime ou pas les Hawks ou le meneur de jeu, car voir un athlète toucher les étoiles et subitement descendre en enfer, ça n’a rien de plaisant.

Il y a un poil d’optimisme à Atlanta, car on ne sait pas encore quel est le niveau de cette blessure à la cheville pour Trae Young. Ceci étant dit, on ne peut ignorer la tristesse que doivent ressentir leurs fans, les coéquipiers du meneur, ou tout simplement ceux qui ont pris leur pied en regardant Ice Trae faire du sale sur ce début de saison. Reviens vite, please darling.

1 Comment

1 Comment

  1. Jp

    30 octobre 2019 à 9 h 58 min at 9 h 58 min

    Bastien en PLS. Espérons que ça ne soit pas troo grave quand même

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top