Old-School

C’était un 25 septembre : Michael Jordan sortait de sa deuxième retraite pour rejoindre les… Wizards

Michael Jordan

On souhaite tous un joyeux anniversaire au deuxième retour de MJ.

Source image : Youtube

Si la première retraite sportive de Michael Jordan avait énormément surpris puisque Sa Majesté n’avait que 30 ans, la deuxième en 1998 paraissait plus logique. Mais vu qu’il avait déjà fait le coup du retour une fois, on spéculait beaucoup sur un nouveau comeback de MJ. Et ça n’a pas manqué : le 25 septembre 2001, Michael Jordan annonçait qu’il sortait une nouvelle fois de sa retraite et qu’il allait enfiler le maillot des Wizards. L’ancienne légende des Bulls avait beau avoir 38 ans, tout le monde était hypé.

Quand en janvier 1999, Michael Jordan affirme qu’il est à « 99,9% certain » de ne plus jamais remettre les pieds sur un parquet NBA, on ne peut pas s’empêcher d’avoir un doute. Car Jordan a certes 35 ans, mais il sort de son deuxième Threepeat avec les Bulls et est toujours incontestablement le meilleur joueur du monde. Et surtout, His Airness avait déjà fait le coup du comeback en 1995. Donc forcément, les moindres gestes du néo-retraité étaient scrutés à la loupe. En janvier 2000, les premières spéculations arrivent alors que MJ prend un poste de président des opérations basket à Washington. Un premier pas en NBA donc, mais on est encore loin d’un retour sur le parquet et Jordan fait surtout parler son magnifique flair à la Draft en choisissant Kwame Brown en first pick en 2001. Mais les rumeurs se font de plus en plus fortes quand on apprend que le numéro 23 a repris un entraînement assez rigoureux, et même si l’intéressé affirme vouloir simplement perdre le poids qu’il a pris pendant sa retraite, ça commence à sentir fort le comeback. D’autant plus que MJ a choisi Doug Collins, l’un de ses premiers entraîneurs aux Bulls, pour coacher les Wizards pour la saison à venir. Bref, ce qui devait arriver arriva : le 25 septembre 2001, Michael Jordan annonce qu’il fait son retour sur les parquets, pas chez les Bulls cette fois mais bien à Washington. C’est une véritable bombe : celui qui est considéré par beaucoup comme le plus grand de l’histoire est de retour, mais à quel niveau ?

Car on le sait, MJ est un compétiteur sans pareil, et pas question de revenir si c’est juste pour poser ses fesses sur le banc et faire gonfler le nombre de billets vendus. Jordan doit faire honneur à sa legacy et ne peut pas se permettre d’être une caricature de lui-même. Et même s’il est loin de son prime, qu’il a désormais 38 ans et que ça fait trois ans qu’il a pas pris un tir,  Sa Majesté est loin d’être un cadeau pour les défenseurs adverses. Numéro 23 sur le dos, Michael veut annoncer la couleur tout de suite : pour son deuxième match à Washington, il inscrit 31 points sur la gueule des Hawks et ramène la victoire. Mais entre déclin physique et blessure, Jordan ne peut pas réitérer ce type de performance tous les soirs. Déjà, il est contraint à ne jouer que 60 matchs lors de la saison de son retour. Il est aussi moins régulier, à l’image de sa fin d’année 2001 où il enchaîne son pire match en carrière à 6 points et 20% au tir puis se venge deux jours plus tard en mettant 51 points contre les Hornets. Sa première saison post-deuxième retraite est donc plus qu’honnête sur un plan individuel pour un gars de son âge puisque MJ finit à plus de 22 pions, 5 rebonds et 5 passes de moyenne mais un bien dégueux 41% au tir (et même pas 19% à 3 points…). Mais entouré d’une équipe un peu faible (qui l’aurait été un peu moins s’il avait mieux fait son taff avant), il ne peut aller chercher les Playoffs. Sa deuxième et dernière saison (pour de vrai, cette fois) est à peu près dans la même lignée, même si elle prend forcément une tournure de tour d’honneur et que His Airness peut disputer les 82 matchs de la saison régulière. Entre des matchs où il croque un peu trop, Jordan prend le temps de battre de nouveaux records : celui du nombre de points en carrière au All-Star Game, depuis vaincu par Kobe Bryant, et celui du plus vieux joueur à aller chercher la barre des 40 points. Au final Michael Jordan produit encore une ligne de stats très correcte à plus de 20 points par match, mais est trop juste pour finir dans les huit premiers de sa Conférence. L’image qu’on retiendra le plus de MJ sous le maillot des Wizards ? Son dernier match à Chicago et le vibrant hommage logiquement rendu à l’idole de la ville. C’est bien au Bulls que Jordan est lié, et cette dernière pige n’y changera rien.

Si certains regrettent cette dernière expérience de Jordan dans la capitale, parce que voir MJ sous un autre maillot que celui de Chicago et plus aussi dominant n’était pas vraiment à leur goût, elle lui aura tout de même permis de connaître l’hommage qu’il méritait, à l’image d’une dernière énorme standing-ovation à Philadelphie. On espère quand même que Kobe va pas copier son idole jusqu’au bout en allant faire une dernière pige du côté de Portland. Surtout qu’il l’a déjà eu lui, son hommage.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top