Cavaliers

Les salaires des Cleveland Cavaliers pour la saison 2019-20 : Gérard garde sa ligne dans le budget pour qu’on pense à lui

Salaires Cleveland Cavaliers pari

Il ne pourra sortir que les lundis mais c’est toujours ça de pris.

Source image : Twitter

Qui dit nouvelle saison dit nouveaux chèques à faire tous les 30 du mois, et à ce petit jeu-là le comptable des Cavaliers n’est plus trop à plaindre même s’il doit avoir une forte pensée pour son homologue des Lakers. Dans un an, Cleveland pourra proposer deux contrats max. Chandler Parsons et Bismack Biyombo sont déjà en train de regarder l’état de l’immobilier dans l’Ohio.

Petit guide pratique sur le Salary Cap et les Exceptions

___

Situation financière par rapport au cap

  • Le seuil de la Luxury Tax est fixé à 132,627,000$ cette année.
  • Le Salary Cap de la NBA est fixé à 109,140,000$ cette année.
  • Avec 129,768,629$ prévus contractuellement cette saison, les Cavaliers dépenseront quand même beaucoup trop d’argent pour une franchise qui ne vise pas mieux que le Top 10 de sa Conférence. Point positif, Koby Altman s’est débrouillé de façon à obtenir une flexibilité maximale dans un an. Alors par ici les agents-libres !
  • Cleveland n’est peut-être plus candidat au titre, mais les 37 millions de salaire du King prévus en moins dans les finances de la franchise depuis déjà un an ont permis au banquier du coin de respirer un peu. A part Kevin Love et son énorme contrat, celui d’un franchise player, les Cavs ont fait le tri et auront la marge suffisante pour faire venir deux gros poissons lors de la prochaine Free Agency… à condition qu’ils acceptent de venir vivre dans l’Ohio. C’est déjà mort pour ramener Joakim Noah à la Rocket Mortgage FieldHouse mais pas sûr que c’était l’objectif du front office. En tout cas, ça met un peu de temps mais dans moins de douze mois les champions NBA 2016 auront définitivement tourné la page LeBron James. Pendant ce temps-là, l’ami Gérard continuera de se faire payer 1,4 millions de dollars par an jusqu’en 2022 tout en cherchant une nouvelle équipe.

Joueurs sous contrats garantis pour la saison suivante : 5

  • Kevin Love
  • Larry Nance Jr.
  • Darius Garland
  • Dylan Windler
  • Kevin Porter Jr.
  • A part Kevin Love et ses 30 millions de moyenne par saison jusqu’en 2023 qui se trouvent exactement dans les prix pour un joueur de son calibre, les Cavaliers sont quasiment libres comme l’air. Alors évidemment, ça met la pression sur Koby Altman qui va devoir être sacrément persuasif pour faire venir des agents-libres dans son bled paumé l’année prochaine mais la partie financière ne sera absolument pas un problème. C’est plus compliqué pour élaborer un trade même si la valeur du contrat de Kevin Love et celle de l’un de ses jeunes meneurs (Darius Garland et Collin Sexton) pourrait quand même permettre au GM de recevoir de jolies offres sur son bureau d’ici la trade deadline.

Trois joueurs dans des situations intéressantes cette saison

  • Tristan Thompson : c’est déjà la dernière année du contrat de 82 millions de dollars sur cinq ans négocié par TT en 2015. Cette phrase marche aussi avec « seulement » selon le côté d’où l’on se place. En tout cas, on lui conseille de profiter à fond de chaque nouvelle enveloppe qui lui sera apportée au vestiaire en fin de semaine car ce n’est pas demain qu’il renégociera un tel deal, même en faisant la grève de la faim.
  • J.R. Smith : Gérard ne fait officiellement plus partie de l’équipe depuis quelques mois mais il n’est pas complètement fou et a réussi à négocier un buyout avec son ancienne franchise. Puis-je continuer à recevoir 1 456 667 dollars sur mon compte chaque année pendant encore trois ans s’il vous plaît ? Merci. Maintenant, qui veut de mes services ? Le retour en Chine attendra plus tard.
  • Cedi Osman : le prodige né en Macédoine ne devrait plus être sous-payé trop longtemps. Le first pick du second tour de la Draft 2015 est éligible pour recevoir une jolie prolongation de contrat de près de 49 millions de dollars sur quatre ans dès cet été et les Cavaliers sont vraiment en train de se poser la question pour être sûr de ne pas perdre l’ancien prodige d’Anadolu Efes.
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top