Mavericks

Il y aura une silhouette de Dirk Nowitzki sur le parquet des Mavs : et l’hymne allemand avant chaque match aussi non ?

Dirk Nowitzki

Obligé Mark Cuban y pense.

Source image : YouTube

La saison prochaine, pour la première fois depuis 21 ans, les Mavericks évolueront sans Dirk Nowitzki, le meilleur joueur de l’histoire de la franchise. Forcément, ça va faire très bizarre et ça laissera un trou énorme. Mais heureusement, les Mavs ont eu une superbe idée pour honorer Dirk et ainsi faciliter la transition.

C’est le designer Skyler in Dallas qui a révélé l’info sur son compte Twitter. La saison prochaine, sur le parquet de l’American Airlines Center, il y aura la silhouette de Dirk Nowitzki à la place du logo secondaire des Mavs que l’on retrouvait habituellement lors des saisons précédentes. Boum, on valide sans hésiter. Cette silhouette est inspirée du fameux fadeaway sur une jambe de l’Allemand, qui est devenu sa marque de fabrique durant sa carrière et qui a inspiré bien d’autres joueurs. Kareem Abdul-Jabbar avait son sky-hook, Allen Iverson avait son crossover, Gérard avait… son finish lors du Game 1 des Finales 2018, et Dirk avait son one-legged fadeaway. Mythique, intemporel, souvent imité mais jamais égalé. Cette initiative est une belle façon de rendre hommage au meilleur joueur all-time de la franchise, qui a pris sa retraite à la fin de la saison dernière. Mais ce n’est pas la seule. Le propriétaire Mark Cuban et les Mavericks ont d’ores et déjà promis un job à vie à l’ancien MVP, et on sait qu’il y aura un jour une statue devant l’Americain Airlines Center. Ce n’est qu’une question de temps. Ah oui, on a oublié un truc. La ville de Dallas a approuvé en juin dernier le changement de nom de la rue Olive Street, située près de la salle des Mavs, en Nowitzki Way. La preuve de l’énorme impact laissé par Dirk sur la franchise mais aussi sur toute la ville texane.

En même temps, Dirk Nowitzki fait partie de ces rares joueurs qui représentent véritablement une franchise. Quand on pense au basket à Dallas, on pense tout de suite au Wunderkind. Réaliser 21 saisons au plus haut niveau, c’est déjà un truc de ouf, mais alors réaliser 21 saisons dans une seule et même franchise, avec les hauts et les bas tout en étant pour la plupart du temps le franchise player, on rentre dans un sacré cercle VIP, celui de Tim Duncan et Kobe Bryant. On va pas refaire toute la carrière de Dirk, mais c’est le mec qui a véritablement mis Dallas sur la carte NBA en transformant les Mavericks en un poids lourd de la Conférence Ouest, avec notamment deux participations en Finales et ce fameux titre de 2011 remporté face au Big Three du Miami Heat. Certes, la franchise texane avait déjà été performante lors de la deuxième moitié des années 1980 en faisant des apparitions régulières en Playoffs, avec Mark Aguirre, Rolando Blackman, Derek Harper et les autres, mais il y aura toujours un avant et un après-Nowitzki. Et cet après-Nowitzki, il est aujourd’hui symbolisé par le phénomène Luka Doncic et le Letton Kristaps Porzingis, qui vont tenter de remettre les Mavs dans les hauteurs de l’Ouest, comme lors des plus belles heures de l’époque Dirk.

À chaque fois qu’on verra cette silhouette de Dirk Nowitzki sur le parquet, de nombreux souvenirs reviendront à la surface. Le plus grand joueur de l’histoire des Mavericks n’évoluera plus sous les couleurs de Dallas, mais son héritage vivra pour toujours. 

Source texte : @SkylerinDallas

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top