Mondial

Preview Team USA – Japon : démonstration obligatoire pour les Américains, sinon on va vraiment se poser des questions

Team USA - Gregg Popovich

Un gros blowout, et rien d’autre.

Source image : Youtube/FIBA

Quelques jours après leur défaite en préparation contre l’Australie, Team USA a failli connaître une nouvelle désillusion mardi, mais en match officiel cette fois, contre la Turquie. Finalement vainqueurs d’un petit point, les Américains n’ont fait que confirmer les doutes qu’on pouvait avoir sur eux. Contre les modestes Japonais, une victoire avec la manière est obligatoire pour se rassurer un minimum.

Pour son match d’ouverture contre la République Tchèque, Team USA avait gagné assez proprement. Une opposition plutôt médiocre mais un match sérieux : parfait pour rentrer dans la compétition, mais fallait directement monter en puissance pour assurer contre la Turquie. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que les Américains ont été violemment bousculés, eux qui ont gagné miraculeusement grâce aux cadeaux des Turcs en fin de match. Alors certes, la Turquie a une belle gueule d’outsider. Certes, Ersan Ilyasova et compagnie ont fait un gros gros match. Mais l’écart entre les deux rosters reste important malgré toutes les absences américaines, et une équipe qui se veut le favori de la compétition ne peut se contenter de cette prestation. Du coup, contre le Japon, il va falloir gagner, évidemment, mais surtout convaincre. Les Japonais sont déjà éliminés et n’ont ainsi plus rien à jouer, donc aucune excuse pour les Américains : une victoire facile est attendue, même si elle ne suffira pas à effacer les doutes.

Dans tous les domaines, les Américains doivent faire mieux. Déjà, collectivement, si l’équipe est coachée par Gregg Popovich, on est loin d’être sur du Spurs Basketball, avec un jeu qui tourne beaucoup sur les différences individuelles que peuvent faire Kemba Walker et d’autres joueurs. C’est plutôt logique car on parle d’une équipe qui possède une faible expérience et peu d’automatismes. Cependant, malgré le manque de stars, le roster est plutôt équilibré et on pourrait s’attendre à voir des systèmes un petit peu plus poussés. Pour le moment, la défense fait plutôt le taff, et contre des Japonais qui n’ont pas encore passé la barre des 80 points inscrits sur un match, pas question de se faire peur à ce niveau-là. Niveau individualités, c’est le match parfait pour que certains retrouvent de la confiance, comme Donovan Mitchell par exemple, qui a galéré contre la Turquie (9 points à 3/12 au tir). Côté Japon, on va essayer de sortir la tête haute face à Team USA, et Rui Hachimura aura à cœur de rentrer dans la tête de ses futurs adversaires en NBA, mais ça risque d’être beaucoup trop juste pour rivaliser un peu avec les Américains, même ceux-là. Et gare à la raclée si les hommes de Pop viennent avec un esprit revanchard.

Privée de Jayson Tatum pour au moins deux matchs, Team USA va vouloir se rassurer en ne laissant aucune chance aux Japonais. On attend un match convaincant, un gros blowout des familles, histoire de terminer ce premier tour sur une note rassurante.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top