Blazers

Le calendrier des Portland Trail Blazers 2019-20 : dates importantes, matchs immanquables, c’est par ici !

Lillard

That’s a bad shot.

Source image : NBA League Pass

Il est prêt, il est officiel : le calendrier des Portland Trail Blazers édition 2019-20 est enfin tombé ! Pour ne rien louper du programme qui attend les fans et les joueurs en NBA cette saison, voici l’analyse complète des matchs à venir.

Comme dans un rêve. Voilà comment pourrions-nous intituler le printemps-été des fans de Portland, qui ne doivent toujours pas en revenir après le cauchemar des Playoffs 2018. Revanchards l’année suivante, Terry Stotts et ses hommes ont été resplendissants sur les dernières phases finales, éliminant le Thunder au buzzer, les Nuggets en Game 7 et tenant tête aux Warriors jusqu’au bout malgré le résultat qu’on connaît. Prolongations des stars dans la foulée, le soleil brille aujourd’hui dans l’Oregon. Mais que les habitants de la région en profitent, car au moment où la saison reprendra, l’ambiance sera nettement différente. Niveau météo, ce sera déjà moins chaud. Et niveau atmosphère, ce sera probablement pareil. Beaucoup de déplacements pour Lillard et compagnie en sortie de box, la solidité du groupe sera testée d’entrée et l’intégration des nouveaux sera au top de la liste du coaching staff. Un démarrage aussi challengeant que… le finish, car même si nous avons mis qu’il s’agissait d’une étape aisée ci-dessous, il y aura tout de même un autre roadtrip de 6 matchs à devoir se farcir. Les Blazers connaissent leur rythme, de toute façon. Souvent surprenants en automne, un coup de mou au début de l’hiver puis retour en grande forme au fur et à mesure que les Playoffs arrivent, Portland sait ce qu’il y a sur sa route pour les prochains mois à venir. On aura évidemment un oeil sur le retour de Whiteside à Miami, celui de Bazemore à Atlanta, et toutes les retrouvailles entre McCollum et les copains de l’an dernier comme Meyers Leonard, Evan Turner, Al-Farouq Aminu, Seth Curry, Moe Harkless ou Enes Kanter par exemple. Bien gérer ces moments et battre les grosses équipes de l’Ouest, la mission est bien là.

# Plus long road-trip : 6 matchs (deux fois)

# Plus longue session maison : 6 matchs (mars)

# Mois le plus chaud : novembre (déplacements en masse)

# Mois le plus cool : mars (programme équilibré malgré roadtrip)

# Matchs en antenne nationale : 20 sur toute la saison.

# Nombre de back-to-backs : 13 sur toute la saison.

# Nombre de rencontres tôt en France : 1 sur toute la saison.

# Trois affiches à retenir : Nuggets (23/10), Lakers (06/12) et Rockets (29/01)

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top