Pistons

Le calendrier des Detroit Pistons 2019-20 : dates importantes, matchs immanquables, c’est par ici !

Blake Griffin andre drummond pistons- pari

Et ça fait chauffer les moteurs à Detroit.

Source image : NBA League Pass

Il est prêt, il est officiel : le calendrier des Detroit Pistons édition 2019-20 est enfin tombé ! Pour ne rien louper du programme qui attend les fans et les joueurs en NBA cette saison, voici l’analyse complète des matchs à venir.

Les Pistons sont allés en Playoffs l’an dernier. Si si, on vous jure, c’était peut-être extrêmement rapide à cause d’un Grec complètement possédé, mais Andre Drummond et ses boys ont bien joué fin avril. L’objectif cette saison ? Bis repetita, en faisant mieux si possible. La mission s’annonce tendue, même si le management du Michigan a fait le boulot cet été pour combler quelques trous. La concurrence, évidemment, sera au taquet pour prendre sa place dans le Top 8 et ainsi obtenir une exposition médiatique supplémentaire. Mais alors côté Pistons, quel plan de route suivre pour cimenter sa place dans les hauteurs de l’Est ? L’automne sera le meilleur ami de Blake Griffin, sûr et certain. Si le rouquin a été longtemps habitué aux températures chaleureuses de Los Angeles, c’est le froid jusqu’à fin-décembre qui sera de son côté. Un calendrier favorable, des affiches légères, Detroit devra bien démarrer sa saison pour éviter toute complication. Car une fois 2019 terminé ? Attention les copains. Déjà, le roadtrip pour démarrer la nouvelle année civile est d’une violence extrême. La sortie du All-Star Break, n’en parlons pas car elle réserve des grosses cylindrées d’Est en Ouest. Mais alors le mois de mars… C’est simple, ce seul mois définira la suite des Pistons, tant le niveau de difficulté est élevé. Aucun répit à la maison, des affiches peu aisées en déplacement, il faudra voir comment Dwane Casey et ses hommes abordent ce test à quelques semaines des Playoffs. Si la régulière est gérée en automne et mars n’est pas trop dégueu ? On retourne dans le Top 8. Mais si une galère intervient en décembre et le bilan se casse la gueule dans le dernier virage ? Indiana, Miami et Orlando notamment se frotteront les mains. Vous savez quoi faire, on attend donc un gros début de saison à Motown.

# Plus long road-trip : 6 matchs (janvier)

# Plus longue session maison : 4 matchs (janvier)

# Mois le plus chaud : mars (pas un soir de répit)

# Mois le plus cool : janvier (des affiches chouettes)

# Matchs en antenne nationale : 2 sur toute la saison.

# Nombre de back-to-backs : 13 sur toute la saison.

# Nombre de rencontres tôt en France : 6 sur toute la saison.

# Trois affiches à retenir : Pacers (07/12), Raptors (01/02) et Clippers (28/03)

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top