Wizards

John Wall répond aux critiques, en plus il a un peu le temps : son salaire il le mérite, quoi qu’en disent les haters

John Wall - Wizards

« What’s up haters ? »

Source image : NBA League Pass

John Wall sera out pour toute la saison 2019-2020 après une rupture du tendon d’Achille la saison dernière. Il laisse donc les Wizards dans une situation très compliquée niveau basket mais certainement encore plus périlleuse au niveau financier. La saison dernière, Wall avait signé un contrat qui le lie aux Wizards jusqu’en 2023 pour 207 millions de dollars. Depuis la blessure, et s’il venait à manquer toute la saison prochaine, c’est donc déjà une saison et demi du contrat qui s’envole. Pour certains observateurs et fans, sa fragilité physique et donc l’incertitude qui va avec fait de ce deal l’un des pires de l’histoire de la Ligue. John a répondu à ces critiques.

C’est le risque. Quand on signe un gros contrat en NBA, il faut assurer derrière pour ne pas être taxé d’avoir volé de l’argent à son équipe. Assurer, cela implique d’être bon sur le terrain mais aussi en dehors en faisant les efforts pour rester healthy et ne pas risquer de grosses blessures qui vous feraient manquer un peu de compèt’, voire une saison entière . Jean Mur a signé l’année dernière une extension avec les Wizards jusqu’en 2023 pour 207 millions de dollars et à l’époque tout ça paraissait justifié : bah ouais, il fait partie des meilleurs meneurs de la ligue et mérite donc les gros dollars. Seulement, aujourd’hui et avec la perspective qu’il manque toute la saison prochaine avec cette rupture du tendon d’Achille, ce contrat ressemble selon certains à de l’argent balancé par les fenêtres. Une critique à laquelle il a répondu au micro de NBC Sports Washington :

« Quand j’ai eu ce contrat tout le monde disait que c’était la meilleure chose que les Wizards aient fait… et maintenant ils disent que c’est la pire. Les entendre dire que j’ai le pire contrat de l’histoire NBA, c’est toute la motivation qu’il me faut. Je laisserai parler mon jeu quand je reviendrai. »

Jean Mur pointe ici l’une des incohérences lorsque l’on juge le contrat d’un joueur, le front office se basant sur le niveau sportif et physique du joueur à l’instant T de la signature, et il est donc très dur (à part pour Derrick Rose) d’imaginer qu’il se blesse quelques mois plus tard surtout sur une séquence aussi random que celle de Wall. Il laisse du coup des Wizards orphelins et en quête d’identité qui ont depuis tenté de s’accrocher aux branches en proposant une extension à Bradley Beal. En tout cas, on souhaite à John tout le bonheur du monde et que quelqu’un lui tende la main de revenir dans la meilleure forme possible pour fermer la bouche à tous les haters.

John Wall a répondu aux critiques sur son contrat pour NBC Washington et il promet de revenir plus fort en 2021. Pour l’instant, il laisse des Wizards bien tristounets et à l’abandon avec un Bradley Beal qui devra tourner à 50 points de moyenne pour que Washington ait une chance de gagner au moins… 15 matchs. On en est là.

Source: NBC Sports Washington

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top