Timberwolves

Ryan Saunders aimerait qu’Andrew Wiggins s’achète un shoot : va falloir taffer le jumper sévère mister Andy

Andrew Wiggins

Faudrait arrêter les lancers à l’aveugle Andrew, ça te réussit pas.

source image : NBA League Pass

Andrew Wiggins et le jumpshot, ce n’est pas le grand amour et il faudra bien un jour que le number one pick de la Draft 2014 se plie à la tendance actuelle de la NBA qui donne le feu vert ultime aux pyromanes. En tout cas c’est ce que souhaite son coach Ryan Saunders. Alors Andy, va falloir te faire violence et bosser ton jumper parce que ça pourrait faire énormément de bien aux Wolves

La saison dernière aurait dû servir à confirmer le talent du Canadien mais en fait ça a surtout été, une nouvelle fois, un fournisseur de punchlines quasiment quotidien. L’ancien de Kansas s’est lancé dans la maçonnerie en envoyant chaque soir pas mal de grosses briquasses. Au large avec 41% à 2 points et 33% du parking c’est déjà très loin d’être fameux mais là où ça devient moche de chez moche, c’est sur la ligne des lancers francs avec un magnifique 69%. Ryan Saunders a dû s’arracher les cheveux en constatant les pourcentages de celui qui est censé être l’un de ses leaders offensifs. D’ailleurs il aimerait bien que le numéro 1 de la Draft 2014 bosse son shoot en priorité cet été, et c’est d’ailleurs ce qu’il a expliqué à Zone Coverage, un média de sport local de Minneapolis :

« Je pense qu’il est très important qu’il sélectionne mieux ses tirs en valorisant davantage le tir extérieur. Dans la NBA actuelle ce n’est pas une suggestion, c’est une obligation. »

Voilà. C’est dit. Il va falloir que Wiggins s’achète un shoot et vite. Il peut faire une expédition avec Ben Simmons tiens, ça pourrait lui servir aussi. C’est qu’il y a un gros chat dans la raquette des Loups qui a besoin de spacing pour travailler, et Wiggins n’est pas le seul à qui les Wolves demandent de bosser son shoot. Selon le site officiel des Wolves Noah Vonleh (non ceci n’est pas une erreur) serait aussi ciblé par le shooting staff. On va clairement pas être prêts quand les Wolves vont tourner à 50 tirs à trois points par match. Ryan Saunders aura pour la première fois le loisir de bosser avec sa team dès le training camp et il pourra donc installer ses concepts d’entrée de jeu. Cela permettra aux Wolves d’être dans une forme de continuité toute la saison.

Andrew Wiggins va devoir taffer son shoot, c’est son coach Ryan Saunders qui le dit, car il en a marre de voir le Canadien balancer des gros parpaings du parking . Pour Wiggins cette saison il va falloir se bouger parce que les jeunes des Wolves comme Okogie et Culver pourraient bien lui piquer son spot dans le cinq s’il ne montre pas rapidement de signes de progression. En tout cas on a hâte de voir le nouvel Andrew balancer 10 bombes par match et les Timberwolves jouer comme les Rockets, ou pas.  

Source: Zone Coverage  

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top