News NBA

Jeremy Lin craque en conférence de presse en évoquant son avenir en NBA : qu’elle semble loin la Linsanity…

Jeremy Lin Nets

LinSADity…

source image : NBA League Pass

Jeremy Lin a eu une trajectoire de carrière des plus singulières en NBA. D’abord meneur des Warriors sorti d’Harvard sans avoir été drafté, puis envoyé à New York où il fera vivre aux Knicks la semaine la plus folle de leur histoire depuis 1973, puis galérant à trouver sa vraie place à Houston et LA… puis blessé avec Brooklyn… et enfin champion NBA la saison dernière avec les Raptors. Tout ça est digne d’un film hollywoodien. Seulement à l’heure où ces lignes sont écrites, Jerem n’a toujours pas de club pour l’exercice 2019-2020 et il a fait part de ses états d’âme lors d’une conférence de presse ce week-end. Attention, mouchoirs conseillés.

Qui ne se souvient pas de ce mois de févier 2013. Il fait froid dans la Grosse Pomme mais un homme va réchauffer les cœurs des New-yorkais. Son nom ? Jeremy Lin , la nouvelle coqueluche des Knicks qui enchaine les grosses perfs’ au Madison Square Garden comme à l’extérieur. Comme à Toronto d’ailleurs, où il plante un dagger pour gagner un match et faire exploser le Air Canada. Ouais, il est comme ça Jeremy, même à l’extérieur on l’acclame. Il y a deux raisons bien distinctes derrières cela : tout d’abord il vient d’Harvard et n’a pas été drafté donc entrant pile dans les critères du self-made man à l‘américain,e et puis il est la première star américaine d’origine asiatique a évoluer en NBA, bénéficiant donc du soutien de toute une communauté, et cela quelle que soit la ville où il passe. A l’époque, tout le monde pense qu’il s’agit du début d’une carrière très spéciale.

…………………..

Nous voici donc six ans plus tard, J-Lin fait aujourd’hui partie des indésirables en NBA. Une situation sur laquelle il est revenu avec beaucoup d’émotions ce -lors d’une conférence de presse :

« En quelque sorte, j’ai l’impression que la NBA m’a abandonné, la Free Agency c’est très dur, tous les ans pour moi, c’est de plus en plus dur. On dit que lorsque vous avez touché le fond vous ne pouvez que remonter mais dans mon cas, j’ai l’impression de m’enfoncer un plus à chaque instant. »

Un moment déchirant où Lin est au bord des larmes et où l’on comprend tout le mal-être du bonhomme. Le problème, c’est que depuis 2013 il est très dur de trouver du positif dans sa trajectoire de carrière. Des passages chaotiques par les Rockets et les Lakers , une blessure dramatique à Brooklyn et… si… peut-être, un titre de champion avec les Raptors même s’il n’a joué que quelques minutes en finales. Alors qui voudra de Jeremy ? Est-ce qu’il a encore le niveau NBA ? A voir, mais que ce serait triste de finir là-dessus.

La carrière de Jeremy Lin en NBA ne ressemble à aucune autre dans la Grande Ligue. Un temps adulé par tout New York puis bataillant pour une place avant de décrocher un titre NBA la saison passée. C’est une belle histoire mais aujourd’hui ça n’intéresse plus personne et l’ancien d’Harvard accuse le coup émotionnellement. Dur.

Source: YouTube                  

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top