Mondial

Les forfaits pleuvent sur Team USA : on commencerait presque à se dire… vous voyez ce qu’on veut dire… bref on s’est compris

Les Trois Frères

Ne disons pas trop fort que ça part donc sur un France-Serbie en Finale.

Source image : YouTube

A la base, la pré-sélection américaine initiale avait causé quelques malaises. 35 noms, plus ou moins les 35 meilleurs joueurs du pays finalement, et comme la sensation qu’une fois de plus la deuxième place lors de la prochaine Coupe du Monde… aurait des allures de médaille d’or. Mais un peu plus d’un an plus tard les choses ont changé, puisque l’écrémage s’est transformé, comme prévu, en véritable hécatombe. Vivement la Chine, parce qu’à ce rythme-là on va se retrouver avec Kyle Singler titulaire.

Team USA

Voilà à quoi ressemblait, au départ, la liste dans laquelle il n’y avait qu’à piocher. Sauf qu’aujourd’hui la liste est passée de 35 à 16 noms, foutu été trop chargé. Compétition de poney, mariage d’un cousin, blessure au zboub ou peur des nems, toutes les raisons sont aussi discutables les unes que les autres mais une chose est sûre, la fenêtre de domination potentielle de Team USA se réduit au fur et à mesure des forfaits qui s’amoncellent. Les derniers en date ? James Harden et Anthony Davis (pas du tout les deux leaders attendus de l’équipe, ça va) puis C.J. McCollum et Eric Gordon hier. Ce qui nous donne aujourd’hui une liste de seize survivants :

  • Meneurs : Damian Lillard, Kyle Lowry et Kemba Walker
  • Arrières : Bradley Beal et Donovan Mitchell
  • Ailiers : Harrison Barnes, Khris Middleton et Jayson Tatum et P.J. Tucker
  • Ailiers-forts : Tobias Harris, Kyle Kuzma, Kevin Love et Paul Millsap
  • Pivots : Andre Drummond, Brook Lopez et Myles Turner

En partant du principe que Kyle Lowry vient de se faire opérer et qu’il sera probablement exempté de voyage en Chine, on est donc sur un groupe de quinze avec un poste 3, un poste 4 et un poste 5 à faire sauter. Et l’équipe qui aurait pu ressembler à un genre de Curry/Harden/Kawhi/Davis/Cousins aura finalement une gueule un peu plus underground. On a rien contre un cinq Kemba/Middleton/Tatum/Millsap/Lopez hein, mais pas sûr que les Espagnols, les Serbes ou les… Français ne se chient dans le froc aussi fort que ce qui était prévu au départ. Une mauvaise nouvelle donc pour Team USA et, par extension, une bonne pour la concurrence, qui reste quoiqu’il arrive un cran en dessous en terme de roster mais qui va commencer à se frotter les mains de toutes les défections qui tombent au sein de l’équipe américaine…

Est-ce que toutes ces absences remettent en cause la domination habituelle des cainri ? Oui. Est-ce qu’on doit tirer des plans sur la comète et se voir plus grand qu’on est ? A votre avis. Disons que plus ça va… plus la fenêtre est envisageable, mais que quoiqu’il arrive il faudra sortir le plus beau basket au plus beau moment pour réaliser l’exploit. Et à défaut de dire que la compétitivité est relancée, c’est un peu tôt, disons au moins qu’on y gagne en intérêt, et c’est déjà pas mal.

1 Comment

1 Comment

  1. Snakehunter

    21 juillet 2019 à 14 h 56 min at 14 h 56 min

    Ouai bon y a toujours le scenario avec: Lillard-Beal-Middleton-Harris-Drummond. On est quand même sur un 5 all star que pas grand monde peut aller chercher

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top