Suns

Officiel : les Suns signent Cheick Diallo pour deux ans, Deandre Ayton a trouvé son sparring partner

Cheick Diallo

Roster bouclé à Phoenix !

Source image : YouTube

On y est, les Suns ont officiellement bouclé leur Free Agency. Et vous savez quoi ? Bah c’est plutôt pas mal. Tout est relatif évidemment pour une franchise habituée à la nullité depuis quelques saisons déjà, mais cette année les mouvements de l’été ont le mérite d’être réfléchis et le roster bâti par Monty Williams et sa clique ressemble à peu près à une équipe de basket. Le dernier ajout en date ? Le désormais ancien pivot des Pels Cheick Diallo. Sweet ?  Sweet. Allez, Fanta.

Nouvelle signature « d’appoint » hier avec l’arrivée d’un cactus de plus dans l’Arizona : Cheick Diallo. L’idole de Magic System était en fin de contrat avec les Pels et ne rentrait de toute manière plus dans les plans de la franchise de Louisiane puisque NOLA est désormais interdit aux joueurs de plus de 21 ans. Et c’est donc à Phoenix que Diallo va rebondir, pour épauler Deandre Ayton dans la raquette aux côtés de trois autres nouveaux arrivants : Aron Baynes, Frank Kaminsky et Dario Saric.

Cheick Diallo n’avait jusque-là connu que le bayou, pas si mal finalement car à une lettre près il n’aurait connu que François Bayrou, et a toujours répondu présent lorsqu’il fallait suppléer les titulaires ou collègues habitués à entrer avant lui. Costaud, de bonnes mains et en apparence coéquipier sans histoire, Cheick ne s’était d’ailleurs même pas offusqué en avril sur le plateau de NBA Extra lorsque le présentateur avait confondu Nikola Jokic et Jusuf Nurkic pendant tout une émission. Ça c’est pour vous prouver qu’on a les yeux partout, et pour en revenir à notre Cheick, gageons que sa présence couplée à celles des autres nouveaux arrivants servira à compléter la formation en cours de Deandre Ayton qui, comme son visage ne l’indique pas, n’a toujours que 21 ans. On parle d’un pick 33 de Draft capable de scorer la vingtaine et de frôler la… vingtaine de rebonds quand le temps de jeu est là, pas forcément le futur Dikembe Mutombo par contre mais dangereux en attaque dès lors qu’on lui laisse quelques centimètres. Au 18 juillet le roster des Suns est donc bouclé et sera logiquement le suivant :

  • Meneurs : Ricky Rubio, Jevon Carter, Ty Jerome, Elie Okobo et Jalen Lecque
  • Arrières : Devin Booker et Tyler Johnson
  • Ailiers : Kelly Oubre, Mikal Bridges et Cam Johnson
  • Ailiers-forts : Dario Saric et Frank Kaminsky
  • Pivots : Deandre Ayton, Aron Baynes et Cheick Diallo

Abondance de biens ne nuit pas et si les Suns galéraient la saison dernière à trouver un chef d’orchestre, il faudra cette saison choisir entre une demi-douzaine de pelos pour prendre la mène, avec Ricky Rubio en chef de meute. Pour le reste ? C’est jeune, ça peut être ambitieux, et on retrouve un semi-sourire et un peu d’espoir dans le désert.

Roster bouclé avec cette dernière signature intelligente. Reste à savoir comment tout ça s’articulera, comment Devin Booker évoluera en tant que leader (ou non) et quelle sera la courbe de progression de Deandre Ayton et des autres jeunes du roster. C’est pas la Lune encore, mais on sent le vent du renouveau se lever, là-bas, tout au loin.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top