Heat

Dion Waiters en route vers son poids de forme : il faudra trouver d’autres punchlines à la rentrée, le gars est déter

Le nouveau coach minceur à la mode sur Instagram.

Source image : Instagram @waiters3

Raillé pour sa petite bouée de sauvetage depuis sa longue absence des parquets, Dion Waiters a profité de l’été pour faire une sèche à la salle. Résultat, le CA du Burger King de South Beach est en chute libre et il va falloir revoir son carnet de blagues pour parler de l’arrière qui est prêt à tout défoncer avec le Heat cette année.

Trajectoire compliquée pour le quatrième choix de la Draft de 2012 successivement passé de Cleveland à Oklahoma City puis Miami sans jamais réellement posséder les clés d’une franchise et avec une seule qualification en postseason à la clé. A 27 ans, le natif de Philadelphie semble avoir relativisé sur son rôle et a toujours autant de cartouches dans le machine gun pour planter sa quinzaine de points au quotidien. Mais à la différence de la saison dernière où il était revenu au mois de janvier après plus d’un an d’absence pour soigner une blessure à la cheville gauche, l’ancien compagnon de galère de Kyrie Irving chez les Cavs a quasiment retrouvé son poids de forme. La transformation n’est pas tout à fait terminée mais l’absence de Playoffs à Miami cette saison lui a permis de se concentrer uniquement sur lui et il semble avoir perdu de nombreux kilos en trop grâce à un programme intensif à la gym. Fier de son travail, il a partagé une photo « avant/après » accompagnée d’un texte de motivation sur Instagram ce mardi.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Last year when I came off 1 of the most depressing & frustrating times of my life. Coming off injury & not feeling like myself nor looking like myself I was in a dark place mentally & physically , Because the game I love so much was taken away due to season ending surgery. Now a days with this social media ran world they laughed at me made jokes etc not knowing what I was battling or going through everyday. So instead of me joining the circus I told myself you from (Philly) you’ve been through worst shit in your life than this. So I promise myself I would work my ass off & get back to where I was before the injury. I’m not done yet but I kno somebody in the world prolli needed to hear this. Stay positive block out the outside noise & grind. #Philly🧀 #stayTune

Une publication partagée par 🔥🔥🔥🔥 (@waiters3) le

« L’année dernière, je suis sorti de l’une des périodes les plus déprimantes et frustrantes de ma vie. En revenant de blessure, je ne me sentais plus vraiment moi-même et je ne le semblais plus non plus. Je me sentais mal dans ma tête et dans mon corps parce que le sport que j’aime tant m’avais été enlevé à cause d’une blessure mettant fin à ma saison. Et dans ce monde dominé par les réseaux sociaux, ils ont ri et ont fait des blagues sur moi sans savoir ce que je devais traverser tous les jours. Alors plutôt que de rejoindre ce cirque je me suis dit à moi-même que je venais de Philly et que j’avais déjà survécu à bien pire dans ma vie. Donc je me suis promis de bouger mon cul pour revenir comme j’étais avant ma blessure. Je n’ai pas encore fini mais je sais que certaines personnes dans ce monde avaient sûrement besoin d’entendre ça. Restez positifs et reniez tous les bruits extérieurs pour travailler. »

Dion n’est pas le premier ni le dernier chez qui l’on constate l’apparition de petits kil superflus durant sa carrière. Les raisons sont nombreuses, que ce soit suite à une blessure comme pour Waiters ou à cause d’une dépression ou bien encore d’un changement d’alimentation tout bêtement. Quand on sait à quel point chaque donnée est analysée et décortiquée par les franchise, notamment au moment de la Draft, un joueur ne peut pas espérer que son gain de poids passe totalement inaperçu. C’est alors à lui de l’assumer en continuant de jouer à son meilleur niveau sur le terrain ou en réagissant. Pour le produit de Syracuse, cela passait par un régime et la perte de quelques tours de taille. Récemment, on a vu que cette transformation avait plutôt bien fonctionné pour Kyle Lowry notamment, désormais champion NBA et qui n’entend plus parler de balance depuis un bon moment. De bon augure pour Dion Waiters qui a encore du temps devant lui pour atteindre son objectif et obtenir un titre. Encore sous contrat en Floride jusqu’en 2021, il aura déjà une chance avec le Heat qui a récupéré Jimmy Butler dans le cadre d’un trade avec les Sixers cet été. Ça fait plus de concurrence mais au moins Buckets a perdu une punchline à sortir à son nouveau coéquipier à l’entraînement avec ce régime.

Dion Waiters en source d’inspiration et de motivation pour les jeunes ? On aura vraiment tout vu. Mais il faut une sacrée dose de confiance pour continuer à shooter malgré des pourcentages parfois crado. On peut dire pas mal de chose à propos du joueur, mais certainement pas qu’il manque d’assurance. Et avec cette récente publication, cette jauge n’est pas près de redescendre.

Source texte : Instagram

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top