Grizzlies

Officiel : Andre Iguodala envoyé à Memphis avec un tour de Draft, le respect a complètement disparu de la surface de la terre

Iguodala

Un mur porteur de GS le Iggy, ni plus ni moins.

Plus on est de fous plus on rit, et plus il y a de trades plus on convulse. Cette nuit du 1er juillet restera probablement dans les annales et jusqu’au petit matin on en aura pris plein la bouche, la preuve avec cette nouvelle bombe tombée aux aurores : Andre Iguodala est envoyé à Memphis avec un premier tour de Draft !

Il fallait bien dégraisser un peu pour pouvoir attirer D’Angelo Russell dans la Baie, et c’est donc ce bon vieux Andre Iguodala qui en fait les frais en étant envoyé sans sommation dans le Tennessee après six ans de très bons et très loyaux services rendus aux Warriors. Parce qu’on ne parle pas de n’importe qui là hein… On parle tout simplement d’un triple-champion NBA, d’un MVP des Finales, d’un leader devenu lieutenant puis role player pour le bien de l’une des plus grandes équipes de l’histoire, bref c’est un mur quasi-porteur qui quitte aujourd’hui sa famille… Mais business is business et celui qui valait encore 10 points, 4 rebonds, 4 passes, 1 steal et 1 contre par match lors des derniers Playoffs est donc prié de faire ses valises pour faire de la place à D’Angelo Russell et ses 117 millions. La dure loi du sport, la loi de la jungle même, mais c’est la vie comme dirait l’autre, et ce bon vieux Iggy passera donc bientôt du cadre idéal pour jouer au basket à… Memphis, pas une grande upgrade personnelle même si la franchise du Tennessee a de bons petits arguments à faire valoir avec sa jeunesse notamment.

On ne sait pas encore si l’ancien Nugget et Sixer poursuivra réellement à Memphis, s’il rejoindra LeBron à L.A, s’il prendra sa retraite où s’il se mettra au snooker, mais une chose est sûre : une page se tourne pour la Dub Nation. Iguodala à GS c’est le trophée de MVP des Finales 2015 bien sûr (rend-le à Steph, escroc) mais c’est également le bruit de son lay-up écrasé contre la planche par LeBron un an plus tard, souvenir légendaire parmi tant d’autres. Mais il fallait que les Warriors frappent un grand coup après avoir perdu une Finale, un Kevin, un Klay pour l’année et à peu près 90% de tous les basketteurs de San Francisco, et c’est donc en allant chercher D’Angelo Russell que Steve Kerr et son front office ont montré que les anciens étaient encore dans le game. Pour cela il aura fallu lâcher l’une des figures de la franchise et un premier tour de Draft protégé 2024, pas cool pour Dede mais life is life comme dirait le légendaire groupe Opus.

Andre Iguodala et les Warriors c’est fini, phrase tout à fait étrange à écrire et à lire mais qu’il va falloir s’enfoncer bien loin dans le crâne. Cette nuit était décidément folle jusqu’au bout, heureusement qu’il n’y a qu’un 1er juillet par an.

1 Comment

1 Comment

  1. VinceR

    1 juillet 2019 à 6 h 34 min at 6 h 34 min

    Dingue de chez dingue

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top