News NBA

Le speech de Giannis Antetokounmpo traduit : pour tous ceux qui galèrent en anglais, voilà un discours qui fout bien les frissons

Parce que nous ne sommes pas tous bilingues ou très attentifs aux cours d’anglais, il est parfois difficile de comprendre tout ce qui se dit lors des grands moments. Pas de problème, TrashTalk a tout prévu : le speech de Giannis Antetokounmpo, le voici en VOSTFR.

Celui-là, il faut bien avouer qu’il donne la chair de poule. Giannis a remporté cette nuit le titre de MVP, tellement mérité au vu de sa saison de monstre. Une consécration pour un jeune grec au parcours vraiment singulier, et qui ne pouvait finalement nous sortir qu’une énorme séquence émotions au moment de livrer son speech de remerciements. Les frissons sont plus que présents lorsqu’il va chercher son trophée, et après un début de discours où il réussit à se contenir, Giannis finit par craquer complètement. La suite de son très beau discours sera ponctué de sanglots et de riches applaudissements. Bien logique quand ça commence à parler famille et d’un parcours tout simplement incroyable, qui l’a amené de la vente de stylos dans les rues d’Athènes au toit de la NBA. Les pleurs mélangés à l’accent du bonhomme n’aident pas franchement la traduction, mais on avait à cœur de vous retranscrire au mieux ces quelques minutes de vrai bonheur.

« Avant toute chose, je veux remercier Dieu, pour m’avoir béni avec cet incroyable talent, qui m’a permis d’être dans la position dans laquelle je me retrouve aujourd’hui. Tout ce que je fais, je le fais à travers lui, et je suis réellement béni. Je veux remercier mon équipe, mes coéquipiers car il faut être plus d’un joueur pour gagner 60 matchs. A chaque fois que j’étais dans le vestiaire, j’ai vu des coéquipiers prêts à se battre, prêts à aller à la guerre avec moi. Ils ont toujours mis leurs chaussures pour se donner à 100%. J’aimerais remercier le coaching staff qui nous pousse toujours, toujours plus haut, et qui croit en nous chaque jour. Ils nous ont appris tout ce qu’il fallait pour gagner. Merci au front office et au propriétaire pour avoir cru en moi lorsque j’avais 18 ans et que j’étais en Grèce. Ils m’ont permis de mener cette équipe, ils m’ont fait confiance. Merci à la ville de Milwaukee, ainsi qu’à mon pays, la Grèce, où les gens se lèvent à 5 ou 6h du matin pour regarder les matchs et m’envoyer des messages de soutien, à moi, à l’équipe et à ma famille.

Je veux remercier mon père. Evidemment, il n’est plus avec moi aujourd’hui. Il y a deux ans [lorsqu’il est décédé, ndlr], j’avais un objectif dans ma tête, celui de devenir le meilleur joueur du championnat. Je voulais tout faire pour faire gagner mon équipe et devenir MVP, et à chaque fois que je pose le pied sur le parquet, je pense à mon père, et ça me motive. Ça me pousse à jouer plus dur encore et encore. Même quand j’ai mal, que mon corps souffre ou que je ne me sens pas vraiment en mesure de jouer, je veux toujours répondre présent. Je veux bien sûr remercier aussi mes incroyables frères. Je vous aime les gars, pour la vie. Je serai toujours là pour vous. Vous êtes des modèles pour moi, je vous admire. Merci pour tout ce que vous faites pour moi. Et je veux remercier ma formidable maman, c’est mon héroïne. Quand tu es un jeune gamin, tu ne vois pas bien ton futur, mais si tu as des bons parents, ils le voient pour toi. Elle a toujours vu notre futur, a toujours cru en nous, a toujours été là pour nous. Tu es la fondation de notre famille. Tu es ma véritable héroïne. Je veux aussi remercier mes agents, qui croient en moi, qui me motivent. Merci à vous de me laisser tranquille et ne pas me déranger quand la saison commence (rires).

Mais tout ça n’est que le début. Mon but est de gagner un titre. Mon père m’a dit un jour : tu dois toujours en vouloir plus, mais ne sois jamais trop gourmand. Je veux gagner le titre et je vais tout faire pour y arriver, merci à tous. »

3 Commentaires

3 Comments

  1. Mynegoo

    25 juin 2019 à 14 h 38 min at 14 h 38 min

    Ah oui merci Dieu ! Laisse faire pour les guerres, la famine, les maladies, mais par contre occupe toi bien de donner du talent aux sportifs. C’est bien ça le plus important !

  2. dindon

    25 juin 2019 à 15 h 37 min at 15 h 37 min

    le discours est quelconque. Ce qui l est moins c est l article qui essaie faussement d émouvoir les foules.
    Grotesque.

  3. Frantz Massougbodji

    26 juin 2019 à 13 h 24 min at 13 h 24 min

    Il n’y a ici que des commentaires négatifs de gens négatifs dans ce forum. Que vouliez-vous que ce gamin dise de plus ou de mieux que « Merci », et il l’a fort bien fait, avec une sincérité palpable, et la simplicité que lui aurait sûrement recommandé son père. Giannis, je m’intéresse vaguement à la NBA et je ne le connaissais pas, mais son discours et ton humilité m’ont touché. Giannis est désormais mon héros!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top