Raptors

Fred VanVleet a sorti la grosse paire : des prises de responsabilités XXL pour ramener la casquette à la maison

Fred VanVleet

Le père de famille a couché les gosses. Champion NBA 2019, Maillot jaune en 2020 et meilleur garagiste du Poitou en 2035.

Source image : NBA League Pass

Sensation à Oakland, la dynastie Warriors est tombée pour sa dernière à l’Oracle Arena. Qui aurait pu deviner (si ce n’est le meilleur, on en profite, héhé) qu’une bande de chokeurs arrivant tout droit du Canada ferait couler la Dub Nation en six matchs « seulement » ? C’est en partie grâce au General Manager des Raptors, Masai Ujiri, qui a réuni les meilleurs lieutenants pour entourer Kawhi Leonard. Même si ces Playoffs n’ont pas toujours été très roses pour Fred VanVleet, ce soir le meneur a réchauffé les cœurs en foutant le feu aux ficelles de l’enceinte californienne. Focus sur une performance de déglingué.

Il y a des moments clés qui ont leur importance dans une carrière. Cette nuit, Fred Rillette VanVleet a noirci sa feuille de match en prenant ses responsabilités comme rarement : 22 points, 2 rebonds et une interception à 5/11 du parking en 33 minutes de jeu. Certains diront qu’on a déjà vu mieux mais on peut vous assurer qu’en sortie de banc face à des Warriors en quête de Threepeat et lors d’un Game 6 des Finales, c’est du très sale. De plus, le cycliste néerlandais était en mission en Californie : avez-vous vu Stephen Curry ? Nous non plus, enfin pas en continu. Quel boulot défensif de la part du back-up de Kyle Lowry qui a fait galérer le Chef toute la nuit pour se procurer de bonnes positions de tir. Mais attention, rendons à César ce qui appartient à César. L’ingénieux Nick Nurse avait mis en place un système de trappe sur le double MVP où le défenseur du poseur d’écran venait aider FVV pour empêcher les bombinettes du logo, laissant ainsi le meneur des Dubs à 6/17 au tir. Mission réussie Fredo, on rentre à la base. Le plus important reste néanmoins son coup de chaud dans le dernier quart-temps avec 12 points dont trois tirs réussis derrière l’arc, et d’une insolence rare. Hors de question de filer la balle au Klaw, il n’y a qu’un seul père de famille ici.

Si ça a fonctionné ce soir, tout n’a pas été toujours drôle pour Fred VanVleet durant cette postseason. On le sait, le petit patté est devenu père de famille et la période qui a précédé l’accouchement de sa femme fut compliquée. Le joueur dormait peu et n’a pas été bon contre le Magic et les Sixers, enchaînant les jets de pavés contre la planche. Ainsi, sa ligne statistique globale sur ces Playoffs ne fait pas rêver : 7,4 points, 2,7 rebonds et 1,7 passe à 38,8% au tir. Mais dès lors la naissance de son second enfant, le point guard a repris du poil de la bête pour sortir trois bons dernier matchs contre les Bucks. Il s’était exprimé sur ces conditions difficiles :

« Non mais vous savez, au milieu de tout ça, ces Playoffs sont difficiles pour moi au niveau de l’adresse. Je n’ai pas beaucoup dormi mais j’ai toujours un entraînement à suivre. Il faut donc croire en son travail et savoir qu’à un moment donné, il sera récompensé. »

Fred Irma VanVleet avait donc vu juste, le travail et les efforts ont été récompensés et le bougre a largement contribué au succès des Dinos. Hier soir, c’est lui qui s’est chargé de verrouiller l’Oracle Arena pour de bon. C’est assez insultant quand tu joues pour la dernière fois à domicile dans une salle mythique où des légendes comme Thurmond, Rick Barry et le Run TMC ont fait rêver les fans, pour finalement te faire assassiner par un petit gros et ses tatouages de plombier. Ce n’est pas pour autant qu’on oublie les prouesses des Dubs, bien au contraire.

Quelle soirée ce fut pour Fred Titré VanVleet, le cycliste de la Rabobank a décroché le premier trophée de sa carrière, avec la manière. L’histoire est belle pour un père de famille qui vit sans doute les meilleures heures de sa vie, sans s’en rendre compte. Bref, il est tard, rentre pas trop tard Fred, madame t’attend !

Source texte : CTV News

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top