Playoffs NBA

Raptors – Warriors, les pronostics de la rédaction : l’un d’entre-nous vote Raptors, les autres préfèrent éviter l’alcool au petit-dèj

petit-déjeuner

Un peu violent pour nous la Kro à 6h du mat’.

Source image : managerattitude.fr

C’est le petit jeu habituel, avant le début de chaque tour de Playoffs : tous les membres de la rédaction se prêtent au jeu des pronostics, histoire d’avoir des billes à punchlines dans quelques semaines mais histoire de voir aussi lequel de la bande ferait une belle Madame Irma. On vous invite d’ailleurs à en faire de même en commentaires, car parler c’est bien, mais parler après c’est évidemment trop tard. Allez, pronos pour cette finale, on va voir qui sont les vrais.

David

Warriors 4-2

Difficile de parier contre les Warriors. Même amputés de Boogie et KD, les mecs ont semblé toujours contrôler depuis leur premier tour poussif face aux Clippers. Alors certes, Toronto dispose d’une belle armada, complète, solide, expérimentée, et d’un monstre en la personne de Kawhi. Mais en face Draymond Dreen est de retour à son meilleur niveau, Curry reste le joueur lambda qu’il a toujours été en envoyant des ogives et en mettant le feu aux défenses dès que l’occasion se présente et Klay – en plus d’être le meilleur 3 and D de la Ligue – est vénère après sa non-sélection dans la All-NBA Team. Si on ajoute les role players qui récitent la partition de Steve Kerr à la perfection ? On a une équipe qui semble intouchable. Les Raptors peuvent-ils me faire mentir ? Oui, sur un ou deux matchs à la maison. Mais au final, ce ne sera pas suffisant.

Ben

Warriors 4-2

Enfin une affiche un peu originale en Finales NBA ! LeBron n’est pas là et on est forcément un petit peu perdu mais ce qui ne change pas, c’est la domination des Warriors. Même sans Kevin Durant, les types ont trop attendu ce moment pour se rater. Moins concentrés en saison régulière, encore un peu dissipés au début des Playoffs, ils sont montés en température au fur et à mesure des matchs pour tenter d’arriver prêts pour ce 30 mai 2019. Et malheureusement pour ceux qui croient à l’avantage du terrain pour les Raptors, Golden State a remporté au moins un match à l’extérieur lors de ses… 22 dernières séries de Playoffs depuis 2013. Kawhi Leonard ne se laissera pas abattre si facilement mais on a quitté le MVP des Finales 2014 grimaçant contre les Bucks et ça ne devrait pas s’arranger avec l’adversité de cette série. Il n’est pas question de voir un sweep, loin de là, mais l’enjeu est trop important pour les gars de la Baie et l’expérience des Dubs va faire la différence d’autant que Stephen Curry est plus déter que jamais pour obtenir son premier Bill Russell Award. Allez, à l’année prochaine pour la revanche.

Alex

Warriors 4-2

Après avoir fait régner la loi du Nord face aux Sixers en 7 et aux Bucks en 6, les Raptors sont-ils capables d’empêcher les Warriors de faire le three-peat ? Évidemment à Toronto on y croit fort d’autant plus que l’infirmerie de la baie d’Oakland est bien remplie avec Kevin Durant et DeMarcus Cousins, sans oublier qu’Iguodala avait raté le Game 6 contre les Blazers et ne sera pas à 100% pour ces Finales. Sauf que les Raptors ont laissé des forces eux aussi dans les batailles de l’Est. Kyle Lowry et son pouce, Kawhi et sa jambe, Danny Green et son shoot… Sauf que les Warriors ont montré, depuis la blessure de KD, qu’ils sont redoutables même sans leur ailier. Curry, Klay et Draymond sont devant un pan immense de l’histoire de leur franchise. Ils sont favoris de ces Finales et voudront gagner la dernière série jouée dans la mythique Oracle Arena.

Giovanni

Warriors 4-1

Enfin une finale sans LeBron. Pfiou, ça aura mis le temps. No disrespect pour le King mais un peu de fraîcheur ça fait du bien même si on a encore du mal à s’y faire. Pour cette inédite finale ? Toronto s’est révélé au monde durant ces Playoffs grâce notamment à un leader robotique, un Kyle Lowry au niveau et un banc qui a – enfin – fini par faire la différence. Tout le monde arrive en finale dans les meilleures conditions, à part peut-être Danny Green tiens, et la hype est énorme. Mais malheureusement, la redescente du petit nuage pourrait être assez rude pour les Raptors, la faute à des Warriors qui n’ont jamais semblé aussi fort et sereins. A modérer bien sûr avec une série jouée face à des Blazers crevés, mais le mood 2016 retrouvé par les Dubs fait flipper et on ne me fera pas croire que le retour de Kevin Durant peut casser cette dynamique. Sans lui ? Le jeu collectif est peut-être le plus beau proposé de toute l’histoire. Avec KD ? On parle quand même d’un mec qui a saigné les deux dernières finales en marchant alors on se calme merci. Du mal à croire également que le banc des Dinos pourra surfer sur sa forme de fin de série contre les Bucks, du mal à croire pour finir que Kawhi Leonard pourra tenir une série de plus à un tel niveau d’intensité et de perfection basketballistique. Je vois des matchs serrés, un peu comme lors de la finale de l’Ouest, mais au bout du compte toujours ce petit truc en plus côté Dubs, ce coup de chaud de Steph ou Klay par exemple. En espérant pour GS que leur titre sera fêté à domicile dans une Oracle Arena mythique et qui prie pour dire adieu à la NBA en fêtant un nouveau trophée de champion.

Bastien

Warriors 4-2

Si la série contre Milwaukee a pu représenter un sacré obstacle, finalement assez bien géré grâce à quelques ajustements, celle contre Golden State promet d’être à un niveau extrême et proposera un star system plus proche de celui des Sixers que des Bucks. On a vu Toronto en chier contre une équipe de Philly remplie de stars et capable des deux côtés du terrain, les Warriors sont la team la plus indécente de ce point de vue là. Je vois tout de même les Raptors tenir dans la série car leur expérience leur permettra de se pointer à l’Oracle Arena sans craintes, ils y ont d’ailleurs gagné de manière impressionnante en décembre dernier, mais Golden State reste Golden State. Une équipe all-time, avec trop d’options dans ses rangs, des capacités défensives redoutables pour bloquer chaque adversaire et un coach qui saura comment prendre l’avantage sur son confrère Nick Nurse. Allez, 4-2 pour les Dubs, triplé mémorable et discussions interminables autour des Warriors « meilleurs avec ou sans KD » s’il y a un match perdu avec le retour de l’ailier.

Nicolas

Warriors 4-2

Kawhi Leonard semble être en mission, et je ne suis pas tout à fait serein à l’idée de pronostiquer contre un monstre pareil mais en face, il y a quand même le double-champion en titre, une équipe de Golden State qui n’a pas perdu un match malgré l’absence de Kevin Durant et qui tourne à plein régime. Si les Raptors ont pas mal d’expérience dans leur équipe, les Warriors ont l’habitude de jouer au basket en juin et ça peut faire la différence. Le flou règne toujours sur Kevin Durant et DeMarcus Cousins, mais je pense que Golden State possède les éléments nécessaires pour prendre le dessus même si ces deux-là ne reviennent pas. Steph est sur un nuage, Klay est super propre des deux côtés du terrain et Draymond joue peut-être le meilleur basket de sa carrière. Ça sera une série serrée, les Dinos ne seront pas simples à éteindre, surtout si leur banc enchaîne sur la bonne dynamique actuelle (coucou Fred VanVleet) mais les Dubs restent les Dubs. Je vois donc Golden State réaliser le triplé (sauf si Kawhi décide de rentrer dans la légende).

Arthur

Raptors 4-3

Avec une victoire de plus en saison régulière, les Raptors auront l’avantage du terrain. La Scotiabank Arena est devenue une véritable forteresse, c’est à peine si quand tu dribbles tu ne manges pas un steal de Drake. D’abord, des Warriors qui viennent de sweeper Lillard et ses potes de l’Oregon, une série maîtrisée de A à Z à tous les niveaux, ils seront donc plus reposés mais attention au manque de rythme. Ensuite, des Dinos qui sortent de quatre matchs remportés contre les Bucks, de quoi être lessivé mais surtout faire le plein de confiance à tous les postes. Avantage GSW sur la forme. Toujours est-il que Durant n’est pas revenu de sa convalescence et aucune vraie date de retour n’a été annoncée, de quoi inquiéter la baie même si Iggy fait d’excellents PO. Gasol va troncher Looney et Cousins (en manque de rythme) et Draymond Green va enfin se farcir un vrai poste 4 en la personne de Pascal Siakam. Avantage Toronto dans la peinture et à l’aile. Côté backcourt, ça risque de piquer pour les Dinos avec un Lowry en difficulté face à Steph. Néanmoins, pour moi Danny Green va museler Klay Thompson. Un gros duel de banc entre des VanVleet, Livingston, Ibaka, Bogut ou Cousins, Bell… et une série conclue en 7 au Canada, avec un dagger de VanVleet au buzzer. Soyons fous.

Louis

Warriors 4-1

On a des Raptors qui sortent de deux séries juste incroyables face aux Sixers et aux Bucks, avec une Scotiabank Arena qui n’est rien d’autre qu’un méga chaudron, un Kawhi en mode cyborg et des lieutenants qui ont fait un énorme taff au bon moment. A 0-2 et dos au mur face à Giannis and co., je n’avais pas mis ma pièce sur leur come-back. Ces Raptors-là nous font des Playoffs fabuleux et c’est finalement en toute logique qu’ils se retrouvent aux premières finales NBA de leur histoire. MAIS. En face on a Golden State, on parle pas de l’équipe de départ’ du coin, mais d’une team all-time, conçue pour gagner, menée à la baguette par un maestro, et qui est bien partie pour se créer une petite dynastie. L’occasion est trop belle pour ces Warriors de réaliser la triplette pour la der’ de l’Oracle. J’ai bien peur, et ça me fait mal de le penser, que les Dinos soient un peu courts pour ces finales. S’ils vont assurément prendre un match, certainement le premier qu’ils joueront à domicile et où ils arriveront encore avec la méga dalle de la série face aux Bucks, j’ai bien peur qu’ils finissent un peu la série sur les genoux. Les Warriors eux, se touchent depuis deux semaines. Passé le match pour se remettre en jambes, ils risquent de dérouler, avec un Curry qui est tout simplement insolant pour le moment, un Draymond plus que solide, et un possible retour de KD, qui risque de ne pas faire rire les mouettes. Si personnellement je suis archi fan de ce qu’ont réussi à faire les Raptors dans ces Playoffs qui resteront tout simplement historiques, j’ai des doutes sur leur capacité à inquiéter des Dubs bien bien déter à remporter le triplé.

Nathan

Warriors 4-2

La série contre Milwaukee s’annonçait bien délicate à gérer pour les Raptors, mais derrière un Kawhi Leonard toujours aussi impressionnant, Toronto a montré toute sa force collective, de quoi finalement bien gérer l’obstacle Bucks. Ces Finales NBA sont magnifiques pour Toronto, et je ne doute pas un seul instant qu’ils vont les jouer à 200% et poser plus d’un souci aux Warriors. Oui, mais en face ça reste Golden State, ça reste une équipe qui vient de remporter trois bagues en quatre ans, ça reste ce qu’il se fait de mieux sur les parquets de la Ligue, tout simplement. On l’a vu face aux Sixers, les hommes de Nick Nurse sont moins à l’aise face aux équipes où les stars sont légion, et là, le star-system des Warriors est tout simplement indécent. KD manquera un match, peut-être plus, mais les Dubs ont trop d’options, que ce soit en attaque ou dans leur propre moitié du terrain. Capables de mieux attaquer, capables de mieux défendre, le tout avec un coach qui connaît ce genre de rendez-vous et qui devrait logiquement prendre le dessus sur son homologue, les Warriors ont tout pour l’emporter. Relous dans leur Scotiabank Arena, les Raptors vont titiller un peu les champions, mais ça ne sera pas suffisant. Allez, ça fera 4-2 pour les hommes de Steve Kerr, un triplé mémorable pour une équipe all-time et des gros bisous pour une équipe de Toronto qui nous aura vendu du rêve tout au long de cette post-season.

Selon les membres de la rédac, ce sont donc les Warriors qui devraient valider sans trop de difficulté un historique three-peat. Un intrus s’est néanmoins glissé dans l’équipe en misant sur les Canadiens, et ce jeune homme sera un héros en cas de victoire des Raptors. Début de réponse cette nuit à 3h du mat’, la hype est bien présente.

2 Commentaires

2 Comments

  1. DoHeat

    30 mai 2019 à 18 h 30 min at 18 h 30 min

    Warriors 4-2 2 nouveautés avec la présence des Raptors et l’absence de LeBron. Mais pas de nouveau vainqueur.

    • Jezza_06

      30 mai 2019 à 20 h 01 min at 20 h 01 min

      4-1 pour les wariors !
      Ce serait LA belle histoire pour Toronto mais ça me semble trop difficile.

      Surtout avec la fatigue de leur effectif.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top