L'analyse du Docteur Q

Michael Porter Jr. – Syndrome du pied tombant : l’analyse du Docteur Q

Michael Porter Jr.

Lumière sur Michael Porter Jr., l’un des plus grands mystères de cette fin de décennie.

Stars, highlights et stats nous font rêver au quotidien en NBA. Mais si tous ces athlètes performent chaque soir sur les parquets, c’est aussi parce que leurs corps si exceptionnels sont surveillés, massés et examinés en permanence. Ainsi, le Dr. Q, étudiant en médecine le jour et supporter NBA la nuit, a installé son cabinet chez TrashTalk pour décrypter et analyser tous les bobos de nos stars de la balle orange. Entorse, déchirure, fracture, luxation… la visite médicale nous permettra de comprendre toutes les blessures de la grande ligue. Aujourd’hui, c’est Michael Porter Jr. qui passe sur la table du doc, pour son syndrome du pied tombant.

  • Professeur-étudiant en première année de médecine, le Dr. Q est un grand passionné du corps humain, qui a lui-même pu tester de nombreuses blessures en étant victime de ce qu’on appelle la malchance sportive. Fasciné par l’anatomie et déterminé à exceller en tant que futur médecin du sport, il a déjà participé à des démonstrations en milieu hospitalier à l’âge de 10 ans et a observé en bloc opératoire à partir de ses 13 ans. Le Dr. Q partagera ainsi son savoir et ses recherches sur TrashTalk, pour en connaître toujours plus sur les blessures du monde du basket.

Michael Porter Jr. reste l’un des gros mystères de la dernière cuvée de draft. Annoncé tout en haut de la loterie au lycée, ses problèmes de dos ont provoqué l’inquiétude chez les scouts. Il tombera ainsi jusqu’au 14ème choix et sera sélectionné par Denver. Alors que le rookie se préparait pour démarrer sa carrière lors de la prochaine saison, les médecins lui ont diagnostiqué un syndrome du pied tombant. Retour sur deux années très compliquées pour le jeune espoir.

Tout d’abord, qu’est-ce que le syndrome du pied tombant ? Il ne s’agit pas d’une maladie mais d’un symptôme. Il est généralement consécutif à la compression ou la lésion du nerf qui contrôle les muscles impliqués dans la levée du pied : le nerf fibulaire (ou péronier). L’innervation étant réduite, il est plus difficile, voire impossible, de contracter les muscles et on a alors le bout du pied qui va traîner lors de la marche. Cela peut aussi entraîner des douleurs irradiantes, des engourdissements et des fourmillements dans la hanche, la jambe et le pied, selon le site de la lésion.

Comment Porter Jr. a-t-il contracté ce syndrome ? Déjà au lycée : il a eu beaucoup de problèmes de dos entraînant des douleurs dans la hanche et la jambe. Il aurait même déclaré à son père, une semaine avant le début de sa saison Freshman : « ma jambe semble comme morte ». Lors de son premier match avec Missouri, il ne restera que 2 minutes sur le parquet, uniquement pour justifier sa présence sur la feuille de match : l’échauffement l’aura mis hors-course. Il ne rejouera après ça que 2 petits matches sur la saison pour un total de 50 minutes sur le parquet.

L’explication vient directement de son dos : des disques intervertébraux sont interposés entre les vertèbres, tels des coussins amortisseurs. Ces disques sont composés d’une enveloppe rigide et d’un noyau gélatineux. Pour Parker, c’est le disque intervertébral L3-L4, en souffrance depuis longtemps, qui se déchire : ce qu’on appelle une hernie discale. La douleur est due à la fuite du noyau gélatineux, qui vient comprimer les racines des nerfs de la jambe. Il subit une première intervention en novembre 2017 : une microdiscectomie pour retirer les parties abîmées du disque. Cette opération ne sera pas suffisante : il déclare que ça n’aura rien changé sur la douleur et devra subir une seconde intervention en juillet 2018, sur le disque L4-L5. Cette deuxième opération soulagera totalement ses douleurs mais laissera des séquelles neurologiques : le nerf sciatique, dont le nerf fibulaire est une des branches terminales, a dû être lésé soit par la hernie, soit lors de l’opération.

Hernie discale

Hernie discale

Comment expliquer la survenue d’une hernie discale chez un joueur si jeune ? Tout d’abord, cette blessure peut être consécutive à la pratique intensive du basket : sauts à répétition, rotations de la colonne vertébrale lors des passes, … Il peut aussi, et cela serait plus inquiétant, y avoir une origine génétique à ce problème, possiblement plus grave pour l’avenir de Porter dans la grande ligue.

Quelles suites pour le jeune joueur des Nuggets ? Un traitement de physiothérapie et une attelle ont aujourd’hui permis à Porter de retrouver le chemin de l’entraînement, il devrait même pouvoir participer à la Summer League. L’attelle permet de maintenir son pied afin de jouer, même s’il n’est pas tout à fait à 100%. Il faut maintenant laisser le temps au nerf lésé de guérir en espérant qu’il ne développe pas de nouvelle hernie discale.

Le syndrome de pied tombant n’est pas si exceptionnel en NBA : lors de la dernière présaison, Paul George a dit qu’il sentait son pied gauche « mort », même chose pour Dwyane Wade en février 2014. PG se forcera à jouer alors que Wade ne ratera qu’un seul match, avant un retour sans réelles séquelles. Tous deux ont probablement eu ce problème suite à des blessures au niveau du genou. De plus on peut aborder le cas de Dwight Howard qui connaîtra le même type de problème que Porter : une hernie discale a provoqué des troubles nerveux dans la jambe et le pied. Il se fera opérer en avril 2012 et reviendra pour la saison d’après sous le maillot des Lakers. Il ne jouera que 9 matches de la saison 2018/2019, en partie à cause d’une nouvelle hernie discale qui l’amènera à repasser sur le billard en novembre dernier.

Michael Porter Jr. semble enfin se remettre de ses blessures et on devrait découvrir dès la saison prochaine celui qui aurait pu être numéro 1 de Draft. Denver reste tout de même sur un énorme pari avec Michael, issue d’une fratrie maudite au niveau génétique :  2 croisés pour Jontay (qui devrait être drafté au second tour cette année), 5 croisés pour Brie et des problèmes de genoux également pour Cierra. Il ne reste plus qu’à espérer que la pépite des Nuggets soit épargnée afin de montrer son potentiel…

Les visiteurs ont tapé :

1 Comment

1 Comment

  1. ThreeRavens

    7 juin 2019 à 20 h 26 min at 20 h 26 min

    Question subsidiaire : combien y a-t-il eu de « nouveaux Kevin Durant » au cours des dix dernières dafts ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top