Playoffs NBA

Preview Raptors – Warriors, le duel des coachs : Nick Nurse vs Steve Kerr, entre costards, tablettes et velledas, à qui la bague ?

Un novice contre un habitué.

Source image : Montage Trashtalk via YouTube

Dès jeudi soir, nous allons profiter de match-ups incroyables : Stéphane Curry contre Kyle Lowry, Pascal Siakam vs Raymond Vert ou encore Danny Green contre Klay Thompson. Ces Finales s’annoncent excitantes d’autant plus que l’opposition entre les deux coachs promet : Nick Nurse contre Steve Kerr.

Pour sa première saison à la tête d’une équipe NBA, on lui en demande beaucoup à Nick non ? Quoi qu’il en soit, il aura fort à faire face à son homologue qui collectionne les bagues. Le boulot d’un coach pendant les Playoffs est monstrueux puisque c’est en postseason que l’on retrouve les meilleurs joueurs de la ligue, les empêcher de se balader dans la défense est un art. Séances vidéos, analyses, mais aussi psychologue tant il faut prendre soin de son effectif, le coach est un élément essentiel d’une franchise et les Playoffs permettent de le mettre en valeur (ou pas), même s’il faut évidemment aussi prendre en compte le travail du staff autour. Zoom sur ce duel entre Nicky et Stevie. 

# Nick Nurse

Comme on dit, c’est dans la défaite que l’on apprend. Si on attend toujours pour J.B. Bickerstaff, ça n’aura en revanche pas été long pour Nick l’infirmière qui dès sa première saison, se retrouve en Finales NBA. Jusque-là, il n’était que l’assistant de Dwane Casey et n’avait jamais entraîné une équipe de la Grande Ligue, mais il a été un témoin privilégié des nombreuses éliminations de Toronto en Playoffs. Bon, pour sa première en tant que head coach d’une franchise, 58 victoires c’est plutôt pas mal. De plus, lui et Masai Ujiri (GM Raptors) ont fait un sacré chantier en faisant venir ce pachyderme espagnol qu’est le grand Marc Gasol. L’adaptation de Kawhi Leonard s’est faite de façon remarquable et ça, le coach rookie n’y est sûrement pas pour rien. Les Dinos ont également terminé la saison régulière parmi les meilleures défenses de la ligue, ce qui se confirme en Playoffs. Loin de se limiter à cela, Nick Nurse a délicatement imposé sa patte au style de jeu canadien assurant une bonne transition entre Casey et lui. Ce qui est fort, c’est que chaque joueur paraît être utilisé là où il le faut, sans aucun problème d’ego à signaler. Alors c’est plus simple de connaître ses joueurs quand on était déjà assistant, mais il arrive aussi à les développer à l’image de Kyle Lowry qui retrouve de la confiance en Playoffs que Casey galérait à lui donner. Nicky, tout ce qu’on peut te souhaiter c’est : North over everything.

# Steve Kerr

Que dire si ce n’est « pas ouf » ? En effet, Steve Caire a souvent été critiqué depuis quelques années. Il n’a pas réussi à imposer son style, invisible sur le jeu de la rotation, ce qui l’a amené à échouer trois fois sur quatre en Finales depuis 2015. Quoi, on a confondu ? Oups, Steve Kerr est en fait un sacré personnage qui a emmené les Warriors dans une nouvelle dimension dès son arrivée il y a cinq ans. Alors oui, il est aujourd’hui à la tête d’un effectif rempli de All-Stars, mais le travail n’en demeure pas moindre. Les Warriors, c’est avant tout un jeu léché basé sur le mouvement du ballon et des joueurs dans lequel s’expriment d’énormes talents mais aussi des role players qui savent exactement quoi faire. Et ça, c’est la patte Steve Kerr. Au début de ces Playoffs 2019, les Dubs ont beaucoup tourné autour de Kevin Durant et le jeu de Golden State était peut-être moins séduisant dans son ensemble mais depuis la blessure de ce dernier, les Warriors ont ressorti le mode 2015, et Kerr n’a pas hésité à plus ouvrir son banc pour compenser l’absence de KD. Résultat, ils sont invaincus depuis, la preuve que la fondation est très solide et que Stevie est un boss de l’adaptation. Tout ça pour dire qu’il est actuellement en quête d’un three-peat et de sa quatrième bague en tant que coach et avec la même franchise. Lourd.

Du coup, avantage qui ?

Ce n’est pas chauvin que de dire que l’expérience est la meilleure garantie pour décrocher une victoire. Ainsi, Steve Kerr et ses titres partent largement favoris face au rookie Nick l’infirmière. Mais attention, Nurse a montré durant ces Playoffs 2019 qu’il n’avait rien d’un débutant et qu’il était tout à fait capable de s’ajuster au bon moment. Nous allons donc assister à un duel très intéressant entre deux coachs qui ne sont pas là par hasard. Allez, comme nous sommes vieux et cons, avantage Kerr.

Certes, c’est beaucoup moins « hype » de détourner son regard pour observer ce qu’il se trame sur les bancs. Mais en période de Finales, tous les domaines sont excitants et nous sommes face à un duel entre un coach qui a l’habitude des grands rendez-vous et un autre qui va découvrir l’événement. Steve Kerr semble donc avoir l’avantage. Mais qui va l’emporter ? Réponse à partir de jeudi soir.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top