Bucks

Giannis Antetokounmpo veut conserver le même groupe : le Greek Freak ne part pas à la guerre avec n’importe qui

Les Bucks sont officiellement en vacances depuis ce week-end mais l’été ne va pas être de tout repos pour le front office du Wisconsin. De nombreux piliers deviendront agents-libres au 30 juin et il va falloir négocier dur pour obtenir gain de cause et conserver le groupe en l’état. En tout cas, Giannis Antetokounmpo est de tout coeur avec eux pour repartir à la guerre avec les mêmes coéquipiers à la rentrée.

Meilleur bilan de la Ligue en régulière et éliminés en Finale de Conférence par les Raptors de Kawhi Leonard, les Bucks n’ont pas à rougir de leur saison. La franchise construite autour de son leader, Giannis Antetokounmpo, progresse et semble plus que jamais sur la bonne voie. Mais tout ce processus pourrait être chamboulé cet été avec l’arrivée en fin de contrat de quatre joueurs cadres de l’effectif, à savoir Khris Middleton, Nikola Mirotic, Brook Lopez et Malcolm Brogdon. Sans compter George Hill, qui possède encore une année de contrat non-garantie. Est-ce utile de prolonger ces joueurs ? Pour les quatre premiers la question ne se pose pas, tant chacun a apporté sa pierre à l’édifice tout au long de cette campagne qui vient de s’achever. D’abord, il serait compliqué de retrouver un pivot qui joue aussi bien le spacing que Lopez. Le neo-All-Star, Middleton, est quant à lui auteur d’une fabuleuse saison et ses daggers des neuf mètres manqueraient au Fiserv Forum. Mirotic n’a joué que peu de matchs sous ses nouvelles couleurs mais il a directement trouvé sa place dans la rotation des Daims et le ROY 2017 est une véritable boule de nerfs qui progresse d’année en année malgré des pépins physiques récurrents. Enfin, George Hill a apporté son expérience mais il coûte cher à la franchise du Wisconsin compte tenu de son rendement (18 millions de dollars l’an prochain s’il est conservé). En leader satisfait, le Greek Freak n’est pas pour que l’on traite chaque cas individuellement. Le collectif ayant dominé cette année, il pense que tout le monde doit être reconduit la saison prochaine. Il s’est exprimé aux micros d’ESPN.

« Je veux que tout le monde reste. Nous avons une équipe d’altruistes avec des joueurs qui jouent très bien au basket. Il y a des gagnants, une superbe ambiance et pas d’abrutis. Évidemment que je souhaite que tout le monde revienne et je veux que mes coéquipiers le sachent. »

L’harmonie semble totale au sein du vestiaire des Daims. En même temps quand tous les cassos de la Ligue ont posé leurs valises sous le soleil de Los Angeles, c’est plus compliqué d’en ramasser un. Avec ces mots, le Grec réaffirme aussi son amour pour Milwaukee qu’il ne semble pas vouloir quitter malgré des rumeurs contraires apparues ces derniers jours. Que les fans des Bucks se rassurent, le probable futur MVP se voit encore dans le Wisconsin pour un bon paquet de saisons si le front office fait sa part du boulot et lui offre une équipe compétitive chaque année. En tout cas, The Alphabet ne cache pas son optimisme et ses ambitions.

« Nous allons faire en sorte d’être candidats au titre pendant des années et des années, et peu d’équipes peuvent prétendre le dire. Il n’y en a que trois ou quatre. Nous en ferons partie lors des années à venir. »

On aime ces histoires à l’eau de rose entre un joueur et une franchise (coucou Dirk et Tim) qui n’ont l’air de pouvoir que bien se terminer. Mais le Greek Freak est encore jeune et il est compliqué d’anticiper sa réaction en cas de saison ratée l’an prochain du côté de Milwaukee. Jon Horst sait ce qu’il lui reste à faire pour satisfaire son joyau.

Source texte : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top