Nets

Kyrie Irving et D’Angelo Russell sur le même backcourt : les Nets valident l’idée, l’intérêt serait mutuel

D'Angelo Russell kyrie irving nets
Source image : Montage NBA League Pass

La free agency ouvrira peut-être ses portes dans 5 semaines, mais cela ne veut pas dire que les rumeurs ne peuvent pas déjà commencer à chauffer. Du côté de Brooklyn, par exemple, quelques murmures s’intensifieraient autour d’un potentiel back-court avec D’Angelo Russell… et Kyrie Irving.

La joie du mois de juin. Elle nous avait manqué, elle est de retour, et on va en prendre une sacré doses jusqu’au 1er juillet. On rappelle les gestes importants pendant cette période remplie de montagnes russes émotionnelles, on prend les rumeurs avec des pincettes, on ne plonge pas tête baissée dans les premiers sources say, et on temporise avec plusieurs éléments recherchés avant de crier haut et fort que Michel va signer à Châteauroux. Prenons, pour le coup, le cas des Nets. Avec un D’Angelo Russell à prolonger déjà cet été, lui qui sera agent-libre restreint, la franchise de Brooklyn contrôle plutôt bien la narration autour d’une probable prolongation et rien ne laisse présager un potentiel divorce cet été. Niveau rumeurs, donc, tout va bien. Cependant, il n’y a pas qu’un seul All-Star que Sean Marks aimerait aligner sur sa ligne arrière la saison prochaine. Et c’est là que cela devient intéressant. En effet, Anthony Puccio de SportsNet NY et Brian Lewis du NY Post ont tous les deux rapportés via deux médias différents le bruit de couloir suivant : l’intérêt serait mutuel entre les Nets et Kyrie Irving, pour envisager une union dans quelques semaines. Mini-bombe qui va faire transpirer les fans de Boston comme ceux de Brooklyn et d’autres franchises, mais mini-bombe quand même. Faut-il utiliser les pincettes mentionnées plus haut sachant que les deux médias intégrés à cette histoire sont… new-yorkais ? Peut-être. Ou bien peut-être que, assez logiquement, il y a une piste à creuser entre Kyrie, les Nets et D’Angelo, eux qui pourraient créer un triangle dévastateur dans la Conférence Est et plus précisément à Gotham.

« Plusieurs sources rapportent à SNY que Kyrie Irving et son camp considéreraient sérieusement la piste Brooklyn s’il décide de quitter Boston. Le camp du meneur a gardé son regard sur les Nets au fil de la saison, l’évolution de l’équipe et leur qualification en Playoffs. SNY a également récemment appris que les Nets ne seraient pas réticents devant une potentielle signature d’Irving même en prolongeant D’Angelo Russell. Le scénario idéal serait d’unir deux agents-libres à contrat maximum, comme Kyrie Irving et Kevin Durant, mais les mêmes sources rapportant que les Nets seraient ouverts devant la possibilité d’unir Irving et Russell sur le même back-court. » – Puccio

« Une source m’indique que plusieurs personnes au sein des Nets pensent qu’une paire D’Angelo Russell – Kyrie Irving pourrait marcher à Brooklyn, que les deux All-Stars pourraient non seulement coexister mais aussi élever leur niveau de jeu ensemble. » – Lewis

L’intérêt d’Irving pour Brooklyn n’a pas grand chose de surprenant. Toujours attiré par New York et en ayant déjà annoncé lors de sa demande de transfert de Cleveland en 2017 qu’il pouvait rejoindre la Grosse Pomme (c’était surtout pour les Knicks à l’époque), le meneur ne doit pas avoir trop de soucis à se projeter dans l’équipe de Kenny Atkinson. Petite hype qui monte, beaux maillots noirs et blancs, grands diffuseurs télévisés et marché immense, Irving a suffisamment de raisons pour se voir au Barclay’s Center avec Jarrett Allen et compagnie. Il y serait même accueilli comme une star pouvant aider Brooklyn à aller encore plus vite et encore plus loin, créant par la même occasion une paire ultra-excitante sur les lignes arrières avec D’Angelo Russell. On a vu l’évolution de ce dernier cette saison, lui qui est en duel avec Pascal Siakam pour le titre de Progression de l’année, Dilo est un joueur capable de vivre sans le ballon, qui peut laisser ses partenaires s’exprimer et saura choisir ses spots. D’un pur point de vue basket donc, et dans un système où Kenny Atkinson a l’air d’avoir la main ferme sur ses joueurs, une paire Russell – Irving n’a rien de déconnant, même pour les plus grands cauchemars défensifs. Par contre, on sait aussi les casseroles que traîne Kyrie avec lui, en terme de caractère, de paroles devant les médias, et de pression sur ses coéquipiers. Et quand on voit la pureté de la reconstruction côté Nets, on peut comprendre les sceptiques qui préféreraient voir d’autres agents-libres de qualité se pointer au bureau de Sean Marks. Le GM de Brooklyn le sait, non seulement il a une franchise à rendre de plus en plus sexy, mais il a une progression à confirmer et cela passera par un strike lors de la free agency 2019. Alors, cet été, on prolonge Russell avant de proposer le max à Irving, ou bien on garde toutes ses options ouvertes et on joue la carte surprise au meilleur moment venu ?

Les Nets se verraient bien avec un combo Irving – Russell sur leur ligne arrière, et quand on voit certains back-courts créateurs capables d’aussi bien jouer ensemble (McCollum + Lillard, Paul + Harden), on peut les comprendre. Reste à voir, déjà, si Kyrie veut quitter Boston… et s’il souhaitera partager la gonfle avec un autre All-Star à la mène. Y’a du boulot.

Sources : NY Post / SportsNet NY

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top