Grizzlies

Taylor Jenkins débarque sur la short-list des Grizzlies : les auditions à l’aveugle continuent du côté de Memphis

Taylor Jenkins

Les candidats plus talentueux que J.B. Bickerstaff sont tellement nombreux que les Grizzlies n’arrivent toujours pas à se décider.

Source image : Youtube

Si jamais vous avez une petite expérience de coaching et que vous êtes à la recherche d’un CDI qui paye, n’hésitez surtout pas à toquer à la porte des Grizzlies. Toujours à la recherche du successeur de J.B. Bickerstaff, Memphis semble prêt à auditionner tout ce qui bouge. Le dernier casting en date ? Celui de Taylor Jenkins.

Le buzzer de la saison régulière avait à peine retenti au FedEX Forum que J.B. Bickerstaff se faisait gentiment indiquer la porte de sortie du côté de Memphis. Bah oui, forcément, quand ton patron prétend pouvoir atteindre les 50 wins et que tu finis la saison sur un bilan de 33 victoires pour 49 défaites, il ne faut pas s’étonner. L’ami Djibi limogé, le front-office des Grizzlies s’est donc rapidement mis à la recherche de son nouvel homme providentiel, mais si les potentiels candidats se sont multipliés, force est de constater que le fit n’a pas encore été trouvé. Après les Igor Kokoskov, Jarron Collins, Adrian Griffin ou encore Sarunas Jasikevicius, c’est donc le nom de Taylor Jenkins, l’actuel assistant-coach des Bucks, qui a récemment circulé dans le Tennessee. Bon, vous l’aurez compris, on n’est pas à la recherche du coach au CV le plus fourni, mais attention, on a tout de même en la personne de Taylor Swift Jenkins un client qui connaît parfaitement l’univers du coaching en NBA. Pur produit made in Spurs, Jenkins n’a pas eu la chance de s’asseoir chaque soir à côté de Pop himself, mais il a tout de même eu l’occasion de se faire les dents sur le banc des Austin Toros, l’équipe de G-League affiliée à la franchise de San Antonio. La suite de l’apprentissage ? Pas tout mal non plus, quand on sait que Taylor Jenkins suit fidèlement Mike Budenholzer depuis les débuts de ce dernier à Atlanta. Finalement, en y regardant de plus près, il est pas tout mal ce CV.

Allez, on laisse ces deux dernières années de galère de côté et on se reconstruit tranquillement. Bon, tranquillement, c’est vite dit vu tout le bordel qui a agité les coulisses de Memphis en sortie de saison. Mais maintenant que le nouvel organigramme de la franchise est retapé, il est grand temps de réellement se poser la question de savoir qui pourrait être le coach idéal pour entamer une reconstruction qui ne se fera pas en un claquement de doigts. On le sait, Memphis n’est pas le plus gros marché de la Ligue, et les coachs d’expérience disponibles se font très rares en ce mois de mai, c’est pourquoi miser sur Taylor Jenkins ne serait pas la plus idiote des idées. Comme mentionné, le bonhomme a tout de même une bonne petite expérience, et inutile de vous dire que s’il pouvait apporter un peu de la méthode Budenholzer dans le Tennessee, tout le monde serait content. De la défense, une circulation de balle des plus fluides en attaque et un effectif en pleine osmose dans le vestiaire, c’est tout ce dont peuvent rêver les fans de Memphis pour enfin voir leur équipe quitter le ventre mou de la Conférence Ouest.

Un nouvel assistant-coach de Mike Budenholzer qui prend en main sa propre team dans la Grande Ligue ? Oui, ça pourrait bien être le cas si Taylor Jenkins réussit à merveille son casting du côté de Memphis. Mais attention, le nom de Jenkins n’en est qu’un parmi tant d’autres sur la short-list des Grizzlies. Rien n’est fait donc, les auditions à l’aveugle continuent. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top