Sixers

Brett Brown pourrait perdre son poste en cas de défaite contre Toronto : le temps de la patience est terminé à Philly

Brett Brown

Dernier match de Brett Brown sur le banc des Sixers cette nuit ?

Source image : Youtube /Sixers

Cette nuit à Toronto, les joueurs de Philadelphie joueront une place en finale de conférence mais ils joueront peut-être aussi le job de leur coach, Brett Brown. 

Qu’il paraît loin le temps où Philadelphie enchaînait les défaites pour le plus grand plaisir de ses dirigeants. Arrivé en 2013 sous l’impulsion du tanking master Sam Hinkie, Brett Brown a tout connu chez les Sixers : la lose, la lose, beaucoup de lose puis un peu d’espoir grâce à l’émergence de jeunes pépites comme Joel Embiid et Ben Simmons et enfin la possibilité d’être vraiment compétitif avec les arrivées de JJ Redick et plus récemment de Jimmy Butler et Tobias Harris. A peine le temps de construire une équipe qu’il faut déjà dominer l’Est… Il faut dire qu’avec deux gros agents libres à prolonger et une masse salariale qui risque de tomber dans le rouge, les dirigeants souhaitent avoir quelques certitudes sur l’avenir de l’équipe. Le potentiel de ce groupe est grand et il pourrait permettre à Philly de jouer le titre pendant des années, à condition d’être correctement coaché. Et c’est là qu’on trouve le questionnement actuel du Board des Sixers : Brett Brown correspond-il au profil du coach qui vous apporte la gagne ? On le sait, l’ancien assistant de Gregg Popovich est avant tout considéré comme un excellent formateur, le genre de coach qui te permet de bâtir les fondations d’une équipe tout en développant le potentiel des jeunes pousses. Le problème c’est que les Sixers ont déjà dépassé ce cap et qu’il faut désormais viser haut, la Finale NBA au minimum. Vous l’avez compris, une défaite contre les Raptors cette nuit et le couperet pourrait tomber sur Brett Brown. C’est en tout cas l’avis de Marc Stein du New York Times.

« Des rumeurs émanant de certains coachs indiquent que Brett Brown devra accrocher les Finales NBA pour conserver son poste. Il y a peu de chances qu’il survive à un échec au second tour des Playoffs. »

Accrocher les NBA Finals, rien que ça ? Alors oui, ce groupe a un talent fou, c’est indéniable, incontestable, tout ce que vous voulez, mais c’est une équipe qui ne se connaît que depuis trois mois dans sa composition actuelle et qui se cherche encore une identité. Rien que la hiérarchie ne semble pas totalement ancrée dans l’esprit des joueurs, qui alternent soirée en mode All-Star et perf’ de role player (demandez donc aux joueurs de TTFL). Peut-on vraiment mettre un potentiel échec contre les Raptors sur le dos de Brett Brown ? Ce n’est pas le meilleur tacticien, c’est clair, mais il a au moins le mérite de savoir gérer son groupe. On a entendu Embiid se plaindre, Jimmy Butler se plaindre et pourtant le navire tient bon, pas de drama qui pourrit le groupe et les résultats. Les dirigeants veulent un meilleur coach que Brown ? D’accord mais qui a vraiment un meilleur profil sur le marché aujourd’hui pour emmener les Sixers le plus haut possible ? C’est surtout ça la question.

Brett Brown menacé en cas de défaite ce soir contre les Raptors, plutôt logique ? La free agency et l’avenir de certains cadres du groupe pourraient forcer la main aux dirigeants mais attention à ne pas opter pour un coach en carton, la lose n’est jamais très loin à Philly. 

Source texte : New York Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top