Celtics

Marcus Smart prend la défense de Kyrie Irving : il est mignon le pitbull, mais pas sûr que ça suffise pour le faire rester

Marcus Smart

Tu pointes qui du doigt comme ça, Marcus ?

Source image : YouTube

Après chaque échec collectif, on cherche des explications, mais on cherche surtout des coupables. Du côté de Boston, au sortir d’une postseason écourtée, Kyrie Irving semble avoir la tête du parfait responsable. Uncle Drew seul fautif ? Marcus Smart ne semble pas entendre les choses de la même manière. 

La saison régulière des hommes de Brad Stevens ? De véritables montages russes. La postseason de la bande de Kyrie ? Un véritable échec. Se faire sèchement éliminer 4-1 par les Bucks en demi-finale de Conférence, ce n’est sûrement pas ce qui était attendu du côté de la Green Nation, mais c’est pourtant bien ce qui s’est passé. La déception est bien trop grande à Boston pour que cet échec reste sans conséquences. Porter le chapeau, libérer ses joueurs de la pression et des critiques, c’est tout ce qu’a tenté de faire Brad Stevens lorsqu’il a, à peine ses troupes éliminées, pris les devants en assumant ses responsabilités. Pourtant, deux jours après l’élimination des celtes, c’est bien Kyrie Irving qui continue de manger pour quasiment tout le monde. Voir Uncle Drew partir cet été ? Cela ne semble plus poser aucun problème à de nombreux fans de la franchise aux 17 titres. La frustration de la fan base de Boston peut se comprendre tant Kyrie Irving est loin d’avoir assumé son statut, en atteste ses 102 points en 104 tirs tentés… oui, ça fait tâche pour un franchise player. Des statistiques assez crades, un manque de leadership flagrant et des déclarations douteuses en veux-tu en voilà, on peut reprocher beaucoup de choses à l’ancien Cavalier, mais tout lui mettre sur le dos, ça ne serait pas un peu trop facile ? En tout cas, Marcus Smart apprécie guère de voir son coéquipier prendre cher pour toute l’équipe et il le fait savoir selon des propos rapportés par Chris Forsberg de NBC Sports Boston.

« Des conneries. Ce sont des conneries. Aucun de nous dans cette équipe ne sait ce que Kyrie a traversé. Il n’y a probablement que quelques personnes dans le monde qui savent ce que Kyrie a traversé. C’était difficile pour lui aussi. Il s’est retrouvé dans une situation où les affaires passaient avant les relations. Il est arrivé dans une situation où le groupe avait vécu quelque chose avant son arrivée, et là il s’est dit « comment vais-je m’intégrer ? ». Il ne voulait pas perturber cela et ça en dit long. »

Marcus Smart a été on ne peut plus clair. Pour le pitbull celte, on ne peut tout mettre sur le dos de Kyrie Irving et de son leadership. Il est vrai, personne ne sait ce qu’a pu traverser Uncle Drew depuis son arrivée à Boston. On attendait de l’ancien lieutenant de LeBron James d’être le leader de ces Celtics, il ne l’a pas vraiment été. Mais le basket est un sport collectif, dans la victoire comme dans la défaite. Gagner ensemble et perdre tout seul ? Non, ça ne peut pas fonctionner comme ça. Marcus Smart le sait, l’échec ne réside pas que d’un seul homme. Lorsque Kyrie est sur le terrain, il est accompagné de quatre coéquipiers, mais il est également accompagné par ceux qui sont sur le banc et qui doivent apporter lorsque l’on fait appel à eux, par un coach et son staff, par tout un management. Kyrie Irving a péché dans son rôle de leader, mais l’échec des C’s relève d’un mal plus profond. De Danny Ainge à Kyrie Irving, en passant par Brad Stevens et l’ensemble des joueurs sous contrat, c’est tout un collectif qui est responsable de cette saison ratée. Blâmer le franchise player des Celtics pour ses Playoffs ratés ? C’est oui. En faire le seul responsable de la défaite des siens ? C’est non.

La saison des Celtics est bel est bien terminée mais ce n’est pas pour autant qu’on ne va plus en entendre parler, tant cet échec a du mal à passer du côté de Beantown. En bon leader de vestiaire, Marcus Smart est venu défendre son franchise player. On gagne ensemble, on perd ensemble, c’est bien simple pour le pitbull celte. Le geste est sympa de la part de Marcus mais pas sûr pour autant que ça donne envie à Kyrie de continuer l’aventure en vert la saison prochaine. L’été ne fait que commencer à Boston, mais il risque d’être sacrément agité.

Source texte : NBC Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top