Los Angeles Clippers

Preview Clippers – Warriors, Game 3 : la bande du Doc a-t-elle un autre exploit en elle ?

« Soliiiiides »

Source image : NBA League Pass

Tout s’enchaîne hyper vite en cette période de Playoffs. A peine avons-nous eu le temps de nous remettre du comeback tout simplement historique des Clippers à l’Oracle Arena, voilà que c’est déjà l’heure du Game 3, cette nuit à partir de 4h30. La troupe de Doc Rivers va essayer de soigner le retour à L.A., face à des Warriors qui savent maintenant qu’ils doivent se montrer intraitables. 

On avait quitté les Clipps sur un petit nuage il y a trois jours. Ils venaient de claquer le plus gros comeback de l’histoire des Playoffs, et forcément, après un tel exploit, c’est tout de suite plus facile de se faire des films. Alors qu’on les imaginait devoir s’arracher comme jamais ne serait-ce que pour survivre, se pourrait-il que les pensionnaires de la Cité des Anges puissent finalement exister dans cette série ? Si vous posez la question à Doc Rivers, la réponse sera sans équivoque : sa troupe a ce qu’il faut pour embêter Golden State sur tout le restant de la série, et même jouer la gagne. Présomptueux ou pas, on ne peut pas lui reprocher d’y croire sachant que les motifs d’espoir sont là. Tout d’abord, le fait de retourner au Staples Center sur un score nul, ce qui est déjà une grosse victoire en soi, et on peut s’attendre à voir un public angelinos chaud comme la braise cette nuit. Ensuite, il semblerait que cette équipe des Dubs, aussi cheatée soit-elle (même sans DeMarcus Cousins), n’a pour l’instant pas trouver la kryptonite pour stopper le sniper fou du camp adverse, on a nommé Lou Williams. Au premier match, il en avait déjà planté 25 sur leur tête, cependant la victoire finale de la bande à Steph rendait le tout trop anecdotique pour s’en inquiéter. Ok, mais quand ça part en 36 points et 11 passes, avec des tirs venus d’ailleurs dans le money time pour l’emporter, là tout de suite, il faut y prêter plus d’attention.

Bon, martyriser les défenses, c’est quelque chose dont Lou-Will a fait son fond de commerce depuis au moins dix piges, donc jusque là rien de trop alarmant. Oui, sauf que là, encore une fois, on ne parle pas juste de premier seed ou de champions en titre, mais bien de la dynastie Golden State. Et pour concrétiser le potentiel all-time de tout ce beau monde, il faudra achever la cible une fois qu’elle est dans la lunette, et non pas se regarder jouer. Pour ce qui est de réaliser un constat, Steve Kerr a une nouvelle fois su mettre des mots sur les images de cette débâcle collective. Aucunement besoin de sortir des analyses technico-tactiques et de vous dessiner des systèmes complexes. Pour faire simple et direct, ces Warriors sont déjà intrinsèquement supérieurs, maintenant, il faut juste se sortir les doigts. Le coach parlait de claque reçue lors du Game 2, il va falloir sortir les gants et aller mettre des parpaings pour coucher ces Clipps qui vont commencer à prendre la confiance sinon, ce qui est toujours quelque chose de dangereux. Et quand on parle de parpaings on parle d’une prise de conscience commune, et pas juste de l’Octogone à venir entre KD et Pat Beverley hein.

Le rendez-vous était déjà coché dès la fin du match dernier. Un bon mano a mano type Western estampillé Conférence Ouest, et surtout Playoffs. Un duel comme on les aime, dans lequel il faudra absolument dégainer en premier. Et pan. 

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top