Hawks

Les Hawks veulent monter le plus haut possible à la Draft : deux picks dans le Top 10, ça peut plaire à quelle équipe ?

hawks john collins trae young
Source image : NBA league Pass

Avec une deuxième partie de saison excitante et une flexibilité unique pour l’été à venir, les Hawks ont le vent dans le dos. Le management d’Atlanta le sait, la Loterie de la Draft 2019 sera d’une importance colossale, car plusieurs cartes pourraient être à leur disposition.

Le 14 mai 2019. Voilà une date qui a été entourée sur les agendas des fans des Hawks, qui se comptent probablement sur les doigts de deux mains sur l’Hexagone. Mais qu’ils ne paniquent pas pour autant, le wagon pourrait se remplir assez rapidement dans les vallées de Géorgie comme ailleurs. En effet, la Loterie de la Draft aura lieu dans trois semaines, et la franchise d’Atlanta pourrait confirmer son projet de reconstruction prometteur en se retrouvant dans une situation exceptionnelle à un mois de la Draft. L’idée ? Elle est simple sur le papier, moins simple quand on la met entre les mains de balles de ping-pong. Les Hawks sont projetés en 5ème place de la future Draft, tandis que les Mavs sont eux annoncés à la 9ème place. Et pourquoi parler de Dallas ? Car la troupe texane doit un pick à Atlanta dans le cadre du transfert de Trae Young et Luka Doncic il y a 9 mois. Pour que John Collins et compagnie puissent récupérer ce choix de Draft, il faudrait que Dallas soit hors du Top 5 en sortie de loterie, puisque la protection posée sur ce pick est entre les places 1 et 5. D’où l’importance de cette date. Une fois le tirage effectué, les paumes seront humides pour Lloyd Pierce et son staff, le coach d’Atlanta ayant la possibilité de se retrouver avec 2 picks dans le Top 10 de la prochaine Draft. Si le mauvais karma suit les Hawks ? Dallas montera de plusieurs places et récupérera son choix, ou bien le pick reculera aux places 10 à 12. Mais si la chance sourit aux copains de Géorgie ? Et bien le management d’Atlanta dirigé par Travis Schlenk pourrait être harcelé de coups de téléphone pendant plusieurs semaines. Le GM, qui ne s’était pas encore exprimé sur le sujet, a pu donner la couleur de ses futures intentions en cas de veine collective. On l’a vu l’an passé, Schlenk n’est pas du genre timide lorsqu’il faut réaliser des moves culottés. Ce dernier pourrait donc tout à fait nous proposer une bis repetita en étant actif le soir de la Draft, marchandant ses choix très prisés pour monter de quelques marches au moment de faire sa sélection. Stagner n’est pas sa tasse de thé, être flexible l’est bien plus.

“Il y a 75 ou 76% de chances qu’on obtienne ce choix de Draft actuellement projeté en 9ème place. Si nous sommes chanceux, que nous montons dans la Draft avec notre pick et que celui de Dallas ne monte pas, on pourrait avoir 2 choix dans le Top 10 de la Draft, ce qui nous donnerait beaucoup de flexibilité pour pouvoir peut-être réaliser un package nous permettant de monter dans cette Draft 2019. Nous avons également 3 choix au second tour cette année, aux places 35, 41 et 44, donc potentiellement 5 picks dans le Top 45. Cela pourrait nous permettre de proposer des choses, nous sommes très excités devant cette perspective.”

L’objectif ultime ? Pouvoir viser un garçon nommé Zion, le monstre formé à Duke étant la perle rare de cette cuvée 2019. Mais pour le moment, il s’agit d’une utopie plus qu’autre chose, quand on voit le pouvoir médiatique, spectaculaire et sportif que pourrait apporter Williamson dans n’importe quelle franchise. Disons les choses clairement, la franchise qui pourra drafter en 1 aura très peu de chances de vouloir se séparer de Zion. Mais une fois ce rêve effacé, les Hawks pourraient tout de même rester attirants sur le marché en réalisant plusieurs packages. Ce n’est un secret pour personne dans les rues d’Atlanta, Cam Reddish est dans le viseur des pioupious, avec De’Andre Hunter en proche second. Le premier, qui était coéquipier de Williamson cette année, coche de nombreuses cases dans le coeur du management des Hawks grâce à sa polyvalence, sa capacité à créer pour les autres, à scorer et à défendre plusieurs postes. Peut-être faudra-t-il réaliser des transferts pour récupérer Reddish. Ou peut-être que Schlenk et ses sbires voudront obtenir des joueurs plus expérimentés, en allant récupérer des vétérans disponibles sur le marché. Quoi qu’il en soit, une chose est sûre, le soir de la Draft devrait encore être mouvementé pour les fans d’Atlanta, eux qui ont déjà eu un aperçu l’an dernier. Avant de vivre tout cela en direct, il faudra faire toutes les prières et incantations possibles, afin que la Loterie du 14 mai prochain soit de leur côté. On en saura nettement plus sur les futures décisions des Hawks une fois que l’ordre final de la Draft 2019 sera établi.

Beaucoup de choses pourraient basculer à Atlanta le soir de la Loterie, comme le soir de la prochaine Draft. Avec John Collins, Trae Young et Kevin Huerter au centre de la reconstruction, les Hawks veulent continuer sur leur bonne voie : cela passera par les bons de précieuses balles de ping-pong. Rendez-vous dans 3 semaines.

Source : 92.9 The Game in Atlanta

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top