Rockets

Preview Rockets – Jazz, Game 2 : pour Quin Snyder, il serait temps de trouver une solution

Quin Snyder

Ma stratégie défensive n’a (encore) pas marché, je fais quoi ?

Source image : YouTube

Le Game 1 a accouché d’un blowout, place au Game 2. Les Rockets reçoivent à nouveau le Jazz, cette nuit à 3h30, avec pour objectif de continuer à dominer les Mormons en Playoffs. Défensivement, les troupes de Quin Snyder vont devoir faire mieux.

Et oui Ricky Rubio, quand on défend sur James Harden, vouloir le priver de sa main gauche est une bonne idée. Se mettre complètement dans son dos et lui laisser un boulevard pour attaquer le panier, beaucoup moins. La stratégie défensive du Jazz s’est retournée contre eux lors du Game 1 au Toyota Center. Même maladroit (11/26), James Harden a dominé la rencontre avec 26 points, 8 rebonds et 10 passes décisives. Dans son sillage, sept joueurs ont terminé en double figures, et les hommes de Mike D’Antoni se sont facilement imposés (122-90). Utah a beau s’être appliqué à défendre proprement, en ne concédant que 12 lancers-francs, l’adresse globale autorisée aux Rockets était bien trop importante, et le jeu de passes texan s’est trop facilement mis en place. 50,5% au tir et 25 passes décisives sur 48 paniers inscrits. Pour les Mormons, le 23/27 sur la ligne ne suffit pas à masquer la maladresse globale (39% au tir). Malgré l’excellent match de Rudy Gobert, auteur de 22 points et 12 rebonds, le backcourt a déchiré au tir. Rubio et Donovan Mitchell terminent à 12/29 à eux deux. Sur le poste 3, Joe Ingles n’a pas été suffisamment sollicité, avec seulement quatre tirs tentés. Le cinq majeur très small-ball de D’Antoni, avec Clint Capela comme seul vrai intérieur, a beaucoup gêné la défense du Jazz, qui n’a pas su s’adapter.

Et c’est un problème récurrent pour Quin Snyder : ne pas réussir à trouver de solutions face aux Rockets. Déjà l’an passé, en demi-finale de Conférence, le guide des Mormons avait été balayé par Mike D’Antoni sans jamais parvenir à mettre au point un plan fonctionnel. Comme si Houston avait toujours un temps d’avance sur ses rivaux. Sur le papier, les défenseurs extérieurs du Jazz doivent être capable de ralentir James Harden, tout en limitant l’apport des Chris Paul, Eric Gordon et autres P.J. Tucker. Et offensivement, Donovan Mitchell et ses potes ont également les clés pour faire sauter le verrou texan. Mais en postseason, surtout face au Jazz, l’orchestre rouge joue une tout autre partition. Certains suggèrent pourtant un ajustement très simple pour Quin Snyder : demander à ses joueurs de se positionner entre leur vis-à-vis et leur panier. Là comme ça, l’idée ne nous semble pas mauvaise. Mais il faudra plus que ça. Déjà, mettre ses tirs, logique dans un match de basket. Le 7/27 du parking ne pourra pas être répété à l’infini, sous peine de voir la série se terminer très rapidement. Ensuite, tout aussi logique, Utah devra limiter ses turnovers. Houston n’est jamais aussi dangereux qu’en transition, et avec 19 pertes de balles lors du Game 1, dont cinq pour le seul Mitchell, les Mormons ont fourni bien trop de munitions à leurs adversaires.

La fusée Houston va-t-elle continuer son décollage vers le second tour ? C’est ce que l’historique des confrontations semble indiquer. Mais Utah veut causer un retard à l’allumage, et surtout ne pas rentrer à Salt Lake City avec deux victoires de retard. Rien n’est encore joué, mais on suivra attentivement les ajustements défensifs de Quin Snyder, cette nuit à 3h30.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top