Bulls

Jim Boylen devrait être prolongé par les Bulls : le monsieur propre de Chicago a visiblement convaincu avec ses défaites

Jim Boylen

Un crâne bien plus luisant que son bilan.

Source Image : NBA League Pass

Jim Boylen a pris le relais de Fred Hoiberg à la mi-saison dans l’Illinois et absolument rien n’a changé au niveau des résultats. C’est pour cette raison qu’il devrait être prolongé pour trois ans. Gar Forman et John Paxson, quel formidable duo.

Depuis son arrivée à Chicago, Jim Boylen a coaché 58 matchs pour un magnifique bilan de 17 victoires pour 41 défaites. Ça fait 29% de victoires… Sachant que les Bulls ont sur l’ensemble de la saison un total de 22 succès pour 60 revers, soit 27% de victoires, Jim est au-dessus de la moyenne alors cadeau, voilà un contrat. La logique du tandem à la tête de la franchise doit vraiment ressembler à cela. C’est sans doute la série de 10 défaites consécutives au début de l’année civile qui leur a tapé dans l’œil, ou bien peut-être les deux défaites consécutives contre les Knicks en fin de saison. Plus sérieusement, Jim a dû composer avec de nombreuses blessures tout au long de la saison et il n’était pas évident de mettre en place quelque chose avec cet effectif. Les cinq de départ des Bulls le dernier mois de compétition étaient de sacrés sketchs. Robin Lopez et quatre joueurs inconnus au bataillon qui changeaient un petit peu tous les soirs. Le meilleur scoreur des Bulls sur la fin de saison s’appelle… JaKarr Sampson, que voulez-vous faire avec ça ? De surcroît, Boylen est un vrai personnage, capable de s’embrouiller avec Doc Rivers et plutôt charismatique en un sens. Il semble avoir de la poigne et a l’air de maîtriser son vestiaire.

Voilà tout le positif que l’on pouvait dire sur ce coach, passons désormais de l’autre côté de la barrière. Non mais sérieusement, une prolongation d’une saison d’accord, mais alors de trois ans… Que Paxson et Forman nous donnent les coordonnées de leur dealer, on veut la même. Les Bulls sont en plein processus d’évaluation et distribuent déjà un contrat sur le long terme à un type qui n’a absolument rien prouvé alors que la franchise est en pleine reconstruction. Il y a de l’incompréhension chez les fans, le jeu développé est hideux et les statistiques de Boylen ne sont vraiment pas bonnes. De plus, les coéquipiers de Lauri Markkanen ont livré le pire bilan de l’histoire de la franchise à domicile et certains joueurs comme Zach LaVine et Kris Dunn sont en légère perte de vitesse depuis son arrivée. Enfin bref, c’est le management de Chicago quoi. Avec les trois coachs virés récemment, de nombreux supporters espéraient que la série se poursuive dans l’Illinois et en fait c’est tout le contraire. Jim s’il te plaît, évite de nous faire pleurer sur le cuir de notre Chrysler, Jim on ne veut pas tourner en rond, alors Jim on espère qu’en 2021 on pourra dire que depuis deux ans, sûr, tu bosses fort et que ces trois prochaines années des Bulls ne seront que la ballade de Jim. Si vous n’avez pas compris cette dernière phrase, il s’agirait de revoir vos classiques. Cette prolongation est donc sponsorisée par Alain Souchon, il faut alors prier pour que le United Center se transforme en foule sentimentale, que les fans aient le cœur grenadine et qu’ils ne crient pas Allo Maman Bobo.

Quoi qu’il en soit, Jim devrait poursuivre l’aventure et les sceptiques n’auront d’autre choix que de l’accepter. Chicago a de bons jeunes, un avenir qui s’annonce plutôt prometteur alors monsieur Boylen, ne gâchez pas ça.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top