Celtics

Cauchemar à Boston : déchirure aux muscles obliques pour Marcus Smart, les Celtics vont devoir faire sans leur pitbull

Marcus Smart
Source image : NBA League Pass

C’était tout ce dont les Celtics pouvaient avoir peur, et c’est exactement ce qui s’est passé en l’espace de trois jours. Proche des Playoffs, Marcus Smart s’est blessé ce dimanche et le bilan est tombé ce mercredi : déchirure au niveau des muscles obliques, Boston va devoir vivre sans le meneur.

Décidément, la phrase aura marché jusqu’au bout pour les fans de la franchise aux 17 titres. Il n’y aura pas eu une seule semaine de la saison sans qu’une mauvaise nouvelle tombe, sans qu’un événement ne vienne flinguer la bonne passe de l’équipe de Brad Stevens, sans qu’un élément inattendu vienne interrompre le boulot du coach des Celtics et de son staff. Le postulat semblait être partagé par la plupart des joueurs de l’effectif, qui n’attendaient que le 13 avril avec le couteau entre les dents : vivement les Playoffs, histoire qu’on passe aux choses sérieuses. Et Boston, qui passait au buzzer devant Indiana pour avoir l’avantage du terrain pour le premier tour des phases finales, voyait enfin la destination rêvée arriver. C’était cette semaine que tout devait être mis en place pour que les propos de Kyrie Irving, notamment, soient validés dès le premier round face aux Pacers. On ne prend pas ces Celtics en 7 matchs, même avec les montagnes russes de la saison régulière. Et bien manque de chance pour le All-Star, il devra faire sans sa doublure défensive pendant quelques temps. En effet, c’est Adrian Wojnarowski de chez ESPN qui a envoyé la news, la blessure de Smart pourrait l’éloigner des parquets pendant les deux prochains tours de Playoffs. En gros, c’est la fin de sa saison, rigoleront certains, qui doutent des capacités des hommes verts à accéder aux finales de conférences cette année. Sauf qu’avant de partir dans de tels pronostics, il convient d’analyser l’information tombée cette nuit avec le plus de détails possibles. Premièrement, la blessure. C’est contre le Magic ce dimanche que Marcus s’est fait mal, en plein milieu du troisième quart-temps. Restant sur le parquet pendant encore une action, et ce après avoir pu se poser pendant un temps-mort, le pitbull n’a pas pu continuer à jouer. Un effondrement au sol en se tordant de douleur, voilà la dernière image qu’on a de Smart sur le terrain.

Vient donc le deuxième point, l’absence en elle-même. Si statistiquement, MS n’est pas le joueur le plus impactant de la franchise du Massachusetts, il suffit de regarder les Celtics jouer pour comprendre que son apport explose la simple feuille de match. Smart est, en somme, le coeur, les couilles et les poumons de Boston. Ce n’est pas le leader que peut être Al Horford, ce n’est pas le talent que peut être Jayson Tatum, mais lorsqu’il faut mettre sa tête là où personne n’osera mettre les pieds, on sait qu’on peut compter sur Marcus. Il y a donc un élément important qui est aujourd’hui retiré de l’effectif de Brad Stevens, et qui dépasse largement les 9 points, 4 passes et 2 interceptions de moyenne cette saison, à 37% de réussite derrière l’arc. Défensivement, comment ne pas soupirer en apprenant la blessure du kid ? Véritable chien envoyé en pression tout-terrain sur les attaquants adverses, Smart est ce soldat qui permet, notamment, à des joueurs comme Kyrie Irving de pouvoir se reposer un peu plus dans leur moitié de terrain. Les Celtics restent heureusement généreux sur leur poste 1, en ayant notamment Terry Rozier à jeter dans la fosse, mais ce n’est pas du tout le même profil que celui représenté par Marcus au quotidien. Il y a cette dureté et cette régularité dans l’effort, qui permet à Smart d’être un des joueurs les plus valuables de Boston au quotidien. Bonne nouvelle potentielle ? Ce sont les Pacers qu’il faudra jouer au premier tour, une équipe sur une dynamique moyenne et n’ayant pas de meneur calibre All-Star à envoyer pour faire exploser le premier rideau celte. Ce n’est donc peut-être pas sur cette série que l’absence de Smart se ressentira le plus. Mais en cas de qualification et donc retrouvailles avec… Milwaukee par exemple au second tour, là on pourrait vite voir en quoi la blessure de Marcus est un terrible coup de massue sur la tête des hommes verts.

Timing hardcore, importance fondamentale et désillusion palpable, l’absence de Marcus Smart avec cette blessure bouscule forcément la confiance des Celtics. Vont-ils se serrer les coudes et vaincre dans l’adversité, comme ils l’ont tant de fois montré ? Vu les propos de Kyrie, y’a plutôt intérêt.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top