Hornets

Preview Hornets – Magic : et si c’était le dernier match de Tony Parker ?

Tony Parker

Comment ça je vais peut-être manquer les Playoffs ?!

Source image : NBA League Pass

La dernière soirée de saison régulière est généralement propice à beaucoup de load management et aux performances incroyables de quasi-inconnus. Mais à 2 heures au Spectrum Center, les Hornets jouent leur saison face au Magic. Une place en Playoffs est encore possible, mais en cas d’échec, on pourrait assister au dernier match de Tony Parker en NBA.

Dirk Nowitzki et Dwyane Wade ont fait leurs adieux à leur public cette nuit, et si une autre légende des années 2000 les imitait cette nuit ? Après 18 saisons dans la Ligue, notre TP national pourrait décider de raccrocher les sneakers sans honorer sa seconde année de contrat à cinq millions de dollars… sauf si les Hornets se qualifient pour les Playoffs. Car oui, c’est encore possible. Les hommes de James Borrego n’ont pas leur destin en main, mais ils devront se soucier uniquement de ce qu’ils peuvent contrôler. Face aux Frelons, le Magic d’Evan Fournier, déjà qualifié pour les Playoffs. Victoire obligatoire pour croire à une qualification en postseason, mais il faudra aussi que les Pistons, actuels huitièmes, s’inclinent sur le parquet des Knicks, engagés dans la course au tanking. Pas gagné donc, mais en Caroline du Nord, tout le monde croise les doigts. D’autant plus qu’Orlando ne se déplacera pas en roue libre. Sacrés champions de la Division Southeast, les hommes de Steve Clifford peuvent se hisser à la sixième place de la Conférence Est en cas de succès, combiné à une défaite des Nets, à domicile, face à un Miami déjà éliminé de la course aux Playoffs. Entre affronter les Raptors et les Sixers, il pourrait tout de même y avoir un choix à faire pour le Magic, choix qui influerait sur le déroulement du match.

Côté blessures, les coéquipiers de Tony Parker sont quasiment au complet. Si Cody Zeller manque toujours à l’appel, Shelvin Mack, Michael Kidd-Gilchrist et Marvin Williams sont tous trois en day-to-day, et pourraient être disponibles afin de contribuer à ce dernier effort pour les Playoffs. Pour Orlando, hormis Mo Bamba, Markelle Fultz et Timofey Mozgov, out depuis un bout de temps déjà, seul Jonathan Isaac figure sur l’injury list, en day-to-day également. Le momentum est légèrement pour la bande à Kemba Walker, qui reste sur quatre victoires de suite, dont trois à l’extérieur, et une sur leur parquet face aux Raptors. Malgré tout, les Floridiens ne sont pas en reste, puisqu’ils viennent de taper successivement Atlanta, New York et Boston pour assurer leur spot en Playoffs. Ils s’avancent également avec une confiance retrouvée face à Charlotte. Victorieux lors du dernier affrontement (127-89), les hommes de Steve Clifford avaient perdu les deux premières confrontations (120-88 puis 125-100). Si l’on suit cette tendance, la première équipe à inscrire 120 points ressortira victorieuse. Une statistique qui favorise les Hornets, puisque ces derniers ont dépassé cette barre symbolique à 19 reprises cette saison, contre 12 seulement pour leur adversaires.

C’est une dernière rencontre à très grands enjeux qui attend les deux équipes cette nuit, à 2 heures au Spectrum Center. Pour repousser l’incertitude autour de la retraite de Tony Parker, les Hornets vont avoir besoin d’un bel alignement des astres. Mais si le miracle venait à se produire, l’expérience du Français serait un atout formidable en Playoffs.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top