Timberwolves

Ryan Saunders devrait être conservé par les Wolves : ça aide de bien s’entendre avec le franchise player

C’est clair que c’est mieux d’avoir KAT de son côté, n’est-ce pas Thibs ?

Source image : YouTube

Coach intérim depuis le début de l’année 2019, Ryan Saunders n’a pas vraiment réussi à obtenir les résultats espérés depuis sa prise de fonction. Mais si l’on en croit les propos de Marc Stein du New York Times, il devrait quand même être conservé par le management des Timberwolves grâce notamment à sa bonne relation avec la star locale Karl-Anthony Towns.

Le 6 janvier dernier, Ryan Saunders a pris les commandes sur le banc des Wolves en succédant à Tom Thibodeau, jeté par la fenêtre après un début de saison décevant par rapport à la campagne 2017/2018, ponctuée par 47 victoires et une première qualification en Playoffs depuis 2004. Si le timing a surpris un peu tout le monde, le licenciement de Thibs était plus ou moins attendu suite notamment à l’épisode Jimmy Butler, qui a foutu un joli bordel dans le Minnesota avant de se faire transférer du côté de Philadelphia en novembre. A seulement 32 piges, le fils de Flip a donc été jeté dans le grand bain et est ainsi devenu le plus jeune coach de toute la ligue. Bonjour le challenge. Quand Saunders a pris la place de Thibodeau, les Loups possédaient un bilan de 19 victoires pour 21 défaites et se retrouvaient seulement à la 11ème place de la Conférence Ouest. Depuis, les choses ne se sont pas vraiment arrangées, au contraire. En effet, les Timberwolves ont remporté à peine 14 de leurs 34 matchs sous les ordres de Ryan Saunders et n’ont donc pas réussi à redresser la barre pour participer une deuxième fois consécutive aux Playoffs. Sur le plan des résultats, on ne peut donc pas dire que ce changement fut bénéfique mais il faut bien évidemment prendre en compte le contexte dans lequel Saunders a évolué.

A la décharge du jeune coach, l’équipe de Minnesota a été touchée par un certain nombre de blessures lors de la deuxième partie de saison régulière. Forcément, pour un newbie, c’est un peu compliqué. Robert Covington par exemple, solide joueur au profil 3 & D, n’a pas joué la moindre rencontre en 2019 à cause d’une blessure au genou. Derrick Rose, qui est revenu en force cette année, a également manqué un certain nombre de matchs et ne rejouera plus cette saison (opération du coude), tout comme le meneur titulaire Jeff Teague (touché au pied). Ça fait quand même pas mal de monde à l’infirmerie, et pas n’importe qui. Difficile donc de critiquer le job effectué par Ryan Saunders, surtout lorsqu’on prend en compte son inexpérience. Par contre, ce qui est positif, c’est la bonne relation qu’il entretient avec ses joueurs, et notamment le franchise player Karl-Anthony Towns. Si Charles-Antoine cartonne autant depuis le départ de Jimmy Butler et Tom Thibodeau, ce n’est sans doute pas par hasard. Comme indiqué par Marc Stein du New York Times, les Wolves devraient conserver Saunders après la saison et cette relation entre le coach et la star de Minnesota serait l’une des raisons principales expliquant cela. Evidemment, ça demande confirmation mais sauf surprise, Ryan sera sur le banc des Loups l’an prochain.

Après une demi-saison de découverte, Ryan Saunders a visiblement la confiance de ses dirigeants. Il sera intéressant de voir comment il va se débrouiller l’année prochaine avec un peu plus d’expérience et de préparation. 

Source texte : New York Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top