L'analyse du Docteur Q

Entorses – de la foulure à l’entorse grave : l’analyse du Docteur Q

Lonzo Ball

Petit tuto rapide, pour comprendre par exemple les situations de messieurs Ball, Brooks ou Williamson.

Source image : YouTube

Stars, highlights et stats nous font rêver au quotidien en NBA. Mais si tous ces athlètes performent chaque soir sur les parquets, c’est aussi parce que leurs corps si exceptionnels sont surveillés, massés et examinés en permanence. Ainsi, le Dr. Q, étudiant en médecine le jour et supporter NBA la nuit, a installé son cabinet chez TrashTalk pour décrypter et analyser tous les bobos de nos stars de la balle orange. Entorse, déchirure, fracture, luxation… la visite médicale nous permettra de comprendre toutes les blessures de la grande ligue. Aujourd’hui, le Doc nous reçoit pour analyser l’une des blessures les plus communes de la ligue : l’entorse.

  • Professeur-étudiant en première année de médecine, le Dr. Q est un grand passionné du corps humain, qui a lui-même pu tester de nombreuses blessures en étant victime de ce qu’on appelle la malchance sportive. Fasciné par l’anatomie et déterminé à exceller en tant que futur médecin du sport, il a déjà participé à des démonstrations en milieu hospitalier à l’âge de 10 ans et a observé en bloc opératoire à partir de ses 13 ans. Le Dr. Q partagera ainsi son savoir et ses recherches sur TrashTalk, pour en connaître toujours plus sur les blessures du monde du basket.

Elles font partie des blessures les plus courantes en NBA, allant de la légère foulure à l’entorse sévère.

Mais qu’est-ce qu’une entorse ? C’est un traumatisme d’un ou plusieurs ligaments dû un mouvement anormal de l’articulation (hyperextension ou torsion par exemple).

Les ligaments sont comme des câbles tendus d’un os à un autre. Ils donnent leur laxité à nos articulations tout en les maintenant dans des amplitudes de mouvements acceptables pour le corps : ils assurent la protection et la stabilité des articulations.

Les différents grades ou stades de l’entorse viennent qualifier sa gravité et définissent la prise en charge à adopter.

Grade 1 : c’est une entorse légère, encore appelée foulure. Les ligaments sont étirés mais il n’y a aucun dégât structurel. L’articulation reste stable. Les symptômes se limitent à une douleur et un gonflement légers. Un simple strapping associé à une mise au repos de quelques jours à quelques semaines sont normalement suffisants pour la guérison. Zion Williamson, le phénomène NCAA, a subi une entorse de grade 1 du genou droit le 20 février et a fait son retour le 14 mars, en pleine forme au vu de ses performances.

Grade 2 : c’est une entorse moyenne. Les ligaments sont partiellement déchirés. La douleur est modérée à importante selon le(s) ligament(s) lésé(s) et le gonflement est plus important car la déchirure a provoqué un saignement. Il peut y avoir une perte de stabilité au niveau de l’articulation. Il y a généralement une immobilisation grâce à une attelle et une prise en charge de physiothérapie (kinésithérapie). La convalescence prend de quelques semaines à 3 mois environ. Certaines entorses de grades 2 sont traitées comme des entorses de grade 3 : pour les ligaments croisés par exemple (opération systématique pour les sportifs). Dillon Brooks s’est fait une entorse de grade 2 du genou le 10 novembre et a fait son retour le 23 décembre. Il s’est malheureusement déchiré un ligament au gros orteil droit et a dû se faire opérer le 11 janvier. Il devrait être remis sur pied pour le camps d’entrainement.

Grade 3 : c’est une entorse grave, il y a une déchirure complète d’un ou plusieurs ligaments et les os peuvent être atteints (arrachement osseux par exemple). La douleur et le gonflement peuvent être important et un hématome peut se former. La stabilité de l’articulation est remise en cause. Le traitement comprend, selon la gravité et la localisation, soit une immobilisation à l’aide d’un plâtre ou d’une attelle rigide, soit une chirurgie, souvent privilégiée pour les sportifs professionnels, puis un à plusieurs mois de rééducation selon les cas. Lonzo Ball, victime d’une entorse de grade 3 à la cheville le 19 janvier, a tout d’abord été annoncé absent 4 à 6 semaines. L’état de sa cheville a été réévalué et il manquera finalement le reste de la saison.

Les délais de convalescence ou de rééducation varient en fonction de l’articulation et du protocole d’opération choisi en cas de traitement chirurgical.

Ce rapport du Doc a pour but d’éclaircir un peu le terme souvent entendu d’entorse car, sous ce nom, peuvent se cacher les plus insignifiantes comme les plus graves blessures. Une entorse peut n’avoir aucun impact sur la saison d’un joueur comme entraîner une saison blanche. Le Doc reviendra bien sûr analyser les entorses les plus sérieuses dans de prochains articles.

Les visiteurs ont tapé :

1 Comment

1 Comment

  1. Sebb

    20 mars 2019 à 8 h 56 min at 8 h 56 min

    Merci Toubib pour ces explications. Très bonne nouvelle rubrique !
    Je suis intéressé par le cas Porzingis, et ton avis sur sa possibilité de revenir à son meilleur niveau… et les chances de rechute. Pour un prochain article ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top