Cavaliers

Collin Sexton cartonne depuis un mois : réussir à s’amuser à Cleveland cette saison, c’est fort pour le rookie !

Collin Sexton

Objectif rookie du mois !

Source image : NBA League Pass

Avec une nouvelle belle performance hier soir, Collin Sexton prouve qu’il est en pleine forme sur cette fin de saison. Une première année faite de hauts et de bas pour le jeune meneur mais une chose est sûre, le rookie wall de fin de saison, le petit bleu des Cavs ne connaît pas.

Derrière des Knicks intouchables, la course au tanking est très étrange, si bien que l’on se demande si les types ont bien compris le concept. En effet, que ce soit les Suns, les Bulls ou bien les Cavaliers, des victoires évitables sont prises sur la route. Les derniers nommés sont à sept succès pour huit défaites sur les quinze derniers matchs avec des victoires contre Orlando, Detroit ou encore Toronto… Collin Sexton est un symbole de ce bilan un peu trop clean pour terminer la saison. Auteur d’un match à 27 points à 10/16 au tir et à 5/6 du parking, hier soir, dans la victoire face à Motor City, le Young Bull enchaîne et répond même présent dans le money time. Sur les 17 derniers matchs, il tourne à 20,7 points à 47% au tir et 45% de loin, faisant de lui un candidat crédible au titre de rookie du mois à l’Est. Des chiffres très propres et bien au-dessus de ses moyennes sur la saison où il tourne à 15,9 points à 41% au shoot dont 40% derrière l’arc. Le huitième choix de la dernière Draft vit une saison compliquée dans le marasme de Cleveland et une récompense individuelle pourrait lui faire du bien au moral. D’autant plus que depuis le début de la saison, c’est son pote meneur Trae Young qui a été élu ROM à trois reprises sur les quatre titres décernés (Kevin Knox a été nommé rookie du mois de décembre). Alors Collin, fonce et va nous chercher le seul titre de la saison des Cavaliers.

Mais il va falloir tout de même se calmer car ses potes de l’Ohio se rapprochent un peu trop dangereusement des Bulls et il faut absolument rester dans ce Top 3 pour la loterie. En effet, avec les nouvelles règles de cette dernière, être troisième pire bilan de la Ligue donne autant de chance d’obtenir le first pick que le pire bilan. Alors, ce serait trop bête de laisser cette troisième place à la bande de Zach LaVine et Lauri Markannen, non ? La road to Zion continue à Cleveland et la franchise sera bien aidée par une fin de calendrier bien compliquée. Hormis un déplacement à Phoenix et une réception de Charlotte, aucun match ne présente de potentiel danger de victoire, alors pas de bêtise, on va pas chercher de surprise et on file la gonfle à Brandon Knight on enchaîne les défaites, c’est compris ? Aller chercher un quatrième first pick dans une décennie alors qu’on a pris part à quatre Finales NBA sur la même période serait quelque chose de difficilement reproductible. C’est bien cet exploit là que veut aller chercher la franchise de Dan Gilbert qui devra éviter de reproduire l’erreur Anthony Bennett si elle décide en premier en juin prochain. Le duo Collin Sexton – Zion Williamson a l’air sexy sur le papier et il pourrait vite redonner le sourire aux fans de Cleveland.

Le Young Bull est en grande forme depuis un mois. Le meilleur scénario pour les fans serait que Collin continue cette marche en avant tandis que sa franchise continue sa marche en arrière. Alors Larry Drew, on compte sur toi pour continuer l’apprentissage du gamin sans compromettre l’opération tanking.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top