Thunder

Preview Thunder – Sixers : Joel Embiid va manquer au Brodie, on peut leur trouver un octogone cet été s’ils veulent

Westbrook embiid

Le Process est quand même capable de se prendre une technique sur le banc.

Source image : NBA League Pass

Ce soir, le Thunder et les Sixers se retrouvent pour la dernière fois de la saison à partir de 2 heures à la Chesapeake Arena. Une affiche bourrée d’antécédents qui n’aura pas tout à fait la même saveur en l’absence de Joel Embiid.

Le Camerounais avait entouré ce 28 février en rouge dans son calendrier en début de saison car on sait à quel point il aime Russell Westbrook. Le 16 décembre 2017, les deux hommes avaient appris à faire connaissance au Wells Fargo Center. Un match fou qui a duré jusqu’au bout de la nuit avec trois prolongations et surtout une victoire finale pour les visiteurs menés par un Brodie très focus (117 – 119). Mais plus que le score, c’est un petit incident survenu en fin de match qui va lier les deux derniers All-Stars pour la vie. Expulsé après avoir réalisé une sixième faute, Steven Adams est prié de regagner son banc et Jojo le presse de s’asseoir en demandant au public de lui dire « au-revoir ». Un trashtalking qui n’est pas passé auprès du meneur d’OKC qui a profité de la victoire pour saluer le pivot avec le même signe de main après le buzzer final. Les deux joueurs s’expliqueront ensuite en interview. Une amitié était née.

« Je lui ai dit de rentrer chez lui. Il disait de la merde sur Steven Adams quand il est sorti pour six fautes, en faisant bye-bye avec sa main à son public. Ce n’était pas nécessaire et maintenant c’est à lui de rentrer chez lui. » – Russell Westbrook

« Il m’a dit de rentrer chez moi, mais c’est ici que je vis donc je suppose que c’est à lui de partir. Ils ont remporté le match et je les félicite pour cela. Le mec a tiré 33 fois, j’aurais aimé prendre 33 tirs de mon côté, on aurait peut-être eu plus de chances de l’emporter. Il m’a dit de rentrer chez moi mais c’est ici donc je vais nulle part en fait. » – Joel Embiid

Un mois et demi plus tard, tout ce joli monde se retrouvait à Oklahoma City dans un match s’annonçant tendu. On s’attendait à une réponse d’Embiid sur le terrain et on n’a pas eu besoin d’attendre très longtemps puisque le Process s’est offert le poster de la nuit sur le MVP 2017 qui retombe droit, sans bouger. Une grosse humiliation pour remettre les scores à égalité. Un partout la balle au centre. Ils auraient ensuite pu s’en arrêter là, mais c’était mal connaître ces deux compétiteurs. En janvier dernier, les deux équipes se retrouvent cette fois à Philly dans une fin de match complètement folle. A moins de deux minutes du terme, RussWest part en contre-attaque mais perd le contrôle du ballon, Jojo fait l’effort de revenir pour essayer de le contrer mais il ne contrôle pas sa chute et le numéro 0 se mange une locomotive dans la tronche qui aurait pu le blesser gravement. Ça crie ça hurle ça proteste dans tout les sens, il faudra séparer les deux joueurs. Le Thunder remportera finalement la partie (115-117), grâce à un gros game-winner de Paul George et les déclarations en conférence de presse rajouteront de l’huile sur le feu.

« Je ne pense pas qu’il est juste tombé sur moi, il y a rajouté un petit quelque chose en plus. Mais ça va. » – Russell Westbrook

« Je crois que je voulais contrer la balle, mais il l’a perdue, et j’étais déjà dans les airs. Je ne sais pas pourquoi il était énervé, je n’en ai aucune idée. Mais il est toujours aussi sensible. Je n’ai rien à expliquer, j’étais dans les airs car je voulais le contrer. J’ai failli lui tomber dessus, je me suis même décalé. Donc je ne vois pas de quoi il parle. » Joel Embiid

Malheureusement, il faudra attendre l’année prochaine (ou les Finales NBA, qui sait ?) pour le prochain épisode de la série Embiid – Westbrook. Mais  ce Thunder – Sixers reste une superbe affiche et il y aura malgré tout beaucoup de beau monde sur le terrain cette nuit. Cela fait plus de 10 ans que Philadelphie n’a plus gagné contre OKC, le comble serait que cela se produise sans le Process.

Source texte : NBA.comBasketball Reference

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top