Nuggets

Les Nuggets prolongent l’ensemble de leur front office : vu la progression de Denver, rien de plus logique

Tim Connelly

Le président des opérations basket Tim Connelly a été prolongé, tout comme le GM et les autres membres du front office.

Source image : YouTube

Alors que les Pelicans viennent de jeter leur manager général Dell Demps par la fenêtre, les Nuggets ont eux décidé de prolonger l’ensemble du front office. Pas vraiment surprenant au vu de la progression spectaculaire de Denver ces dernières saisons.

Promu président des opérations basket en 2017, Tim Connelly vient d’être prolongé par la franchise du Colorado. La nouvelle a été annoncée par ce bon vieux Adrian Wojnarowski d’ESPN, toujours au taquet pour nous informer des dernières breaking news au sein du monde un peu fou de la NBA. Connelly était arrivé à Denver en 2013 en tant que manager général et vice-président exécutif des opérations basket. Vu le taf qu’il a réalisé avec son staff ces dernières années, c’est une décision logique de la part du président de la franchise Josh Kroenke. Cependant, c’est quand même un gros ouf de soulagement pour les fans des Nuggets puisque Tim était cette saison dans la dernière année de son contrat. Malgré les discussions récentes entre Connelly et les Nuggets, un doute continuait donc de planer mais ce dernier vient d’être levé. Outre le président des opérations basket, c’est carrément l’ensemble du front office qui a été prolongé. Le manager général de la franchise, Arturas Karnisovas, a en effet reçu une extension, tout comme les autres membres du staff qui s’occupent de la partie sportive. Parmi eux, on retrouve notamment l’ancien joueur Calvin Booth, qui occupe le poste de manager général assistant.

« J’ai l’immense fierté de vous annoncer les prolongations de contrats pour l’ensemble de notre front office, […]. Quand Tim a rejoint la franchise en 2013, il a compris notre vision du futur avec les Nuggets et à travers son dévouement, notre programme est très bien positionné pour être très compétitif dans les années à venir. […] Tim, Arturas et le reste du staff ont travaillé sans relâche face aux différents obstacles rencontrés, et j’espère que les fans des Nuggets sont autant excités que nous par rapport au futur. »

C’est à travers cette déclaration que Josh Kroenke a justifié sa décision de prolonger l’ensemble du front office. Mais pour être honnête, aucune justification n’était nécessaire vu la progression de la franchise du Colorado ces dernières saisons. En l’espace de quelques années seulement, les Nuggets ont réussi à se reconstruire jusqu’à devenir aujourd’hui l’un des poids lourds de la Conférence Ouest, ce qui n’est quand même pas rien quand on voit l’immense concurrence qui existe de ce côté-là des States. Après plusieurs campagnes dans les 30 victoires entre 2013 et 2016, Denver a commencé à décoller. 33 succès en 2015-2016, 40 l’année suivante, 46 la saison dernière et puis un bilan actuel de 39-18 (et une deuxième place à l’Ouest) au moment du All-Star break. C’est ce qu’on appelle une ascension fulgurante et un modèle de reconstruction. Tim Connelly et l’ensemble de son staff ont notamment assuré au niveau de la Draft, par laquelle ils ont récupéré Nikola Jokic (41ème choix, 2014), Gary Harris (19ème choix, 2014, transfert avec les Bulls), Jamal Murray (7ème choix, 2016), Malik Beasley (19ème choix, 2016) ou encore Monte Morris (51ème choix, 2017). Aujourd’hui, le Joker est l’un des meilleurs pivots de la ligue et les autres sont tous des pièces plus ou moins importantes de l’excellent collectif mis en place par le coach Mike Malone, arrivé en 2015. On le sait, pour certaines franchises peu glamour qui n’arrivent pas forcément à attirer des gros poissons lors de la free agency, la Draft est très importante et le front office a fait un super boulot. Les Nuggets sont ainsi devenus une destination plus attirante pour les agents libres, comme le prouve l’arrivée du quadruple All-Star Paul Millsap en 2017.

Depuis 2013, les Nuggets n’ont pas encore retrouvé les Playoffs mais ce n’est désormais plus qu’une question de temps. Ce retour en postseason sera très symbolique de la progression de Denver ces dernières années, mais la franchise du Colorado ne sera pas là pour faire de la figuration.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top