Knicks

Nouveau record de franchise pour les Knicks : 17 défaites de suite, le tanking est maximal à New York

Zion Williamson Knicks Lottery
Source image : Pinterest

Battus par les Cavs dans une fin de match aussi intense que déprimante, les Knicks ont validé un nouveau record de franchise qui doit faire plaisir à Patrick Ewing et Willis Reed : 17 défaites de suite, la Draft 2019 c’est tout droit.

Même à Cleveland, même chez les Cavs, ils arrivent à perdre. Et avec la manière d’ailleurs, puisque le money-time était intense et les 8 dernières secondes dignes des plus grandes mixtapes de lycéens. Alors que Mitchell Robinson se donnait comme un diable pour relever les siens, David Fizdale a gentiment calmé les intentions de son rookie en assurant la défaite de son équipe. Il suffisait de voir le dernier système de l’égalisation pour comprendre que le coach de New York n’en avait pas grand chose à foutre, un mal du moment pour les fans mais un bien futur pour ceux qui ont le regard porté sur la Draft 2019. Car oui, c’est bien de ça dont il faut parler aujourd’hui dans la Big Apple, si on ne veut pas se tailler les veines avec une lame de rasoir. La Loterie puis la Draft 2019. Tout se passe à merveille pour le moment, puisque les Knicks ont le pire bilan de toute la NBA et ils viennent de s’offrir un petit record all-time de franchise : cette 17ème défaite de suite permet aux Knicks 2018-19 de dépasser les 16 défaites de suite des… Knicks 2014-15. Mais si, souvenez-vous. Phil Jackson aux commandes, Carmelo Anthony à la tête du navire, une saison catastrophique sur tous les plans et un merveilleux bilan de 17 victoires pour 65 défaites. Pour le moment ? La troupe de Frank Ntilikina est très bien partie pour faire pire, ce qui arrangerait grandement les affaires du management.

Parce qu’il faut bien comprendre, si certains ont huit mois de retard, que ce ne sont pas les victoires qui vont arranger les Knicks cette saison. Après avoir fait de la place dans l’effectif ainsi que dans le salary cap local (bye bye Porzingis, Tim Hardaway Jr, Joakim Noah et Courtney Lee), Steve Mills et Scott Perry ont dirigé leur tank vers la Draft 2019 en espérant tout faire pour terminer avec le spot numéro 1. Zion Williamson ? R.J. Barrett ? Cam Reddish ? Difficile à dire, mais la simple possession du numéro 1 de Draft serait une victoire pour New York. La dernière fois que c’était arrivé, on était en 1985 et c’est Patrick Ewing qui débarquait en ville pour démarrer une des aventures les plus inoubliables de Gotham. Mais quand on voit l’animation et l’agitation qu’il y a autour du potentiel de Zion, et quand on sait que des joueurs comme Anthony Davis ou Kevin Durant pourrait être intéressés à l’idée de faire du Madison Square Garden leur maison, obtenir le 1st pick offrirait au management une vraie place dans les discussions entre adultes fin-juin ainsi que début-juillet. D’où l’intérêt de ces petites défaites accumulées, car même si le nouveau système de la Loterie offrira aux trois pires bilans autant de chances de finir au top spot, il vaut mieux augmenter ses chances en montrant qu’on ne mérite clairement pas d’être dans le circuit professionnel.

Aujourd’hui à 17 défaites de suite, jusqu’où iront ces Knicks ? Les Sixers et les Hawks seront sur leur route cette semaine, avant un All-Star Break bien mérité. La passe de 19 est devant eux, il n’y a plus qu’à faire le job comme cette nuit.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top