Rockets

30 for 30 : James Harden claque son 30ème match de suite à plus de 30 points, la série continue

James Harden MVP Ranking
Source image : YouTube

Dallas pensait y arriver, mais non. Pour continuer sa série de matchs consécutifs à 30 points minimum, James Harden a bouclé la rencontre avec des gros shoots à distance et la trentaine a encore une fois été dépassée : la série continue !

On ne va pas se mentir, c’était ric-rac. Il aurait pu voir sa série s’arrêter cette nuit, en étant aussi maladroit et avec autant d’avance pour les siens dans le garbage-time. Les Rockets profitaient de Mavs exténués par leur back-to-back pour prendre le large, sans compter sur un Harden des grands soirs. Gerald Green, Kenneth Faried et Chris Paul étaient là pour assurer le job, permettant à James de prendre une night off comme on aime dire là-bas. La victoire était en poche, mais quitte à passer une bonne soirée, il fallait la ponctuer avec un dernier coup de chaud du barbu. Ce sont donc 11 points que Harden va planter dans les 150 dernières secondes, avec trois bombes de loin et deux lancers francs provoqués. Rick Carlisle et sa team croyaient pouvoir arrêter la bête et repartir avec un petit tacle texan, c’était sans compter sur la chaleur qui habite le gaucher depuis quasiment deux mois maintenant. Trentième, le trentième match de suite avec minimum 30 points, soit la plus longue série de l’histoire depuis que la ABA et la NBA se sont unies au milieu des années 70. Tout en haut des records en terme de scoring se trouve évidemment Wilt Chamberlain, lui qui a notamment vu Russell Westbrook lui piquer une page d’histoire en claquant 10 triple-doubles de suite, le géant avait une série de 65 matchs consécutifs avec 30 points minimum par match sur la saison 1961-62. Ensuite, c’est encore Wilt qui avait remis ça, avec 31 matchs de suite à plus de 30 pions sur la saison suivante. Quasiment 60 ans plus tard, seul James Harden peut causer avec Chamberlain, lui qui le rejoint tout en haut des séries all-time.

La dernière fois que le barbu a fini sous les 30 points…? C’était le 12 décembre 2018. Et autant dire que c’était il y a une éternité. Car Memphis avait encore Marc Gasol dans son effectif, et était dans le Top 8 de la Conférence Ouest. Car Kristaps Porzingis était encore chez les Knicks et personne ne pensait le voir jouer d’ici quelques mois avec Luka Doncic. Car les Lakers et Pelicans n’avaient aucun contact, et LeBron était sur deux jambes dans les hauteurs du classement. Et surtout, car les Rockets avaient l’avant-dernier bilan de l’Ouest juste devant les pauvres Suns. Depuis ce soir, Harden est rentré dans une matrice historique, scorant à outrance et rejoignant les légendes du scoring. C’est simple, Houston a remporté 21 de ses 30 matchs depuis, malgré les absences de Chris Paul et Clint Capela, et James a tourné à 41,5 points, 7,7 rebonds et 7,5 passes décisives de moyenne. On répète, pour ceux qui croiraient à une potentielle faute de frappe. Sur les 30 derniers matchs des Rockets, Harden tourne à 41,5 points, 7,7 rebonds et 7,5 passes décisives de moyenne. Du matos légendaire, du matos de MVP, du matos qui fait gagner son équipe et qui commence à peser un peu trop lourd sur les épaules des autres candidats au trophée individuel le plus prisé. Paul George est immense cette saison, Giannis Antetokounmpo a atteint une nouvelle dimension, mais ce que réalise le gaucher de Houston dépasse les limites de ce qui a été vu depuis plus de 50 ans. Le genre de fait réel que les votants, qu’on le veuille ou non, auront forcément en tête dans quelques semaines. Enfin, si Harden continue à scorer et les Rockets continuent à remonter.

Mais qui pourra stopper le meilleur scoreur de la Ligue ? Personne ne semble en mesure de limiter Harden sous la barre des 30 points, Dallas s’en est rendu compte cette nuit. Next stop : Minnesota, avant un All-Star Break bien mérité.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top