Lakers

C’est parti : Ben Simmons voudrait voir Magic Johnson cet été, pour échanger entre grands meneurs…

ben simmons
Source image : NBA League Pass

Vous pensiez vraiment que la fin de la trade deadline serait la fin des rumeurs autour des Lakers ? Woops. En déplacement à Philadelphie hier, Magic Johnson a indiqué qu’un certain Ben Simmons voudrait le voir cet été…

Voilà le genre de news qui a de quoi faire flipper les habitants de Pennsylvanie. Aujourd’hui émerveillés par leur effectif et l’intégration exceptionnelle de Tobias Harris, les fans des Sixers n’ont pas trop la tête à se faire des scénarios catastrophiques, mais il faut pourtant prendre en compte les derniers propos de Magic Johnson. En effet, le boss des Lakers était présent pour le match, pardon la branlée des siens à Philly, et il s’est exprimé sur le meneur australien du coin. Comme souvent, Magic a parfaitement dansé sur la corde du tampering, utilisant la carte de la naïveté en sachant pourtant très bien ce qu’il faisait. Un sourire ici, un compliment par là, des mots bien trouvés pour ne pas s’attirer les foudres de la Ligue et le tour est bon. Pour rappel, les Sixers ont bien mis leur pactole sur Joel Embiid, ils ont Tobias Harris et/ou Jimmy Butler à prolonger cet été, et Ben Simmons devra bien aller chercher son chèque dans peu de temps, sachant qu’il s’agira dans contrat max en fermant les yeux. Le management de Philadelphie a été clair sur ses intentions, Simmons doit rester sur place et continuer le Process pour aller jusqu’au titre. Mais Ben a l’air de faire ses petites affaires en coulisses, et autant dire que le grand meneur a envie de discuter avec un autre grand meneur cet été. On vous laisse deviner à qui il a pensé…

Bien sûr que j’adore son jeu. Il m’a contacté, ou disons plutôt qu’il a contacté les Lakers, afin de savoir si on pouvait se voir cet été. Je lui ai dit qu’il devait d’abord voir avec la Ligue si c’était possible. Que les Sixers soient d’accord, que la NBA soit d’accord, que nous soyons d’accord, sur le fait qu’il n’y a rien de l’ordre du recrutement mais qu’il souhaite simplement se renseigner sur la façon de jouer en tant que grand meneur. Je le ferai si tout le monde est d’accord, mais si ce n’est pas le cas, cela n’aura pas lieu. En tout cas, j’adore son jeu. Son QI basket est au-dessus de la moyenne, et regardez les Sixers aujourd’hui, la Conférence Est peut avoir peur. Cette équipe est complète.

Bien sûr. Bien sûr qu’il n’y a rien de l’ordre du recrutement. Bien sûr que Magic n’a pas déjà payé plusieurs amendes pour avoir fait du pied publiquement à Paul George et Giannis Antetokounmpo. Bien sûr que Magic n’a pas été entendu ou vu partout sur l’affaire Anthony Davis. Bien sûr que Ben Simmons n’est pas représenté par… Klutch Sports, l’agence de Rich Paul, qui a pour client un certain AD en plus de LeBron James. Bien sûr que Simmons ne sort pas avec une dénommée Kendall Jenner et que cette dernière est basée à Los Angeles. Bien sûr que le marché de Philadelphie est assez grand pour un joueur flashy comme Ben, lui qui veut marcher sur les pas du plus grand meneur de tous les temps. Et bien sûr que le plus grand meneur de tous les temps n’est pas aujourd’hui le président des opérations basket des Lakers. Yep. Rien à signaler, juste des vieux appels de phare cherchés un peu trop au loin. On peut tout à fait affirmer qu’il s’agit de vent, de bluff, qu’il n’y a qu’une motivation basket derrière cette demande, avec un workout entre Magic et Simmons afin d’échanger sur leurs capacités à diriger une équipe en étant des freaks. Mais faire cela tout en croyant que Johnson ne va pas profiter de la situation pour poser quelques pions dans la tête du meneur des Sixers est une douce folie, qu’on soignera avec quelques vidéos d’Allen Iverson ovationné à Philadephie. Le plan est connu pour les Lakers, et que cela plaise ou non à Philly, les premiers jetons ont été lancés…

LeBron James, Anthony Davis, Ben Simmons, qui d’autre ? On ajoute un petit Klay Thompson dans le lot, histoire d’offrir un peu de shoot sur les caviars de Ben ? Les Pelicans sont passés entre les mailles du filet, c’est au tour des Sixers.

Source : The Athletic

1 Comment

1 Comment

  1. Éric de Brooklyn

    11 février 2019 à 19 h 39 min at 19 h 39 min

    Too speed too fast too strong… Là les mecs vous voyez un peu trop loin… Je suis généralement quelqu’un de prudent… Mais combien de joueurs cherchent les conseils de leurs modèles physiques… Les summers workouts se multiplient. Mais sur ce coup même si je vois les jalons posés dont vous parlez… C’est juste pas le scénario que j’envisage pour la même raison que LeBron n’est pas venu à Philly l’été dernier… C’est son élément très personnel pour dire qu’il attend de Ben qu’il prenne sa relève dans la ligue et je ne les vois pas jouer ensemble…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top