Pelicans

Anthony Davis a détruit les Wolves pour son retour : 32 points en 25 minutes, still a Pelican but still a monster

AD a encore tout écrasé ce soir, mais quel malade.

Source Image : Youtube

Anthony Davis était tout simplement trop fort. Trop fort pour Towns, trop fort pour les Wolves, trop fort pour la NBA trop court. Un retour en fanfare pour le mono-sourcil surdoué qui finira donc la saison en Louisiane… mais que Magic et Danny se rassurent, il est toujours le même, le meilleur intérieur du monde.

C’était la vraie attente autour de ce match entre Wolves et Pelicans, le résultat entre ces deux équipes presque éliminées de la course aux Playoffs étant plus anecdotique qu’autre chose. Ce que tout le monde voulait voir c’était Anthony Davis de nouveau sous le maillot des Pels. Parce qu’honnêtement, avec tous les montages qui tournaient cette semaine, on avait presque oublié que le garçon était encore un joueur de NOLA (le pauvre). Du coup AD se ramène ce soir, devant le public qui l’a vu grandir, à qui il a offert ses sept premières années dans la Ligue avec l’envie de bien faire pour la fin de aventure. Mais les fans ont préféré huer le meilleur joueur de leur histoire, comportement pas très classe, d’autant plus que l’Unibrow a été plutôt correct de son côté en précisant qu’il voulait jouer. En plus on connaît quand même bien la bête, c’est un compétiteur né, pas là pour se laisser marcher sur lui même dans une franchise qu’il sait qu’il va quitter d’ici quelques mois. Du coup, après son problème au doigt qui l’a éloigné des terrains récemment, on attendait de pied ferme son retour. Et bien on peut vous dire qu’on a pas été déçu.

32 points, 9 rebonds et 3 contres à 11 sur 15 au tir et 10 sur 11 aux lancers en 25 petites minutes. Mais plus encore que les chiffres, c’est la manière qui choque : le mec est trop dominant, trop talentueux. Insolent d’adresse durant les trois quarts du match, le Brow nous a sorti une grosse mixtape sur la gueule de Towns. Step-back, rebond offensif, contres, on a pu admirer sa panoplie offensive toute la soirée alors que le mec est encore en restriction de minutes. Du coup, alors que son équipe était dans le mal durant la première mi-temps, ils vont petit à petit remonter la pente en s’appuyant sur leur franchise player et un Jrue Holiday un peu arroseur mais utile (27 points et 9 passes). Durant le troisième quart-temps, les Pels vont même prendre le large et vont se permettre de ne pas utiliser Davis lors du dernier quart-temps entier en réussissant tout de même à maintenir leur avance. Une fin de match un peu chaude mais juste de quoi se faire peur, New-Orleans a gagné, Anthony Davis a réussi son retour. Pourtant en face, KAT a été lui aussi très bon avec 32 points et même Wiggins a sorti un gros match (23 points, 10 rebonds et 7 passes) mais ce n’était pas suffisant, le scénario était du côté du Unibrow. En attendant nouvelle défaite pour les Wolves, qui cherchent probablement à louper les Playoffs et faire chier leur superstar en alignant Isaiah Canaan à la mène. Vous forcez aussi, là…

Quel plaisir de revoir Toto Davis toujours aussi fort et toujours aussi dominant. Un vrai joueur de basket qui, peu importe les affaires qui l’entourent, continue de tout casser une fois sur une parquet. C’est ça qu’on appelle une vraie superstar.

 Wolves -Pelicans Wolves - Pelicans

Source Images : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top